Apprivoiser la chaîne de blocs pour une meilleure gestion

Le 20 août 2018— Ottawa (Ontario)

« Les chaînes de blocs sont des registres publics qui consignent les transactions effectuées parmi de nombreux utilisateurs. »

Pour de nombreux experts en innovation, la technologie de la chaîne de blocs est la voie de l'avenir. À sa plus simple expression, une chaîne de blocs est un registre public où sont consignées les transactions effectuées par de nombreux utilisateurs. Dès que des données s'inscrivent dans une chaîne de blocs, elles sont sécurisées et rendues inaltérables, et fournissent une trace permanente des transactions. Comme la technologie des chaînes de blocs offre une transparence et une fiabilité à toute épreuve, elle représente un outil d'une efficacité insurpassée pour les organisations qui souhaitent faire des affaires en toute transparence.

En juin 2017, le CNRC, par l'entremise de son Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI), a dévoilé une expérience portant sur les chaînes de blocs lors d'un évènement réunissant des partenaires de l'administration publique fédérale. À cette occasion, le PARI CNRC a fait part de ses plans pour tester la viabilité de cette technologie pour administrer les accords de contribution qu'il passe avec de petites et moyennes entreprises afin de soutenir l'innovation. Il s'agit de la première application concrète d'une technologie de ce type au sein du gouvernement et d'autres institutions publiques.

L'expérience en question repose sur une combinaison parfaite d'éléments de l'écosystème canadien : une PME canadienne spécialisée dans la technologie de la chaîne de blocs (Bitaccess), des fonds obtenus dans le cadre du Programme d'innovation Construire au Canada (PICC) de Services publics et Approvisionnement Canada, et le PARI CNRC, dont le travail auprès de PME canadiennes génère un grand volume de transactions financières et de dossiers qui requièrent à la fois de la transparence et une divulgation publique.

En janvier 2018, le PARI CNRC a inauguré le tout premier essai en temps réel articulée sur la technologie de la chaîne de blocs dans l'espace public (sur la plateforme Ethereum) pour l'administration transparente des contrats gouvernementaux. Le PARI CNRC a ainsi commencé à publier de manière proactive et en temps réel des renseignements sur les nouveaux accords de contribution qu'il négocie avec des PME et les modifications aux accords existants.

Depuis qu'il a lancé son expérience, le PARI CNRC a exploré différentes avenues pour l'élargir et partager de manière fiable des données dans le domaine public. Il a ainsi mis en service sa propre application de la chaîne de blocs, développée par Bitaccess à partir du protocole InterPlanetray File System (IPFS).

IPFS est un système de distribution interplanétaire pair-à-pair permettant le stockage et le partage de contenu. Contrairement aux pages Web courantes, les applications hébergées dans le système IPFS sont inaltérables et jouissent d'une pérennité d'accès, même lorsque le serveur hôte est en panne ou aura retiré du service. Autrement dit, l'application Web servant à consulter les données enregistrées dans la chaîne de blocs du PARI CNRC, appelée « explorateur de blocs », n'est pas hébergée à un seul endroit où elle pourrait être vulnérable à une défaillance technique ou à d'autres problèmes d'accès. En transposant l'application sur la plateforme IPFS, on s'assure d'en retrouver des instances sur une multitude d'ordinateurs afin que les données demeurent inaltérables et accessibles en tout temps.

Même s'il est encore tôt, le PARI CNRC est convaincu que ses expériences dans l'utilisation des chaînes de blocs seront riches d'enseignement sur la manière dont cette technologie pourrait être utilisée pour une gestion plus ouverte et plus transparente des programmes publics.

Liens connexes :

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :