Production de nanoparticules sans soufre grâce aux levures

Aperçu

La technologie proposée est une méthode simple permettant d'obtenir des nanoparticules sphériques sans soufre par la croissance de levures sur un milieu de culture renfermant l'élément souhaité (métal, non-métal, semi-métal ou mélange de ceux-ci) dans un état d'oxydation bioréductible. On obtient les nanoparticules renfermant l'élément moins oxydé par précipitation. Le taux de rendement en nanoparticules est très élevé, ce qui permettrait d'intensifier très facilement le processus, qui produit des particules sphériques de taille uniforme. Les particules en question servent à diverses applications nécessitant des nanomatériaux, notamment les points quantiques et une variété de dispositifs électroniques. La méthode proposée permet de fabriquer de telles particules plus économiquement et dans des conditions moins dommageables pour l'environnement.

Transfert de technologie

Cette technologie pourrait être exploitée sous licence ou être perfectionnée dans le cadre d'un accord de collaboration en recherche avec le CNRC. Prière de mentionner le numéro d'identification 12012 en faisant référence à cette possibilité d'affaires.

Applications commerciales

L'exploitation sous licence de cette technologie intéressera les entreprises qui possèdent des installations commerciales de fermentation et qui aimeraient diversifier leurs produits et leurs services, par exemple par la production de sélénium (Se) pour le secteur du verre ou celui des aliments pour animaux. Les nanoparticules obtenues peuvent servir dans divers domaines (aliments pour animaux, piles solaires, électronique imprimable, médecine).

Fonctionnement

On s'intéresse de plus en plus à la synthèse des nanomatériaux en raison de leurs propriétés physiques, chimiques et photoélectrochimiques. La production de nanomatériaux de composition chimique variée et d'une grande monodispersion demeure cependant difficile. En effet, bon nombre des technologies existantes servant à fabriquer les nanomatériaux exigent une grande dépense de produits chimiques ou d'énergie. La production de nanomatériaux par des moyens biologiques pourrait donc constituer une solution de rechange écologique aux protocoles de synthèse chimique et physique actuellement en usage.

Beaucoup de systèmes organiques – des plantes aux unicellulaires – sont capables d'accumuler une grande quantité d'éléments métalliques. La méthode imaginée repose sur cette observation et permet la production de nanoparticules sans soufre par la croissance de levures sur un milieu de culture renfermant l'élément recherché dans un état d'oxydation bioréductible [p. ex., Se(VI)], puis par la précipitation des nanoparticules contenant l'élément en question dans un état moins oxydé [p. ex., Se(O)]. Cette technique permet d'obtenir de façon avantageuse des particules à un rendement élevé et homogène. La teneur en soufre des particules est habituellement moins de 0,1 % d'équivalent en poids.

Avantages

  • Système biologique peu coûteux (levure de boulangerie)
  • Procédé simple et écologique
  • Nanosphères de taille uniforme
  • Capacité de réguler la taille des nanosphères

Brevets

Personne-ressource

Pour en apprendre davantage sur cette technologie, veuillez communiquer avec :

Martin Rutter, Conseiller en affaires
Téléphone : 613-990-6439
Courriel : Martin.Rutter@nrc-cnrc.gc.ca

Licence rapide

Cette technologie du CNRC peut être utilisée pour la recherche et le développement en vertu du programme de licences rapides. Pour vous en procurer une, veuillez remplir le formulaire de commande de licence rapide.

Date de modification :