Le sport et la science : une combinaison gagnante

Le 15 février 2018

La science de l'or —
50 ans, 16 sports

Les travaux du CNRC ont permis d'améliorer scientifiquement la performance des athlètes olympiques et paralympiques canadiens en :

  • Biathlon
  • Bobsleigh
  • Cyclisme
  • Kayak
  • Luge
  • Paracyclisme
  • Patinage de vitesse - courte piste
  • Patinage de vitesse - longue piste
  • Saut à ski
  • Skeleton
  • Ski alpin
  • Ski cross
  • Ski de fond
  • Ski para-alpin
  • Snowboard
  • Sports en fauteuil roulant

Un centième de seconde. Voilà qui, aux Jeux olympiques, suffit à faire la différence entre l'or et l'argent, voire même ne pas grimper sur le podium.

Une équipe entière d'entraîneurs et de professionnels de la santé épaule les Olympiens dans l'espoir qu'ils décrochent la médaille par excellence du monde sportif. Ajoutez la science et la technologie au mélange et la donne n'est plus la même.

La collaboration du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) avec les athlètes canadiens ne date pas d'hier. Grâce au CNRC, ces derniers réussissent à se surpasser lors des compétitions sportives internationales, notamment les Jeux olympiques d'hiver et d'été, mais aussi les Jeux paralympiques. Depuis 50 ans, les chercheurs du CNRC aident les athlètes de nombreuses disciplines sportives à tester leur équipement et à optimiser l'aérodynamisme de leur posture afin qu'ils rendent leur technique plus efficace et gagnent en vitesse.

L'agente de recherches et spécialiste en aérodynamique des sports Annick D'Auteuil prête main-forte aux athlètes olympiques depuis 2005 en leur permettant d'affiner leur technique et d'exploiter au maximum leur équipement et leurs vêtements. « Nos installations et nos experts comptent parmi les meilleurs au monde. Ils permettent des essais à haute performance dans maintes disciplines, aussi bien en aérodynamique que dans la science de la glace et les matériaux de pointe, affirme-t-elle. C'est ce qui fait du CNRC le partenaire rêvé. »

Là où tout a commencé...

Sachant déjà comment le vent affecte les structures comme les aéronefs, les ponts, les bâtiments et les véhicules, les scientifiques du CNRC ont cherché à en savoir plus sur la traînée aérodynamique et ses effets sur la performance des athlètes.

La science de l'aérodynamique

Pourquoi se tourner vers la science? Dans beaucoup de sports, la victoire repose à la fois sur la vitesse et le talent. « Quand la vitesse augmente, l'athlète doit déployer plus d'énergie et de force pour repousser l'air, explique Mme D'Auteuil. C'est ce que l'on appelle la traînée aérodynamique. »

Au service d'une foule de sports

« Durant la période qui a précédé les Jeux olympiques d'hiver de Calgary, nous avons travaillé avec les équipes canadiennes de saut en ski et de bobsleigh, ainsi qu'avec des athlètes paralympiques pour qu'ils améliorent leurs résultats », reprend Mme D'Auteuil. Rick Hansen, détenteur de nombreuses médailles paralympiques, mieux connu sous le sobriquet d'« homme en mouvement », s'est lui aussi rendu à la soufflerie durant cette période pour vérifier l'aérodynamisme de son fauteuil roulant. Parallèlement, les spécialistes en matériaux du CNRC ont commencé à aider l'équipe de bobsleigh en appliquant des techniques laser aux patins de leur traîneau pour en accroître la rapidité, ainsi qu'en réduire l'usure et la corrosion.

Collaboration avec « À nous le podium »

« Nos activités ont vraiment pris de l'ampleur avec le programme “À nous le podium”, créé en 2005. Ce programme a pour but de mieux appuyer les athlètes canadiens afin qu'ils rapportent plus de médailles au pays lors des Jeux olympiques de l'hiver 2010, qui devaient avoir lieu à Vancouver », poursuit Mme D'Auteuil.

Maîtriser les technologies modernes

Les activités actuelles font appel aux progrès les plus récents de la technologie pour rendre les essais sur l'équipement et les techniques encore plus efficaces.

#NousSommesLHiver

À l'instar du reste des Canadiens, les chercheurs du CNRC appuieront l'équipe canadienne des Jeux olympiques d'hiver à cent pour cent lorsqu'elle s'envolera vers Pyeongchang.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :