Exploitation du gène codant l’hydroxystéroïde déshydrogénase pour modifier le phénotype des plantes

Aperçu

Cette invention se rapporte à la biotechnologie végétale, plus précisément aux méthodes employées pour rendre les plantes plus performantes par l’expression d’un gène codant la déshydrogénase d’un stéroïde. L’expression de ce gène, que l’on pense participer à la synthèse ou à l’activité des brassinostéroïdes, accélère la croissance végétative des plantes et en augmente le rendement grainier. Les brassinostéroïdes figurent parmi les substances qui régulent la croissance des plantes. On en a découvert en faible quantité dans toutes les espèces végétales examinées à ce jour.

Transfert de technologie

Cette technologie pourrait être exploitée sous licence. On pourrait aussi la perfectionner en vue d’applications précises ou s’en servir pour effectuer la démonstration du produit final dans le cadre d’une collaboration en recherche. Prière de mentionner le numéro d’identification 11771 du CNRC en faisant référence à cette possibilité d’affaires.

Applications commerciales

Les applications sont particulièrement intéressantes en agriculture, car on pourrait développer des cultures plus productives dont le rendement ne faiblirait pas, même lorsque les conditions ne sont pas optimales.

Fonctionnement

L’invention consiste en un nouveau gène codant l’hydroxystéroïde déshydrogénase, qui intervient dans divers processus physiologiques des plantes supérieures. Le nouveau gène ressemble dans une certaine mesure à ceux qui régulent l’interconversion des stéroïdes chez les mammifères. Chez les végétaux, la surexpression de ce gène engendre des plantes transgéniques d’une biomasse et d’une vitalité nettement plus élevées. Ces plantes produisent plus de graines, tolèrent mieux le sel et suppriment la dormance induite par l’acide abscissique chez la graine. En général, les plantes transgéniques qui expriment ce gène recombiné affichent le phénotype d’une croissance plus vigoureuse, caractérisé par une plus grande biomasse ou une taille plus haute, des ramifications plus nombreuses ou une floraison plus abondante, voire une croissance accélérée, lorsqu’on les compare aux plantes non transgéniques de la même espèce.

Avantages

  • Application potentielle à l’ensemble des espèces végétales
  • Usage de n’importe quelle méthode permettant d’insérer de l’ADN étranger
  • Dormance plus faible
  • Hausse de la productivité
  • Meilleure tolérance au stress

Brevets

Renseignements

Pour en apprendre davantage sur cette technologie, prière de communiquer avec :

Paul Neima, conseiller de portefeuille
Téléphone : 902-566-7444
Courriel : Paul.Neima@nrc-cnrc.gc.ca

Licence rapide

Cette technologie du CNRC peut être utilisée pour la recherche et le développement en vertu du programme de licences rapides. Pour vous en procurer une, veuillez remplir le formulaire de commande de licence rapide.