Nouveaux ensembles de marqueurs pour le pronostic du cancer de la prostate (L-12359)

Le cancer de la prostate est le cancer le plus courant chez l'homme; chaque année, près de 220 000 nouveaux cas de ce cancer surviennent et plus de 30 000 décès sont dus à celui-ci. Des études récentes sur l'utilisation du test de dépistage de l'antigène prostatique spécifique (PSA) ont révélé une réduction de 20 % du taux de décès chez les patients atteints du cancer de la prostate. Cependant, le dépistage de PSA a aussi été associé à un risque accru d'effets indésirables dus à des surdiagnostics et à des traitements excessifs. De meilleurs marqueurs pour le pronostic sont nécessaires, comme en témoigne le fait que les traitements excessifs découlant des normes de dépistage sont plus nombreux pour le cancer de la prostate que pour les autres types de cancer. On a établi, à l'aide de l'algorithme Multiple Survival Screening (MSS) mis au point par le CNRC, un ensemble robuste de marqueurs pour le pronostic qui permet de classer de façon précise les cas de cancer de la prostate selon leur risque de récidive et de cerner les cas à faible risque chez qui les effets indésirables potentiels du traitement l'emportent sur les avantages.

Transfert de technologie

  • Une licence pour l'exploitation commerciale de la technologie.
  • Le développement de cette technologie dans le cadre d'une collaboration.

Applications de marché

  • Mise au point de tests de pronostic du cancer de la prostate (p. ex., PCR, puces à ADN, séquençage)
  • Stratification des patients atteints du cancer de la prostate selon leur degré de risque dans le but de séparer ceux qui bénéficieraient le plus d'une surveillance active de ceux qui devraient recevoir des traitements nouveaux ou existants.

Comment ça fonctionne

Les percées en génomique ont stimulé la recherche sur les biomarqueurs pouvant aider au diagnostic et au pronostic du cancer de la prostate et au choix du meilleur traitement clinique possible, qui vise à améliorer les résultats pour les patients. Cependant, aucun algorithme n'avait encore permis d'établir des signatures géniques pour le pronostic du cancer de façon précise et fiable. Récemment, l'algorithme Multiple Survival Screening (MSS) mis au point par le CNRC et validé antérieurement dans le cadre de l'établissement de marqueurs robustes pour le pronostic du cancer du sein (L-12020) a été utilisé avec succès pour établir des marqueurs pour le pronostic du cancer de la prostate.

Trois ensembles de marqueurs, contenant chacun 30 gènes, ont été validés dans trois cohortes indépendantes de patients atteints du cancer de la prostate. Ces cohortes, qui englobaient 606 échantillons, ont permis de cerner les patients à faible risque avec une précision de 95,6 à 99,3 %. La précision prédictive de ce nouvel ensemble de marqueurs de gènes pour le pronostic du cancer de la prostate est considérablement plus élevée que celle de plusieurs ensembles de gènes publiés (63,8 à 88,3 %). À l'instar des marqueurs du cancer du sein, ces marqueurs du cancer de la prostate pourraient s'avérer utiles dans l'orientation des traitements médicamenteux en plus de présenter une valeur pronostique.

Tableau 1 – Prédiction de la précision des ensembles de marqueurs du cancer de la prostate
Ensemble de données Nombre d'échantillons Précision
(groupe à faible risque)
GSE10645
(ensemble d'apprentissage)
189 100 %
GSE16560 261 96 %
GSE21034 140 99 %
GSE10645 205 98 %

Bénéfices pour nos partenaires

Marqueurs validés pour le pronostic du cancer de la prostate permettant de cerner les patients présentant un faible risque de récidive

Étant donné la nature hétérogène des cancers, les biomarqueurs actuels du cancer de la prostate ont généralement une faible valeur prédictive s'ils sont mis à l'essai sur des populations (ensembles de données) autres que celles utilisées pour leur mise au point. La fiabilité des ensembles de biomarqueurs sélectionnés a été validée par leur capacité de prédire les résultats dans trois ensembles de données indépendants sur le cancer de la prostate englobant plus de 600 échantillons. Les trois ensembles de nouveaux marqueurs de gènes, qui ont été établis à l'aide de l'algorithme MSS, se sont avérés plus efficaces pour prédire les résultats chez les patients que le test standard de dépistage du PSA et d'autres ensembles de marqueurs publiés.

Ensembles de marqueurs particuliers pour le cancer de la prostate présentant un large spectre clinique

Contrairement à d'autres marqueurs servant au pronostic dans les cas de cancer qui ne s'appliquent qu'à des groupes choisis de patients, ces ensembles de marqueurs ont été en mesure de prédire les résultats dans plusieurs ensembles de données avec une précision de 95,6 à 99,3 %.

Meilleure prise en charge des patients atteints de cancer de la prostate

Ces nouveaux marqueurs du cancer de la prostate constituent un puissant outil de dépistage qui aidera les médecins à déterminer la meilleure stratégie de prise en charge clinique des patients. Cela entraînera l'amélioration des résultats de santé chez les patients, réduira les risques et les coûts associés au traitement excessif des patients atteints du cancer de la prostate et aidera à cerner les patients à risque élevé qui bénéficieraient le plus d'autres traitements.

Brevets

CNRC dossier 12020 : Brevets émis aux Étas-Unis, en instance au Canada, en Europe, en Australie, en Inde et au Japon.
CNRC dossier 12359 : Brevets en instance aux Étas-Unis, au Canada et en Europe

Date de modification :