ARCHIVÉ - Réflexions du président

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 mai 2007— Ottawa (Ontario)

Le CNRC et l'énergie

Le doute n'est plus permis : l'énergie et les préoccupations qui s'y rattachent domineront le paysage de l'innovation canadienne des décennies entières. À dire vrai, d'aucuns soutiennent que les questions liées à l'énergie figurent au premier plan des difficultés avec lesquelles l'humanité devra composer au cours du prochain demi-siècle.

Cinquième producteur d'énergie au monde, le Canada pourrait certes retenir l'attention de la planète au cours des années à venir. En effet, le secteur de l'énergie compte déjà pour près de sept pour cent de notre PIB. Seule l'Arabie saoudite possède de plus vastes réserves pétrolières que les nôtres et le Canada jouit d'un avantage marqué au niveau de la technologie nucléaire.

Le secteur canadien de l'énergie cherche comment réduire ses émissions de gaz à effet de serre, démarche capitale dans la lutte contre le changement climatique et une amélioration de la qualité de l'air. Parallèlement, nos méthodes d'extraction gagnent en efficacité; on perfectionne les énergies de remplacement telles l'énergie nucléaire et l'hydroélectricité; enfin, notre secteur des piles à combustible, par son dynamisme, s'est taillé une réputation mondiale.

Dans « La science à l'oeuvre pour le Canada », la stratégie qu'il a rendue publique récemment, le CNRC admet l'importance nationale des dossiers que sont l'énergie et l'environnement. D'ailleurs, il investit dans des projets d'efficacité énergétique et d'économie d'énergie visant à répondre aux besoins des entreprises dans une multitude de domaines.

À titre d'exemple, de concert avec le secteur privé, le CNRC exploite le nouveau Centre d'études environnementales sur les turbines à gaz dans lequel sont menés des travaux de recherche visant à accroître l'efficacité des turbines à gaz et à en réduire les émissions. Les chercheurs proposent maintenant d'agrandir cette installation unique en son genre pour procéder à des essais sur les carburants de remplacement comme le biodiésel, les gaz de synthèse et les biocarburants. 

L'impact du CNRC s'est également fait sentir de manière appréciable dans le secteur du bâtiment quand il s'est penché sur les problèmes d'efficacité énergétique en rédigeant le Code national du bâtiment et le tout premier Code modèle national de l'énergie pour les bâtiments.

Dans le secteur de l'automobile, le CNRC oeuvre à la création de matériaux plus légers et poursuit des essais sur les émissions en recourant à une technologie laser qui mesure la suie libérée par le pot d'échappement des véhicules en mouvement en parties par quadrillion. Cette nouvelle technologie permet aux chercheurs du CNRC d'établir avec précision les caractéristiques de divers carburants automobiles afin de déterminer lesquels offriront la meilleure performance sur la route tout en ayant le moins d'impact sur l'environnement.

Notre principal investissement dans la R-D sur l'énergie demeure néanmoins la recherche sur les piles à combustible et l'hydrogène. Ce programme transorganisationnel met en effet à contribution les experts de huit instituts qui s'emploient à surmonter les principaux obstacles à la fabrication, à la performance et à la fiabilité des piles à combustible.

Depuis cinq ans, le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC appuie le développement de technologies par le biais des recherches sur l'énergie en finançant une quarantaine de projets sur les énergies de remplacement d'une valeur de plus de cinq millions et demi de dollars.

Comme vous pouvez le constater, le CNRC joue un rôle unique en contribuant à préparer l'avenir énergétique du Canada. En travaillant en association avec l'industrie, les ministères et les universités pour consolider le système canadien d'innovation, nous continuerons d'alimenter largement la R-D énergétique. C'est là le fondement même de notre stratégie.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :