Charges dues à la neige – quand pelleter la neige sur le toit

Question : 1

Quels sont les signes d’une lourde charge due à la neige sur mon toit?

Réponse à la question 1:

Si vous vous préoccupez du poids d’une chute de neige sur un toit, cherchez et écoutez les signes de tension. Ces signes peuvent comprendre des bruits inhabituels en provenance du toit ou des murs porteurs, le déplacement visible des murs ou l’affaissement du plafond et le craquage de la cloison sèche ou du plâtre. D’autres signes peuvent comprendre des portes qui coincent et des fuites d’eau qui se manifestent à la suite d’une importante chute de neige.

La configuration de votre toit pourrait être un facteur. Accordez une attention particulière aux sections sur votre toit où une accumulation locale de neige se produit sur une partie d’un toit, par exemple près des lucarnes et des noues ou sur un toit en appentis. Les toits à faible pente ou les toits couverts d’un matériau de couverture rugueux ont tendance à accumuler une plus grande quantité de neige que les toits à pente plus raide ou au fini glissant.

Question : 2

Que puis-je faire moi-même?

Réponse à la question 2:

Vous ne devriez jamais déblayer un toit vous-même. Choisissez plutôt d’avoir recours aux services d’une entreprise de déneigement qualifiée et assurée. Aux endroits où le toit est accessible à partir du sol, vous pouvez diminuer quelque peu la charge à l’aide d’un balai à neige pour enlever la neige du toit de façon sécuritaire à partir du niveau du sol. Malgré tout, vous devez rester prudent.

Question : 3

Quelle quantité de neige mon toit peut-il supporter?

Réponse à la question 3:

Il est difficile de répondre à cette question, car ce n’est pas l’épaisseur de la neige qui compte, mais plutôt le poids de celle-ci. Le poids de la neige peut différer de façon significative. Par exemple, comparez la différence de poids en levant une pelle comble de neige poudreuse avec la moitié d’une pelle de neige fondue. Les exigences du code du bâtiment sont fondées sur la surcharge de neige et l’emplacement géographique tel que mentionné à la question 4. Cependant, les mêmes exigences peuvent ne pas s’appliquer aux petits bâtiments secondaires comme les remises ou cabanons. Vous devriez surveiller la surcharge de neige sur ceux-ci et, si vous pouvez, les balayer plus régulièrement à partir du sol, à l’extérieur.

Question : 4

Quelles sont les exigences du code du bâtiment?

Réponse à la question 4:

Les exigences du code du bâtiment sont fondées sur les observations de chutes de neige qui sont converties en charges dues à la neige. Le toit est conçu pour une combinaison de charges dues à la neige et à la pluie selon un tableau des emplacements dans le Code national du bâtiment (CNB). Le toit est ensuite conçu de façon à soutenir au moins 1 kilopascal (21 livres par pied carré) ou plus.

Les toits des grands bâtiments d’aujourd’hui sont conçus pour résister à une charge due à la neige susceptible d’être égalée ou dépassée 1 fois en 50 ans et prennent en considération des facteurs comme la forme du toit et l’accumulation. Les fermes des maisons et des plus petits bâtiments d’aujourd’hui construits aux termes de la partie 9 du CNB sont conçues conformément à une équation simplifiée de la charge due à la neige. Cette situation est attribuable à la taille relativement plus petite et au rendement historique de ces types de bâtiments.

Question : 5

L’âge de ma maison importe-t-il?

Réponse à la question 5:

Les exigences du code et les méthodes de conception ont changé au fil du temps tout comme les matériaux de construction utilisés. Les fermes ont été populaires pendant plusieurs décennies en raison de leur facilité de construction et de leur flexibilité dans la conception tandis que des toits plus vieux ont généralement été construits à la main avec des chevrons. Il ne faut toutefois pas penser qu’avoir un toit de 40 ans est une source de préoccupation. En fait, il a démontré son rendement pendant 40 hivers.

Question : 6

Quelle est la meilleure façon de traiter la question?

Réponse à la question 6:

La meilleure façon d’évaluer la quantité de neige sur votre toit et de répondre à toutes vos questions consiste à demander à un expert local d’effectuer une visite sur place. Vous pouvez communiquer avec un expert en science du bâtiment de votre région. Il s’agit généralement d’architectes ou d’ingénieurs consultants. Dans certains cas, les inspecteurs d’habitations possèdent également cette expertise.

Question : 7

Existe-t-il d’autres ressources?

Réponse à la question 7:

En cas de doute, vous pouvez vérifier auprès du service de la construction local afin de déterminer les exigences selon lesquelles votre maison a été construite et si l’accumulation de neige actuelle dépasserait la charge de calcul.

Voici quelques ressources en ligne :

Date de modification :