Un nouveau groupe de R-D pave la voie à la prochaine génération de matériaux pour batteries

Le 01 juin 2017— Boucherville (Québec)

Les membres de LiBTec bénéficieront de l’expertise du CNRC en matière de R-D et d’évaluation de batteries et de matériaux de batteries.

Les technologies de stockage d’énergie sûres, peu coûteuses et efficaces occuperont une place prépondérante dans une économie à faibles émissions de carbone. Le nouveau groupe de R-D industrielle sur les batteries au lithium-ion (Groupe industriel de R-D LiBTec) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) permettra de faire avancer la chaîne de valeur des batteries au lithium-ion en accélérant la mise au point et l’essai de leurs principaux matériaux et composants, avec l’aide de ses partenaires industriels et de chercheurs émérites dans ce domaine.

Les batteries au lithium-ion sont omniprésentes de nos jours. On les retrouve dans les automobiles et les autobus, dans les téléphones intelligents et les appareils électroniques, ainsi que dans les réseaux d’électricité modernes, qui alimentent villes et villages en énergie renouvelable. D’ici à 2025, les batteries au lithium-ion devrait représenter un marché d’une valeur de près de 145 milliards de dollars américains. Bien que rapide, son expansion dépend toutefois d’un approvisionnement fiable en produits et éléments à valeur ajoutée issus des matières premières que l’on extrait du sol, ici et là dans le monde, tels le graphite, le graphène, le lithium, le cobalt et le nickel. Or, le Canada possède une réserve naturelle de ces matériaux, de même que la masse critique requise dans sa chaîne d’approvisionnement, au moment précis où les fabricants nord-américains s’efforcent de stabiliser et même d’intensifier la production locale. Dans le Bouclier canadien et la fosse du Labrador, deux zones géologiques du pays, se niche la plus vaste réserve de graphite lamellaire d’Amérique du Nord, une des plus importantes de la planète.

Pour accéder au marché, les fournisseurs canadiens de matériaux doivent pouvoir mettre au point et commercialiser énergiquement des technologies; ils ont aussi besoin de services indépendants pour évaluer et tester ces dernières. Le Groupe industriel de R-D LiBTec répond à ces besoins d’une manière rentable et axée sur la collaboration. « Le Groupe facilite l’élaboration des matériaux destinés aux batteries de la prochaine génération. Il aidera les producteurs et les transformateurs à offrir des matériaux d’un calibre identique aux meilleurs dans le monde », affirme François Cordeau, vice-président de la Division du génie au Conseil national de recherches du Canada. « Grâce à lui, on rehaussera la performance et la durée de vie des anodes et des cathodes au lithium-ion, et le Canada deviendra un acteur majeur dans le stockage de l’énergie pour les transports et les applications stationnaires. »

Les installations du CNRC comprennent des équipements de pointe pour le développement, la caractérisation, l'analyse comparative et le prototypage de batteries.

« Toute la chaîne de valeur sera représentée au sein de ce groupe novateur », ajoute Charles-Antoine Gauthier, spécialiste au CNRC. « Nous invitons les utilisateurs, les fournisseurs et les fabricants de batteries, de même que les producteurs et fournisseurs de graphite, de lithium et d’autres matériaux à se joindre à nous pour mettre sur pied une chaîne mondiale d’approvisionnement en lithium-ion, ici même, au Canada. »

Liens connexes

Renseignements

Équipe des relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
613-991-1431
1-855-282-1637 (jour et nuit)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Twitter: @nrc_cnrc

Restez branché

Abonnez-vous