Mélanges d’extraits de plantes pour une meilleure santé cardiovasculaire

Survol

Au cours des deux dernières décennies, les changements au niveau de l'alimentation et du mode de vie survenus dans la société ont eu pour conséquence une progression rapide des maladies du métabolisme chez l'humain, situation qui ne cesse de s'aggraver. La même chose s'observe chez les animaux de compagnie. Bien que l'on ait élaboré des médicaments pour prendre en charge et soigner ces nouveaux problèmes de santé, les effets secondaires (parfois marqués) et l'efficacité de ces médicaments restent une difficulté.

On considère de plus en plus les produits de santé naturels comme une excellente alternative aux médicaments pour prévenir, gérer et traiter les maladies métaboliques.

La technologie brevetée concerne un mélange d'extraits de plantes bioactifs naturels qui pourrait être commercialisé sous forme d'aliment fonctionnel ou de nutraceutique pour l'être humain ainsi que d'ingrédient naturel pour les aliments destinés aux animaux.

Le mélange améliore radicalement le profil des lipides dans le sang, comparativement aux extraits administrés séparément. Il n'entraîne pas non plus les sérieux effets secondaires associés à certaines pharmacothérapies.

Transfert de technologie

Cette technologie pourrait être exploitée sous licence ou perfectionnée dans le cadre d’une entente de recherche en collaboration avec le CNRC. La possibilité d’affaires peut être désignée par son numéro d’identité du CNRC (11720).

Applications de marché

  • Aliments fonctionnels et nutraceutiques pour l'être humain
  • Aliments fonctionnels pour les animaux de compagnie

Résumé

Les maladies cardiovasculaires figurent parmi les principales causes de mortalité. L'hyperlipidémie, plus précisément la hausse de la concentration de cholestérol, surtout de cholestérol-lipoprotéines de faible densité (cholestérol-LDL), et de triglycérides dans le sang, constitue un facteur de risque élevé. La présente technologie recourt à des extraits de plantes qui, une fois combinés, améliorent le profil lipidique du sang considérablement plus que les mêmes extraits lorsqu'ils sont administrés séparément, sans les importants effets secondaires liés à certaines pharmacothérapies.

Bien qu'elle puisse survenir seule, l'hyperlipidémie accompagne souvent l'obésité et le diabète. La combattre est donc fortement recommandé pour les personnes souffrant d'un ou de plusieurs troubles du métabolisme. D'ici 2020, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, estime-t-on, toucheront annuellement plus de 20 millions de personnes. On situe les ventes mondiales de médicaments pour les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux autour de 70 milliards de dollars par année. Ceux recourant à la statine, principal ingrédient pharmaceutique employé pour combattre la cholestérolémie, agissent en désactivant la HMG-CoA réductase. Un inconvénient majeur de la statine et de ses dérivés est qu'ils inhibent la synthèse du Q10, important enzyme des mitochondries, ce qui explique, pense-t-on, le développement de plusieurs myopathies liées à la statine et, peut-être, d'autres effets secondaires attribuables à une concentration anormale du coenzyme Q10 dans l'organisme. Par ailleurs, beaucoup de sujets réagissent mal à la statine et l'on a besoin d'autres solutions pour prendre en charge efficacement leur profil lipidique.

Le marché mondial des produits de santé naturels et des aliments fonctionnels continue de croître, et leurs ventes devraient doubler pour passer de 215 à 426 milliards de dollars entre 2005 et 2015. Au Canada, les ventes ont atteint 7,6 milliards, alimentées par des consommateurs soucieux de leur santé et réclamant des produits sûrs et efficaces. Les stérols/stanols végétaux et leurs analogues réduisent eux aussi la cholestérolémie en inhibant l'absorption du cholestérol présent dans la bile et les aliments par l'intestin, mais leur action est moins prononcée que celle des médicaments à base de statine. De plus, jusqu'à présent, on n'a pu prouver que les stérols végétaux et leurs analogues réduisent de façon notable la concentration de triglycérides dans le sang.

La berbérine, un composé botanique bioactif découvert récemment, combat la cholestérolémie en augmentant la clairance du cholestérol ou en freinant son absorption.

Les stérols/stanols et la berbérine ont fait l'objet d'études distinctes qui ont prouvé leur innocuité lors d'essais sur des humains.

La technologie proposée combine la berbérine et des stérols/stanols végétaux qui agissent en synergie pour diminuer considérablement la concentration tant du cholestérol que des triglycérides. Les essais in vivo sur des hamsters et des rats illustrent une baisse de 42-43 % du cholestérol total, une diminution de 63-66 % du cholestérol non-HDL (dont le LDL) et une réduction de 37-50 % des triglycérides, comparativement aux sujets témoins, et ce, sans effets secondaires.

L'amalgame de ces composés facilite aussi la gestion du poids, réduit la quantité de lipides dans le foie et la masse de cet organe, et a des effets bénéfiques sur le diabète, la stéatose hépatique, la tension artérielle ainsi que les fonctions hépatique et rénale. Le mélange pourrait servir à créer un produit naturel qui soignerait les troubles du métabolisme chez l'humain et les animaux de compagnie.

La technologie est brevetée en UE, au Canada et aux É.-U.

Bénéfices

  • Réduction du cholestérol et des triacylglycérols dans le sang
  • Baisse de la glycémie et amélioration de la sensibilité à l'insuline; protection du foie et des reins contre les ravages du diabète
  • Contrôle du poids et de la composition corporelle
  • Prévention ou guérison de la stéatose hépatique
  • PSN prometteur pour réduire la concentration de lipides ou atténuer le syndrome d'insulinorésistance

Brevets

  • CNRC dossier 11720 : Brevet émis au Canada, aux États-Unis, et à Europe.

Personne-ressource

Paul Neima
Conseiller en affaires
Téléphone : 902-566-7444
Courriel : Paul.Neima@nrc-cnrc.gc.ca

Date de modification :