Bassin de grande superficie (BGS)

Survol de l'installation de recherche

Le bassin de grande superficie de 50 m × 30 m (164 pi × 98 pi) du CNRC est idéal pour réaliser des études tridimensionnelles sur l'hydrodynamique des marinas, des ports et des havres au moyen de maquettes d'envergure, mais aussi à celles sur le comportement des navires amarrés ainsi que sur les projets de développement riverains ou les ouvrages et les phénomènes côtiers, notamment le transport des sédiments, l'affouillement et le remodelage des plages.

Ce que nous offrons

Maquette servant à étudier l'hydrodynamique d'une nouvelle marina

Simulation physique de l'hydrodynamique et du transport des sédiments à l'embouchure d'un fleuve

Le bassin comporte trois machines à houle portatives, commandées par ordinateur, en mesure d'engendrer des vagues irrégulières à longue crête dont la hauteur atteint jusqu'à 15 cm (0,5 pi) ainsi que des vagues uniformes allant jusqu'à 25 cm (0,8 pi) de hauteur. Dès 2015, une nouvelle génératrice de houle portative produira de hautes vagues directionnelles à courte crête pouvant atteindre jusqu'à 0,4 m (1,3 pi).

Il est possible d'installer dans le bassin de grosses pompes, des propulseurs et des chicanes, également commandés par ordinateur, pour reproduire les marées et simuler le déversement de ruisseaux, de fleuves et de ponceaux. En mettant le canal à forte circulation adjacent à contribution, on parvient à imiter des déversements allant jusqu'à 1,6 m3/s (56 pi3/s). Le bassin de grande superficie peut être vidé et rempli rapidement, si bien que l'équipement employé pour bâtir les ouvrages et les modèles bathymétriques y a accès aisément. On recourt souvent à cette installation pour mener des études sur des maquettes de grande taille dans les domaines suivants :

  • Hydrodynamique des marinas, des ports et des havres
  • Comportement des navires amarrés et réaction à la houle, aux courants et aux vents
  • Procédés côtiers et circulation près du rivage
  • Transport des sédiments, remodelage des plages et développement riverain
  • Écoulement dans les chenaux des estuaires, des fleuves, des canaux et des cours d'eau navigables intérieurs
  • Interaction des vagues avec les ouvrages côtiers et maritimes
  • Affouillement, érosion et mesures d'atténuation

Amarrage d'un navire dans un nouveau port et simulation de ses réactions à la houle, aux vents et aux courants

Pourquoi travailler avec nous

Le CNRC joue un rôle déterminant en coopérant avec l'industrie pour combler le fossé qui sépare l'innovation de la commercialisation. À cette fin, il évalue la performance des infrastructures envisagées, des véhicules marins et des opérations maritimes dans des conditions normales et extrêmes, et détermine comment les optimiser en vue d'en rehausser le rendement et la sécurité, de même qu'en réduire le coût durant leur vie utile. Travailler avec le CNRC, c'est profiter de l'avantage concurrentiel que procurent des installations d'essai de calibre mondial, adaptées à vos besoins et doublées des vastes connaissances et de la grande expérience de son personnel de recherche. Le CNRC tire parti des professionnels qu'il emploie et qui possèdent une connaissance approfondie de nombreux domaines techniques, dont le comportement et la performance des ouvrages et des véhicules dans les conditions particulières aux milieux océanique, côtier et fluvial.

Frais

Les frais varient selon la nature du projet et les exigences du client. Pour en savoir plus, communiquez avec le chef des relations avec la clientèle Enzo Gardin, en composant le 613-991-2987 ou en écrivant à Enzo.Gardin@nrc-cnrc.gc.ca

Maquette servant à établir le temps d'immobilisation d'un navire dans une nouvelle installation portuaire

Étude des mécanismes côtiers et du remodelage des plages au moyen d'une maquette à lit mobile

Date de modification :