ARCHIVÉ - Le trajet des autobus en temps réel

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 02 mars 2011— Ottawa (Ontario)

Il fait froid ce matin et la pluie verglaçante vous fouette le visage, tandis que vous attendez l’autobus. Celui-ci accuse 15 minutes de retard et vous commencez à penser que vous n’arriverez pas à l’heure pour votre premier rendez-vous. Que faire? Choisir un autre trajet, appeler un taxi ou écrire un texto à vos collègues pour les prier de reporter la réunion à une date ultérieure?

Les scénarios de ce genre sont malheureusement trop souvent le lot de maintes personnes qui comptent sur les transports en commun. Bien que la majorité des autobus soient ponctuels dans la plupart des grandes villes du pays, tout le monde, ou presque, a une histoire d’horreur à raconter sur cet « autobus qui n’est jamais arrivé ». Par chance, un nouveau système de repérage mis au point et cédé sous licence par le CNRC à Red Ball Internet, de Moncton, au Nouveau-Brunswick, pourrait bien mettre fin à ce jeu de devinette, matin et soir.

Information en temps réels pour les passagers

Trax « voit » l’emplacement de chaque autobus en temps réel et prévoit avec précision le moment où il arrivera à un arrêt quelconque. Quand des problèmes de réception interdisent la transmission des données GPS de l’autobus, le système se fie aux données sur l’itinéraire stockées en mémoire.

Ewan Sinclair (à gauche) et Troy Nelson (à droite), de Red Ball Internet, prennent la pose avec William McIver fils, de l’ITI-CNRC

Ewan Sinclair (à gauche) et Troy Nelson (à droite), de Red Ball Internet, prennent la pose avec William McIver fils, de l’ITI-CNRC.

Conçu pour les agglomérations de 50 000 à 500 000 habitants, Red Ball Internet Trax est un système Web de localisation des véhicules recourant au système mondial de localisation (GPS) et à des outils de gestion de la flotte. Il est destiné tant à l’administration publique qu’à la population. Le système est rentable pour les municipalités, car celles-ci peuvent installer la totalité de ses fonctions ou uniquement les modules qui les intéressent, pour remettre l’installation des autres à plus tard.

« Le système permet aux passagers de voir la totalité des arrêts le long d’un trajet », affirme William McIver fils, chercheur à l’Institut de technologie de l’information du CNRC (ITI-CNRC), à Fredericton. « Grâce à lui, il est possible de planifier son itinéraire du début à la fin. Il suffit de saisir le point de départ et le point d’arrivée. Le système indiquera les arrêts les plus proches et établira le meilleur itinéraire, avec les correspondances, s’il y a lieu. »

Entre autres avantages, le système indique en temps réel l’heure à laquelle tel ou tel autobus arrivera à chaque arrêt, le long du trajet, par téléphone, au moyen d’un texto ou d’une réponse vocale interactive. Il peut aussi annoncer l’arrêt suivant dans l’autobus, pour que les personnes visuellement handicapées sachent si elles sont parvenues à destination, et indiquer l’arrêt sur une carte dynamique.

« Ce qu’il y a d’unique avec cette technologie est qu’elle combine les services aux utilisateurs, la gestion de la flotte ainsi que l’affichage et l’annonce des arrêts en un système modulaire dont nous avons cédé l’exploitation sous licence à Red Ball Internet à un prix concurrentiel. » — William McIver fils, Institut de technologie de l’information du CNRC

Red Ball Internet Trax allows door-to-door trip planning from a kiosk (above) or web browser.

Red Ball Internet Trax allows door-to-door trip planning from a kiosk (above) or web browser.

Le système montre également où se trouve chaque autobus du parc aux services responsables du transport en commun. Les administrateurs peuvent donc affecter des véhicules à certains itinéraires, établir la précision avec laquelle les horaires sont respectés ou recueillir des données sur la rapidité des véhicules et les temps morts.

À bord de chaque autobus se trouve un petit ordinateur raccordé à un récepteur GPS qui fournit des données sur son emplacement. « On peut le doter d’un écran de contrôle qui affichera de l’information sur le lieu où se trouve le véhicule, l’arrêt suivant ou des messages d’intérêt public à l’intention des passagers, reprend M. McIver. D’autres appareils peuvent s’y greffer, par exemple une cybercaméra qui rehaussera la sécurité en filmant des délits et des infractions relatives à la sécurité ou aux politiques au moment où ils se produisent. Des caméras diffusant en continu montrent aussi en direct aux administrateurs ce qui se passe dans le véhicule. »

Les services de transport en commun de Moncton utilisent déjà Red Ball Internet Trax et l’entreprise a entrepris de vendre son produit à d’autres municipalités canadiennes. « La technologie sous-jacente appartient au CNRC, donc rien ne nous empêche d’élaborer des applications pour d’autres secteurs, par exemple pour surveiller les véhicules de déneigement et l’équipement lourd », explique Sharon Wahl, agente en développement commercial à l’ITI-CNRC.

Le 6 mai 2010, l’ITI-CNRC et Red Ball Internet recevaient le prix de l’innovation technologique du secteur privé au gala KIRA, qu’on compare aux « Oscars » du Nouveau-Brunswick pour l’industrie du savoir.

Plus sur le sujet

Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :