ARCHIVÉ - Un mythe de plus s'envole au vent

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 mai 2007— Ottawa (Ontario)

Tout le monde a vu rouler des camionnettes avec le hayon arrière ouvert. Baisser le hayon du véhicule doit sûrement rendre celui-ci plus aérodynamique et économiser le carburant... pas vrai? Faux!

En réalité, conduire une camionnette avec le hayon arrière abaissé fait exactement le contraire la plupart du temps. C'est ce qu'affirme Kevin Cooper, un chercheur émérite du CNRC qui a passé plus de 35 années à vérifier l'aérodynamisme d'une multitude de véhicules et de structures dans les souffleries du CNRC.

M. Cooper a prouvé que le mythe du hayon baissé n'était précisément que cela : un mythe. En 1999, entre deux tests dans la soufflerie de 9 m du CNRC, à Ottawa, il a examiné l'aérodynamisme de divers modèles et marques de camionnettes.

Deux camionnettes entre deux tests dans la soufflerie de 9 m du CNRC
Deux camionnettes entre deux tests dans la soufflerie de 9 m du CNRC
Résistez...

Après avoir testé des camions à caisse de longueur variable, les membres de son équipe ont constaté que plus la caisse est courte, plus la résistance à l'air augmente quand on abaisse ou retire le hayon arrière.

Si ouvrir ou enlever le hayon arrière des camions doté d'une caisse de huit pieds atténue légèrement la résistance (moins de 1 %), avec une caisse de six pieds, comme celle qu'on trouve typiquement sur les camionnettes à double cabine, la résistance de l'air monte de 5 %. Et fermer la caisse avec un hayon de filet augmente la résistance de l'air de 5 % supplémentaires.

Après avoir testé des camions à caisse de longueur variable, les membres de son équipe ont constaté que plus la caisse est courte, plus la résistance à l'air augmente quand on abaisse ou retire le hayon arrière.
Après avoir testé des camions à caisse de longueur variable, les membres de son équipe ont constaté que plus la caisse est courte, plus la résistance à l'air augmente quand on abaisse ou retire le hayon arrière.

« Conclusion : rouler avec le hayon fermé n'est pas aussi mauvais que les gens le pensent », ajoute Kevin Cooper.

Voici pourquoi. Sur la route, la résistance au vent vient principalement des surfaces du véhicule faisant face à l'arrière – sur une camionnette, le dos de la cabine donc et le hayon arrière. Certains enlèvent complètement le hayon pour supprimer la légère résistance qui en résulte. Malheureusement, ce faisant, ils augmentent la résistance de la cabine, si bien que la résistance globale du véhicule est pire qu'avec le hayon.

Essais de camions au CNRC

Ce n'est pas d'hier que le CNRC teste les camions pour en améliorer l'aérodynamisme et la consommation de carburant. Si les essais de Kevin Cooper sur le hayon arrière des camionnettes n'ont demandé que quelques jours dans la soufflerie du CNRC, ceux sur les camions lourds (gros porteurs de classe A) ont exigé des milliers d'heures de test supplémentaires et des décennies de travaux.

Ces efforts ont débouché sur l'invention et le développement de nombreux perfectionnements qui relèvent le rendement énergétique des véhicules et leur permettent d'économiser du carburant en améliorant leur aérodynamisme, notamment les déflecteurs de toit, les « jupes » latérales des remorques et l'espace plus étroit entre cabine et remorque.

Face à une industrie qui s'inquiète de sa consommation massive de carburant et de ses coûts d'exploitation, M. Cooper est fier de l'impact majeur que peuvent avoir ces améliorations de l'aérodynamisme. Pour les camions lourds qui roulent de 140 000 à 200 000 kilomètres par année, les économies annuelles se chiffrent entre 7 000 et 10 000 litres de carburant par véhicule.

Les constructeurs d'automobiles consacrent beaucoup de temps et d'argent à tester leurs camionnettes pour s'assurer que l'air s'écoule juste au ras du hayon. Selon Kevin Cooper, baisser ce dernier réduit leurs efforts à néant.

M. Cooper incite les fabricants de camionnettes à expliquer aux acheteurs que le véhicule est plus aérodynamique quand le hayon est fermé. La meilleure façon de freiner l'appétit du véhicule pour l'essence consiste à le pourvoir d'un couvert de caisse en fibre de verre ou en vinyle. Un tel couvert régularise l'écoulement d'air derrière la cabine, ce qui atténue la résistance pour une conduite encore plus économique.

Protéger l'environnement en économisant le carburant

Moins consommer de carburant ne se résume pas à économiser de l'argent. Le changement climatique et les gaz à effet de serre préoccupent de plus en plus les Canadiens. Même si cela paraît infime, garder le hayon fermé est une façon efficace et facile d'économiser du carburant tout en libérant moins de gaz à effet de serre.

Donc, gardez le hayon fermé pour moins utiliser votre portefeuille et donner un coup de pouce à la planète.

Conseils pour économiser le carburant

De petits changements dans la manière dont on conduit peuvent aussi réduire la consommation de carburant et la production de gaz à effet de serre. Si vous ne pouvez covoiturer ou recourir aux transports en commun, voici quelques conseils afin de faire votre part pour l'environnement.

1 – Détendez-vous. Une conduite agressive – arrêts brusques et départs foudroyants – augmente la consommation d'essence. Tout en étant moins dangereuse, une conduite détendue vous mènera plus loin.

2 – Gardez votre véhicule en bon état. S'il fonctionne à son meilleur et que les pneus sont gonflés correctement, vous consommerez moins de carburant.

3 – Soyez prévoyant. En planifiant intelligemment vos déplacements, vous éviterez les trajets inutiles ou les embouteillages durant lesquels le moteur tourne inutilement au ralenti.

4 – Voyagez léger. Transporter une charge inutile réduit le kilométrage parcouru.

5 - Si vous envisagez l'achat d'un nouveau véhicule pour aller en ville, choisissez une automobile plus petite qui conviendra à vos besoins quotidiens au lieu d'une camionnette, d'un véhicule utilitaire sport (VUS) ou d'une grosse camionnette. Vous économiserez argent et carburant.

6 – Avez-vous vraiment besoin d'une traction intégrale ou de quatre roues motrices? D'accord, vous aurez une meilleure accélération (même par mauvais temps), mais vous ne vous arrêterez pas plus vite. N'oubliez pas que c'est le conducteur qui perd le contrôle du véhicule, pas l'inverse, souligne M. Cooper.

Si vous avez absolument besoin d'une camionnette, voici trois conseils des experts en aérodynamique du CNRC.

1 – Laissez le hayon fermé ! L'abaisser ou l'enlever entraînera un gaspillage de carburant et s'avérera plus dangereux si la cargaison dans la caisse n'est pas arrimée ou si d'autres véhicules vous suivent de trop près.

2 – Ne remplacez pas le hayon par un filet. Il augmentera la résistance de la camionnette, qui dépensera plus de carburant.

3 – Posez un couvert sur la caisse de la camionnette. C'est la meilleure solution pour en atténuer la résistance au vent et économiser du carburant.


Liens suggérés :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :