Un brillant avenir pour les nouveaux dispositifs à fibres optiques

Le 09 mars 2016— Ottawa (Ontario)

Une mini technologie pour la transmission de mégadonnées

À mesure que s'accroît la proportion de la population mondiale qui adopte l'Internet pour véhiculer l'information, les fabricants d'équipement de télécommunication optique à grande vitesse sont constamment aux prises avec une demande pour des connexions toujours plus rapides et plus fiables. TeraXion Inc., entreprise québécoise qui figure depuis plus de dix ans parmi les chefs de file du secteur des réseaux ultrarapides de transmission par fibre optique, éclaire la voie à suivre.

La toute nouvelle gamme de modulateurs optiques ultrarapides de TeraXion repose sur un système au phosphure d'indium (InP) de la prochaine génération, qui accélère nettement la transmission des signaux jusqu'à 100 Gb/s et plus. Cette réalisation est un jalon important dans la stratégie poursuivie par l'entreprise, qui souhaite mettre des modulateurs très perfectionnés dans les mains de ses clients, et range TeraXion parmi les principaux acteurs sur la scène mondiale des télécommunications.

Dans la foulée de ce succès, TeraXion s'est associée au Conseil national de recherches Canada (CNRC) pour mettre au point un procédé de fabrication simplifié qui lui permettra de produire des dispositifs de haute performance à un rendement sensiblement supérieur. En collaboration avec des spécialistes du Centre canadien de fabrication de dispositifs photoniques d'Ottawa, l'équipe de TeraXion a créé une nouvelle série de produits qui intègre son modulateur ultrarapide de prochaine génération pour les systèmes de transmission cohérente.

Moduler à la vitesse de la lumière

L'excellence du CNRC dans le traitement de l'InP, combinée aux talents de TeraXion en conception de dispositifs photoniques n'aurait pu être plus efficace. En effet, dix mois à peine ont suffi aux partenaires pour concevoir et mettre au point le modulateur à InP Mach-Zehnder. Le premier exemplaire a été livré en janvier 2014, conférant à TeraXion un net avantage sur ses concurrents dans le marché des fibres optiques.

Grâce à cette fructueuse collaboration, TeraXion et le CNRC ont invariablement reproduit l'extraordinaire performance du modulateur dans plus de 800 dispositifs installés sur diverses plaquettes. Véritable exploit en soi, le modulateur Mach-Zehnder propose de surcroît une solution compacte et éconergétique aux consommateurs, qui disposent ainsi d'une plateforme plus rentable que toutes celles obtenues avec des matériaux classiques.

Ensemble, l'équipe a créé un émetteur optique à la fine pointe de la technologie, qui envoie l'information dans le réseau de fibres optiques mondial à une vitesse dépassant celles obtenues jusqu'à présent, tout en offrant une réduction record de la quantité d'énergie consommée. Selon Ian Woods, vice-président de la Technologie InP à TeraXion Inc., « la dimension de ce modulateur sera dix fois plus petite que celle des technologies concurrentielles actuellement sur le marché. »

Ouvrir la voie au succès mondial

Sorte de « guichet unique » de calibre mondial en génie et en fabrication, le Centre canadien de fabrication de dispositifs photoniques (CCFDP) a offert à TeraXion les installations et les services techniques dont l'entreprise avait besoin pour créer ses technologies optiques de pointe et en effectuer la démonstration. « Le bilan éprouvé du CCFDP dans la commercialisation de produits s'est révélé un élément déterminant dans notre décision de le choisir comme partenaire », explique Alain-Jacques Simard, président et chef de direction de TeraXion.

Parallèlement à l'acquisition récente par Ciena de sa division d'optique intégrée, ces récents progrès technologiques positionnent TeraXion comme un chef de file sur le marché des télécommunications et aideront les exploitants des réseaux à satisfaire la demande toujours plus grande des utilisateurs d'Internet et de communications mobiles dans le monde. « Nous sommes fiers de nous associer à TeraXion et nous sommes persuadés qu'en combinant nos capacités de calibre mondial en matière de procédés aux compétences en conception de TeraXion, nous obtiendrons des résultats concrets sur les marchés », a conclu François Cordeau, gestionnaire principal du secteur Technologies de l'information et des communications du CNRC.

Forte de sa collaboration soutenue avec le CNRC, et de son acquisition de COGO Optronics en 2013, TeraXion est maintenant bien positionnée pour offrir à ses clients des composants optiques haute performance qui accéléreront les communications par fibre optique tout en accroissant leur fiabilité grâce à de nouvelles solutions. Voici donc la preuve qu'un partenariat solide peut aboutir à des résultats éclatants.

Liens connexes

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :