ARCHIVÉ - Une nouvelle étude pilote révèle que les clients du PARI-CNRC valent cinq fois plus que les autres entreprises

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 avril 2007— Ottawa (Ontario)

Les entreprises qui tirent parti des programmes d'aide à l'industrie du CNRC rapportent sensiblement plus à leurs actionnaires que celles qui négligent de le faire. C'est ce que révèle une importante étude que le CNRC vient de terminer avec le concours de Statistique Canada.

L'étude compare les progrès de près de 700 entreprises clientes du PARI-CNRC dans la région du Pacifique à plus de 370 000 entreprises similaires du Canada qui ne le sont pas. Il s'agit de la toute première étude à quantifier l'impact du PARI-CNRC.

Photo-montage représentant des entreprises clientes du PARI-CNRC

« Cette étude pilote prouve indubitablement que les clients du PARI-CNRC surpassent les non-clients dans tous les indicateurs du succès commercial ou presque », affirme Denise Guillemette, chef de projet et gestionnaire de la recherche et des renseignements stratégiques au PARI-CNRC.

Parmi ces indicateurs, la valeur et la croissance du capital-actions font nettement ressortir les clients du PARI-CNRC des autres entreprises.

Avec un capital-actions moyen de 5,1 millions de dollars en 2002, les clients du PARI-CNRC valaient cinq fois plus pour leurs actionnaires que les entreprises non clientes, dont le capital-actions ne se situait en moyenne qu'à 880 000 $. En outre, entre 1998 et 2002, le capital-actions moyen des clients du PARI-CNRC a grossi de près de 170 pour cent, soit quatre fois plus que celui des autres petites entreprises.

Le CNRC donne un gros coup de pouce aux jeunes entreprises

Le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI-CNRC) est le principal programme d'aide à l'innovation du Canada destiné aux petites et moyennes entreprises (PME).

Le PARI-CNRC verse des contributions non remboursables aux PME canadiennes qui souhaitent appliquer de nouvelles technologies aux services, aux produits et aux procédés destinés aux marchés du Canada et de l'étranger. Le PARI-CNRC offre aussi de l'encadrement et investit dans les projets de recherche et les projets de développement technologique pré-concurrentiels. Les organismes associés au PARI-CNRC reçoivent également des fonds pour procurer une assistance scientifique et technique aux PME canadiennes.

« Bien qu'on ait tendance à jauger le succès uniquement d'après la croissance des revenus et du nombre d'emplois, la valeur du capital-actions pourrait bien contribuer à la longévité des entreprises qui exploitent une technologie émergente, indique Denise Guillemette. En effet, ces entreprises doivent survivre à un long cycle de développement des produits durant lequel elles pourraient n'enregistrer aucun revenu. »

Les constatations sur le capital-actions confirment ce que les employés du PARI-CNRC savent depuis longtemps : les entreprises qui reçoivent l'aide du PARI-CNRC sont plus avantagées sur le marché financier, car les investisseurs se sentent plus en confiance lorsque le CNRC voit du mérite dans la recherche et décide de la guider.

« Une entreprise bénéficiant du soutien du PARI-CNRC est beaucoup plus intéressante pour les investisseurs éventuels, reprend Denise Guillemette. Ils savent que nous aurons fait preuve d'une diligence raisonnable considérable afin d'atténuer les risques avant de débloquer des fonds. »

Capital-actions mis à part, les clients du PARI-CNRC surpassent les autres entreprises par la croissance de leurs revenus et de leurs effectifs ainsi que par leurs dépenses et leur personnel en R-D. Les clients du PARI-CNRC, par exemple, avaient investi en moyenne 906 000 $ dans la R-D en 2002, soit plus du double des entreprises non clientes.

Denise Guillemette estime qu'en tant qu'exercice d'analyse comparative, la méthode est utile et les résultats obtenus solides et défendables. Elle se dit en outre satisfaite que les données reposent sur une population statistiquement significative de 700 organisations clientes.

Les résultats de l'étude régionale ont rendu le PARI-CNRC assez confiant pour entreprendre une étude similaire à la grandeur du pays. Cette dernière portera sur les 10 000 clients et plus qui ont profité d'une aide financière et des conseils du programme entre 1993 et 1999. Elle examinera les progrès des entreprises qui ont survécu au cours des cinq années subséquentes, soit jusqu'en 2004.

Parallèlement à cet exercice national, le CNRC a l'intention de procéder à plusieurs évaluations des retombées socioéconomiques du PARI-CNRC, qui célébrera officiellement son 60e anniversaire cette année. On aura recours pour cela à une série complète d'analyses incluant des analyses coûts-avantages, entrées-sorties, économétriques, des risques et de la sensibilité, ainsi que des analyses comparatives.

Spécialiste des analyses économiques cumulant 25 années d'expérience dans les secteurs public et privé, Frederick (Rick) Kijek pilotera ces évaluations. Arrivé au CNRC l'été dernier, M. Kijek en est le premier économiste à plein temps.

« Les preuves viennent de toute part et confirment l'impact socioéconomique des investissements du PARI-CNRC, explique-t-il. Une fois les évaluations terminées, nous mesurerons l'incidence des programmes de recherche du CNRC avec les mêmes méthodes. »

« Le but ultime est de rassembler les données quantitatives dont le CNRC a besoin pour prioriser ses investissements dans l'avenir. »


Liens suggérés :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :