ARCHIVÉ - Dose de vitalité pour jeunes enterprises

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 07 octobre 2007— Ottawa (Ontario)

Les Canadiens voient de plus en plus à leur santé en achetant des jus de fruit enrichis de calcium, des suppléments vitaminés et des céréales avec fibres. Mondialement, le marché des produits de santé naturels vaut autour de 150 milliards de dollars, et beaucoup d'entreprises de l'Ouest canadien aimeraient en profiter. Rien qu'à Saskatoon, une trentaine luttent pour leur part, avec des recettes de près de soixante millions de dollars.

Malheureusement, la plupart des jeunes entreprises échouent à l'étape de la commercialisation. Cinq pour cent à peine franchissent le cap des cinq années d'existence. Pourquoi? On parle notamment d'expertise insuffisante en marketing, gestion, évaluation de la technologie, financement et réglementation.

Saponaire des vaches

À Saskatoon (Saskatchewan), la grappe technologique de l'initiative « Santé et bien-être par les plantes » du CNRC a précisément créé le Centre de commercialisation BioAccess pour épauler les entrepreneurs qui commercialisent des nutraceutiques, des aliments fonctionnels et des produits de santé naturels.

Le Centre propose aux entreprises cinq programmes couvrant des sujets allant de la découverte de l'âme soeur (BioConnect) à l'art de convaincre les investisseurs en puissance (BioPitch). L'outil de diagnostic en ligne BioMap évalue l'entreprise sous quatre angles – technique, réglementaire, commercial et entrepreneurial – avant de produire un instantané de la situation, assorti de conseils sur la façon de procéder à Chaque étape du développement d'un produit. BioIntel met l'entreprise en contact avec des experts en veille concurrentielle. Enfin, BioData s'avère une mine de renseignements en recherche, marketing et réglementation.

« Le jeu de programmes a été élaboré après que des petites et moyennes entreprises ont identifié ce qui entravait leur croissance et leur survie dans le secteur, a confié Wilf Keller, directeur général intérimaire de l'Institut de biotechnologie des plantes du CNRC. Avec chaque entreprise qui disparaît, le Canada rate une chance de mieux s'implanter dans l'industrie et les Canadiens perdent des produits novateurs, éventuellement bénéfiques pour leur santé. »

Les aliments de santé et les produits naturels d'aujourd'hui sont prometteurs d'une meilleure nutrition et d'une protection accrue contre des affections chroniques. Ainsi, Brent Banda, président du Banda Marketing Group de Saskatoon, aimerait commercialiser une tablette nutritive qui peut atténuer divers problèmes tels l'hypertension, l'hypercholestérolémie et la résistance à l'insuline, facteurs de risque du diabète, des cardiopathies et des accidents cérébraux vasculaires.

Que sont les aliments fonctionnels?

Ces aliments font partie de notre régime habituel mais on sait qu'ils améliorent la santé ou réduisent les risques de maladie chronique en plus d'être nourrissants (par ex., jus de fruit enrichi de calcium).

Que sont les nutraceutiques?

Ces substances isolées ou purifiées des aliments ont un effet bénéfique sur la santé ou protègent contre les maladies chroniques (par ex., acides gras oméga-3, lycopène, carotène).

Que sont les produits de santé naturels?

En font partie les vitamines et minéraux, les remèdes médicinaux, homéopathiques et ancestraux, les probiotiques et diverses substances comme les acides aminés et les acides gras essentiels. On peut se les procurer sans ordonnance. Les nutraceutiques sont des produits de santé naturels.

BioMap a révélé à B. Banda que si son entreprise était solide d'un point de vue commercial et entrepreneurial, les aspects réglementation et technologie n'avaient pas encore été réglés. « Nous nous y sommes attaqués, mais ignorions quelles questions poser, explique-t-il. Cela nous a vraiment ralentis. Nous avons compris qu'il fallait s'occuper de la réglementation et de la technologie avant d'aller plus loin. »

Par ailleurs, l'analyse a permis à l'entrepreneur de prendre une décision capitale sur la vente de son produit.

« Forts de l'information recueillie grâce à BioMap, nous avons choisi de fabriquer un aliment fonctionnel plutôt qu'un produit de santé naturel », poursuit-il.

Garder les entreprises sur la bonne voie pendant la commercialisation est l'un des principaux objectifs du Centre, estime son directeur exécutif Marlin Stangeland. « La commercialisation est un processus bien réglé... Il faut s'attaquer aux quatre volets – technique, réglementaire, commercial et entrepreneurial – simultanément », précise-t-il.

BioAccess dispense une expertise en réglementation propre à l'industrie – un des obstacles majeurs pour les produits de santé. « Plus que n'importe où ailleurs, il faut prouver scientifiquement que le produit est bon pour la santé avant de le clamer, dit-il. Le Centre aide les entreprises à s'assurer que leur technologie possède la rigueur scientifique voulue pour respecter la réglementation commerciale. Des règlements qui pourraient même ne pas encore avoir été adoptés. »


Lien suggéré :

  • Le Centre de commercialisation BioAccess est accessible en ligne à www.bioaccess.ca


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :