Un nouveau coussin de siège amortit les vibrations ressenties par les équipages des hélicoptères

Le 15 juin 2015— Paris (France)

Un coussin d’un modèle inédit réduit les risques pour la santé et la sécurité des membres de l’équipage des hélicoptères

Évaluation de la capacité du coussin de siège à amortir les vibrations au moyen de la plateforme vibrante propre à une utilisation humaine du CNRC.

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a mis au point un modèle inédit de coussin qui amortit les vibrations des sièges d’hélicoptère grâce à de nouveaux matériaux absorbant les chocs. Le coussin a été spécifiquement conçu pour atténuer les risques que présentent pour la santé et la sécurité les secousses que subit l’organisme dans les hélicoptères. Cette technologie doit son succès à un projet financé par la Direction de la navigabilité aérienne et du soutien technique (DNAST) du ministère de la Défense nationale (MDN).

Le modèle innove en intégrant de la mousse classique à un matériau techniquement structuré afin d’absorber l’énergie. Les alvéoles hexagonales uniques du matériau en question se raccordent à des puits d’aération qui dissipent l’énergie des secousses sans que les propriétés de navigabilité et de résistance à l’impact du siège s’en trouvent compromises. La technologie a été validée et perfectionnée lors des essais de secouage mécanique réalisés avec l’appareil pour évaluation humaine du CNRC. La performance du coussin a de surcroît été vérifiée à l’occasion des vols d’essai effectués sur l’hélicoptère Bell-412 du CNRC, à son laboratoire de recherche sur le vol d’Ottawa.

« Le CNRC exploite la totalité de son savoir-faire et de son exceptionnelle infrastructure scientifique pour proposer à l’industrie aéronautique des solutions d’avant-garde qui seront ensuite transférées efficacement au marché », a déclaré Ian Potter, vice-président de la division du génie au Conseil national de recherches du Canada. « Nos ingénieurs et nos experts en contrôles environnementaux, vibrations, acoustique et paramètres humains œuvrent avec nos clients de la chaîne de valeur complète pour peaufiner les technologies qui amélioreront la santé et la sécurité de l’équipage et des passagers, ainsi que pour supprimer les risques associés à ces technologies. »

Le nouveau coussin a été retenu pour faire partie du siège blindé des Griffon CH-146. Il concourra à combattre la fatigue, les douleurs chroniques au dos et à la nuque, les risques de perte de la conscience de la situation et les handicaps, dans les pires situations.

« Nous avions besoin d’une solution économique, mais de qualité pour amortir les vibrations dans les hélicoptères », explique le major Matthew Maxwell, chef de l’équipe de génie des facteurs humains et d’intégration des systèmes humains à la DNAST. « Nous travaillons là-dessus avec le CNRC depuis plus de dix ans et étions convaincus d’avoir choisi le bon partenaire pour ces travaux et ce projet de développement technologique. »

De 2010 à 2015, les membres de l’équipe ont travaillé en étroite collaboration pour procéder aux recherches, mettre le coussin au point et tester celui-ci en prévision d’une exploitation commerciale. Le CNRC a signé un accord de licence avec l’entreprise DART Aerospace d’Hawkesbury (Ontario) pour transférer cette technologie à l’entreprise, qui la commercialisera dans le secteur des hélicoptères.

Pour en savoir plus au sujet des programmes, des capacités et des installations du CNRC en aéronautique, on visitera son site Web consacré à la recherche et au développement en aérospatiale.

Renseignements

Équipe des relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (au Canada)
1-613-991-1434 (en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (International)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Twitter : @nrc_cnrc

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :