ARCHIVÉ - Oméga-3 de la mer

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 octobre 2007— Ottawa (Ontario)

Imaginez boire un jus d'orange ou croquer du chocolat et en tirer les bienfaits nutritifs du poisson. Voici les « aliments fonctionnels », une tendance forte de l'industrie sur laquelle mise une jeune entreprise de Halifax.

Vieille d'à peine dix ans, Ocean Nutrition Canada (ONC) se targue d'être le plus gros fournisseur mondial d'oméga-3 de qualité issus du poisson destinés aux suppléments nutritifs ou aux aliments fonctionnels. Le CNRC est fier d'avoir avoir mis l'entreprise sur la route du succès.

Le fait est cliniquement avéré : les oméga-3 rendent le coeur plus solide et l'esprit plus alerte. D'où leur intérêt comme traitement prometteur pour l'arthrite, la dépression, la dégénérescence maculaire et d'autres affections chroniques. Malheureusement, tout le monde n'aime pas le poisson. Ajouter des oméga-3 aux aliments tel le pain coûterait peu et chacun en bénéficierait sans avoir à se procurer des suppléments onéreux.

« Le défi consistait à obtenir une huile de poisson riche en oméga-3 qui ne donnerait pas un mauvais goût ou arôme aux aliments, explique Robert Orr, président d'ONC. La technologie de micro-encapsulation que nous avons brevetée nous avantage nettement sur la concurrence. »

aliments

Cette technologie stabilise l'huile de poisson en une poudre plus fine que la farine. La poudre MEG 3® résiste à la chaleur de la cuisson et ne sent ni ne goûte le poisson, si bien qu'on peut s'en servir dans le pain, le lait, le yogourt et d'autres aliments.

Depuis, un marketing efficace fait grossir les ventes de l'entreprise. Rien que cette année, des fabricants de plusieurs continents ont signé des ententes avec elle en vue d'incorporer la poudre MEG-3® à leurs produits.

Le logo MEG-3® apparaît désormais sur les jus et yogourts Danone et Tropicana, deux géants nord-américains de l'alimentation. Un producteur de chocolat canadien leur a récemment emboîté le pas, à l'instar d'entreprises spécialisées dans les aliments pour nourrissons, les tablettes nutritives, le pain, la pizza et les mets préparés.

Le célèbre gourou de la santé américain Andrew Weil lui-même ajoute l'huile de poisson d'ONC à ses suppléments nutritifs. « Nous avons adopté l'excellente huile MEG-3 à EPA/DHA, obtenue par distillation moléculaire, car des tests rigoureux la garantissent sans métaux lourds et autres contaminants », a-t-il déclaré dans un communiqué.

 
 
Le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI-CNRC)
 
 

Le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI-CNRC) appuie ONC depuis sa fondation de diverses façons (assistance technique, contact avec les meilleurs scientifiques, planification des activités de R-D, financement). Dernièrement, le PARI-CNRC a permis à l'entreprise de développer et de commercialiser un supplément qui renforce le système immunitaire.

« Aucun organisme n'a mieux collaboré au développement de nos procédés et produits, soutient Robert Orr, son président. Au début, le PARI-CNRC nous a aiguillés vers des experts tel le Pr Bob Ackman, sommité canadienne dans le domaine des huiles marines et des acides gras oméga-3. Et ce n'était qu'un début. »

ONC et le PARI-CNRC tentent maintenant de créer un supplément anti-hypertension, des huiles oméga-3 à partir d'algues marines microscopiques et une poudre MEG-3® kacher bon marché.

 
 

ONC s'apprête à saisir une large part du marché naissant des aliments fonctionnels, estimé à plusieurs milliards de dollars. « L'avenir est dans les oméga-3, affirme R. Orr. Notre capacité de production augmente et nous perfectionnons nos techniques de raffinage et d'encapsulation afin que nos produits puissent s'incorporer à plus d'aliments encore. » Avec les solides rentrées qu'elle engrangera grâce aux oméga-3, l'entreprise poursuivra ses recherches sur d'autres composés marins bioactifs.

Les effectifs d'ONC sont passés de 30 à 360 employés entre 1998 et 2006. Son chiffre d'affaires annuel gravite autour de 100 millions de dollars, avec des clients aux É.-U., au Canada, en Chine, en Europe et en Australie.

Depuis huit ans, le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC accompagne l'entreprise dans l'élaboration de sa stratégie de R-D et la commercialisation de ses technologies. ONC investit un plus gros pourcentage de son chiffre d'affaires dans la R-D que ses concurrents et a breveté une soixantaine de technologies, dont bon nombre sont exploitées sous licence par d'autres entreprises.

Puisqu'on n'a identifié et caractérisé qu'une infime fraction des composés marins, un océan de possibilités s'ouvre maintenant devant cette entreprise canadienne.


Lines suggérés :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :