Le CNRC collabore avec la NASA pour effectuer des essais en vol dans le cadre du projet Access II

Le 31 mai 2014— Edwards (California)

Une mission conjointe du CNRC, de la NASA et du DLR vise à étudier des solutions d'économie en carburant pour les aéronefs

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) s'est joint à la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et au German Aerospace Center (DLR) dans le cadre du projet Access II de la NASA afin d'effectuer une série d'essais en vol destinés à étudier les effets de l'utilisation de carburants de remplacement par les moteurs à réaction sur les émissions et les traînées de condensation qu'ils dégagent.

En mai 2014, l'avion à réaction de recherche CT‑133 du CNRC a décollé du Armstrong Flight Research Center situé à Edwards, en Californie, afin de mesurer les émissions du quadrimoteur à réaction DC‑8 de la NASA. L'avion de recherche du CNRC a volé en formation, accompagné d'un Hu‑25 de la NASA et d'un Falcon 20E du DLR, à des altitudes normales de vols commerciaux, soit entre 9 000 et 12 000 mètres d'altitude.

Hu‑25C Guardian de la NASA suivant le DC‑8 de la NASA

Photo prise de l'avion CT‑133 du CNRC dans laquelle on voit le Hu‑25C Guardian de la NASA suivant le DC‑8 de la NASA à 250 mètres de distance avant que celui-ci ne descende dans la traînée de gaz d'échappement du DC‑8 afin de prélever des échantillons de particules de glace et d'émissions des moteurs.

Derrière le DC‑8, l'équipage du CT‑133 du CNRC a étudié la dynamique de la turbulence de sillage du DC‑8 et a mesuré diverses émissions dégagées par les échappements de ses moteurs, pendant que le DLR et le Falcon de la NASA mesuraient la composition du gaz d'échappement. La distance séparant les aéronefs pendant les essais variait de 100 mètres à 20 kilomètres. Le CT‑133 du CNRC, un avion à réaction robuste servant à la formation militaire, a été en mesure de suivre le panache d'émissions et les tourbillons de sillage du DC‑8 afin de mesurer les types d'émissions ainsi que les cristaux de glace des traînées de condensation dans les tourbillons.

Les avions de recherche ont été en mesure d'obtenir des mesures des émissions en vol et des données sur les traînées de condensation du DC‑8, dont les moteurs étaient alimentés par du carburant conventionnel ainsi que des mélanges de remplacement. Ils ont mesuré les émissions produites par le mélange biocarburant-JetA et ses effets sur la formation et les propriétés des traînées de condensation à des altitudes commerciales normales. Le CT‑133 du CNRC a mesuré l'effet de concentration des tourbillons de traînée du DC‑8 pour plusieurs types d'émissions ainsi que la durée de vie des particules de glace à proximité.

« Le CNRC est ravi de faire partie de ce partenariat international en faisant en sorte que la recherche sur les carburants de remplacement bénéficie de ses capacités uniques en matière d'essais », a déclaré John R. McDougall, président du Conseil national de recherches du Canada. « Nous avons hâte de poursuivre notre collaboration avec ces illustres organisations de recherche, dans le cadre des efforts visant à trouver des solutions plus écoénergétiques pour l'industrie aérospatiale mondiale afin de réduire les coûts et accroitre la productivité de l'industrie en bout de ligne. »

Les résultats tirés de ces essais en vol seront transmis et feront l'objet d'un rapport au International Forum for Aviation Research.

Pour de plus amples renseignements consultez la page Web expertise en matière de recherche et développement en aérospatiale.

Contacts

Équipe des relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
Téléphone : 613-991-1431
Sans frais : 1-855-282-1637
Courriel : media@nrc-cnrc.gc.ca
Twitter: @cnrc_nrc

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :