ARCHIVÉ - La maladie de Parkinson battue en brèche

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 juillet 2007— Ottawa (Ontario)

Des scientifiques du CNRC et d'un institut de London (Ontario) ont inventé un dispositif pour soigner les personnes souffrant de troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson. Cette technologie attire déjà prix et louanges à Medtrode, l'entreprise de London qui l'exploite sous licence.

Implanté, le minuscule appareil stimule diverses parties du cerveau et enregistre les signaux des neurones. Il facilite la « stimulation cérébrale profonde » (SCP), thérapie de pointe pour les cas graves de troubles du mouvement. La SCP est prometteuse pour les maladies tels le syndrome de Tourette et les douleurs chroniques aiguës associées aux lésions de la moelle épinière.

Le dispositif « stimulation cérébrale profonde » à canaux multiples
Le dispositif « stimulation cérébrale profonde » à canaux multiples

« ... J'ai toujours rêvé qu'un jour, j'arriverais à rétablir les circuits du cerveau pour traiter les maladies débilitantes. L'apport du CNRC à l'industrie des appareils médicaux et son rôle dans l'évolution de Medtrode ont largement contribué à nous rapprocher de ce but. »

Souhile Assaf, chef de direction de Medtrode

L'appareil a été mis au point par Suwas Nikumb, chercheur de l'Institut des technologies de fabrication intégrée du CNRC, et Craig Dinkel, un collègue, avec la collaboration de Mandar Jog, scientifique du Lawson Health Research Institute et neurologiste au London Health Sciences Centre.

« Avec l'expertise en sciences de la fabrication du CNRC, nous avons créé un dispositif à canaux et à fonctions multiples plus petit que les électrodes actuelles, déclare M. Nikumb. C'est un grand progrès. »

« En tant que neurophysiologiste, j'ai toujours rêvé qu'un jour, j'arriverais à rétablir les circuits du cerveau pour traiter les maladies débilitantes », confie Souhile Assaf, chef de direction de Medtrode. « L'apport du CNRC à l'industrie des appareils médicaux et son rôle dans l'évolution de Medtrode ont largement contribué à nous rapprocher de ce but. »

En septembre 2006, Metrode recevait l' « Électrode d'or 2006 » du Neurotech Leaders Forum, à San Francisco. Ce prix prestigieux est décerné à la jeune entreprise de neurotechnologie la plus prometteuse. En mars 2007, Medtrode était finaliste pour le prix de la meilleure innovation remis par la chambre de commerce de London.

Le dispositif SCP à canaux multiples a été développé grâce au financement des Instituts de recherche en santé du Canada, de l'Ontario Centre of Excellence for Materials and Manufacturing et du Health Technology Exchange. Avec le soutien du Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC, Medtrode multipliera ses tests et perfectionnera son appareil.

Plus sur le sujet

Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :