Exigences minimales relatives aux étalons de mesure servant à la certification des laboratoires

Exigences du CLAS – Document 3, Mai 2018

1.0 Introduction

  • 1.1 Les laboratoires certifiés par le CLAS doivent utiliser des étalons de mesure assurant la traçabilité au Système international d'unités (SI) ou à des étalons acceptables pour le CLAS, conformément aux Exigences du CLAS Document 9, Exigences de traçabilité pour la certification selon le CLAS, qui expose les exigences du CLAS. Ces étalons doivent offrir l'incertitude et la stabilité manifestes nécessaires, afin que les étalonnages réalisés par les laboratoires offrent une qualité acceptable.
  • 1.2 Le sujet des étalons de mesure est intrinsèquement lié à l'évaluation de l'incertitude de mesure. Dans l'évaluation de l'incertitude de mesure, les laboratoires certifiés CLAS doivent satisfaire aux exigences suivantes :
  • 1.3 La qualité, à ce sujet, dépend de la conformité des résultats d'étalonnage aux attentes. L'incertitude élargie admissible maximale que doit offrir les étalons de mesure pour assurer une qualité acceptable, dépend de plusieurs facteurs. Ceux-ci sont liés aux trois types de service reconnus par le CLAS. Un laboratoire peut offrir plusieurs types de services.

2.0 Étalons de mesure pour les services de type I

  • 2.1 Les services de type I servent principalement à l'étalonnage des étalons de mesure. Les laboratoires qui offrent des services de type I sont souvent appelés laboratoires d'étalons ou d'étalonnage d'étalons. Les laboratoires qui offrent des services d'étalonnage de type I ont les étalons de référence, les étalons de travail, les étalons de contrôle et les systèmes d'étalonnage qu'il faut pour évaluer de façon dynamique et quantifier l'incertitude de leurs mesures. Les procédures d'étalonnage font l'objet d'une surveillance constante et les résultats sont documentés. Un mécanisme de contrôle et de surveillance environnementale de haut niveau est également en place.
  • 2.2 La redondance des étalons de référence servant aux services de types I doit être complète. Autrement dit, la quantité physique correspondant à un étalon de référence doit être dédoublée par un autre étalon du laboratoire, afin que le système d'étalonnage puisse être évalué systématiquement. D'habitude, la justesse des étalons de mesure ne nécessite pas un intérêt distinct, car les budgets d'incertitude prévus pour les systèmes d'étalonnage ou de mesure tiennent compte de leur contribution à l'incertitude.

3.0 Étalons de mesure pour les services de type II

  • 3.1 Les services de type II servent principalement à étalonner et à régler le matériel d'essai, de mesure et de diagnostic nécessaire à l'essai, à la fabrication et à l'entretien des produits. Les laboratoires qui offrent des services d'étalonnage de type II sont souvent appelés laboratoires d'étalonnage de matériel d'essai. Le matériel étalonné par un service de type II se trouve d'habitude à la fin de la chaîne de traçabilité et ne sert pas, en général, à étalonner les étalons de référence.
  • 3.2 Les laboratoires qui offrent des services d'étalonnage de type II disposent des étalons de travail et des systèmes d'étalonnage que requiert un étalonnage selon une spécification ou tolérance, d'habitude une spécification ou une tolérance du fabricant ou une norme publiée. Ce genre d'étalonnage, appelé d'habitude essai de conformité, se fait d'habitude dans un environnement contrôlé et surveillé. Voir Pratiques recommandées pour les laboratoires d'étalonnage.
  • 3.3 Pour qu'un laboratoire puisse offrir des services de type II, il doit avoir des étalons de travail étalonnés dont l'incertitude de mesure est connue. Dans certains cas, l'incertitude de l'étalon de référence correspond à l'incertitude du système d'étalonnage dans son ensemble. Le laboratoire doit ensuite démontrer que les autres facteurs qui influent sur le système sont négligeables. Parmi ces facteurs, il y a : a) l'échantillonnage non représentatif dans le temps, b) les points de vue tendancieux à la lecture des instruments, c) les mauvaises approximations ou suppositions intégrées à la procédure de mesure, d) les écarts de mesures répétées ne dépendant pas nécessairement de l'instrument mis à l'essai, e) les influences environnementales et f) les constantes et paramètres inexacts des calculs.
  • 3.4 Le certificat d'étalonnage aux fins des essais de conformité doit comporter une règle de décision qui décrit comment l'incertitude de mesure est prise en compte lors de la déclaration de la conformité à une exigence spécifiée. La règle de décision doit être clairement définies, communiquée au client et convenue avec lui.
  • 3.5 Des exemples et des techniques montrent des règles de décision possibles peuvent être trouvé dans ILAC G8 : « Guidelines on the Reporting of Compliance with Specification ».
  • 3.6 On peut parfois démontrer qu'un système fonctionne mieux que selon les spécifications publiées, censées représenter les nombreux systèmes semblables utilisés dans diverses conditions de mesure. L'amélioration de la performance peut être démontrée par le contrôle statistique du processus, par une vérification de la performance réelle selon des étalons de niveau supérieur ou autrement. Dans ce cas, l'incertitude démontrée selon un système de mesures donnée peut servir (au lieu des spécifications publiées) à respecter le RIE minimal de 4 pour 1, sans oublier que cette amélioration doit être évaluée.

4.0 Étalons de mesure pour les services de type III

  • 4.1 Ces services sont les mêmes que ceux de type II, sauf que le laboratoire n'est pas tenu d'être en mesure de vérifier l'étalonnage de ses étalons de mesure de façon approfondie. Le laboratoire doit plutôt veiller à la qualité des mesures obtenues au moyen d'autres méthodes de contrôle de la qualité (comparaisons interlaboratoires, réplique d'études, nouveaux essais, corrélation avec d'autres caractéristiques de mesure). Les étalons de mesure utilisés pour les services de type III sont sûrs et, en général, non susceptibles d'écarts ou de changements à l'intérieur de la portée de mesure du laboratoire.
Date de modification :