ARCHIVÉ - Réflexions du président

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 août 2007— Ottawa (Ontario)

Une stratégie en science et en technologie pour l'avenir du Canada

En mai 2007, le gouvernement du Canada a annoncé le lancement d'une nouvelle stratégie fédérale en science et en technologie intitulée Réaliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada. Ambitieuse, cette stratégie définit pour les dix prochaines années les grandes lignes du programme national canadien en science et en technologie, dans tous les secteurs d'activité. Ses objectifs sont d'accroître les avantages dont dispose notre pays en matière d'entrepreneuriat, de savoir et de ressources humaines, et de faire de ces atouts la clé de notre croissance économique et de notre prospérité futures.

Parmi les principaux engagements qui y sont énoncés, on trouve l'avènement d'un environnement commercial concurrentiel et dynamique, la concentration stratégique de la recherche dans les domaines prioritaires à l'échelle nationale et la croissance du bassin de travailleurs du savoir au Canada. Ces éléments sont indispensables pour que le Canada devienne un chef de file mondial en S‑T et concrétise son potentiel scientifique et technologique pour le plus grand bénéfice de notre industrie et de nos collectivités.

En tant que principale ressource de l'administration fédérale en R-D et en innovation, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est inévitablement partie prenante à cette stratégie, et mettra ses ressources humaines, ses programmes, son infrastructure de S-T et ses autres atouts au service de sa réussite, directement et en partenariat avec d'autres parties intéressées des secteurs privé, universitaire et public.

La stratégie reconnaît d'emblée que certaines capacités du CNRC lui permettront de créer de la valeur au cours des années à venir. Ainsi, il y est fait mention de l'engagement stratégique du CNRC dans les activités de recherche de pointe qui nous permettra de relever les défis qui confrontent notre pays dans plusieurs dossiers dont ceux de la santé, de l'environnement, des sources d'énergie propre et bien d'autres. Elle souligne à quel point l'aide à la recherche industrielle accordée par le CNRC favorise la diffusion du savoir scientifique et technologique dans les petites et moyennes entreprises (PME) à l'échelle du pays. Elle aborde aussi le rôle des grappes technologiques du CNRC dans l'établissement de partenariats de R-D déterminants dans tous les secteurs d'activité. Ces efforts contribuent à accélérer la commercialisation des nouvelles technologies produites par les PME et à favoriser la croissance des capacités scientifiques et technologiques régionales dans les secteurs et les industries clés partout au Canada.

Le plan stratégique du CNRC, élaboré l'été dernier, définit plusieurs autres moyens par lesquels l'organisme appuiera la nouvelle stratégie fédérale en S-T. Ce plan repose sur le rôle qui nous échoit pour proposer des solutions de S-T intégrées dans des domaines d'importance cruciale pour notre pays et pour l'industrie canadienne en général. En mettant en oeuvre ces solutions, nous contribuerons à la viabilité économique des collectivités et à la compétitivité mondiale de l'industrie canadienne dans des secteurs vitaux. Nous renforcerons aussi le système d'innovation du Canada et nous jouerons notre rôle dans la poursuite des objectifs prioritaires nationaux dans les secteurs de la santé et du mieux-être, de l'énergie durable et de l'environnement.

Au cours de la dernière année seulement, le CNRC a lancé une initiative nationale de R-D dans le secteur des bioproduits et entrepris les travaux préliminaires en vue du lancement d'une autre initiative sur les piles à combustible et l'hydrogène en 2008. Il a également amorcé l'élaboration de stratégies ciblées d'aide à la R-D et à l'innovation destinée aux entreprises canadiennes de plusieurs secteurs dont l'aérospatiale, l'agriculture, les produits chimiques, l'automobile, la biopharmaceutique, l'information et les communications, les instruments électroniques, la fabrication et les nouveaux matériaux.

Pour respecter ses engagements stratégiques à l'endroit de l'industrie et du Canada en général, le CNRC s'appuie sur de nombreux atouts : ses ressources humaines talentueuses et dévouées; son infrastructure nationale de R-D; ses instituts de recherche; ses installations de partenariat industriel; sa collection d'information technique et scientifique, la plus importante au Canada; ses ressources dans le domaine de l'aide à la recherche industrielle et ses partenariats et ses réseaux régionaux, nationaux et internationaux.

La nouvelle stratégie fédérale en science et en technologie insiste sur le rôle de la science et de l'innovation en tant que pierres angulaires de la prospérité du Canada et du bien-être de sa population. À l'aube d'un siècle d'existence, le mandat initial du CNRC – qui consistait à entreprendre, à favoriser et à promouvoir les recherches scientifiques et industrielles dans différents domaines d'importance pour le Canada – demeure tout aussi important, pertinent et vital pour l'avenir de la science et de la technologie canadiennes.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :