ARCHIVÉ - Tremblement de terre!!!

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 06 novembre 2006— Ottawa (Ontario)

Pendant une vérification de routine de calibration de l'alignement, le télescope James Clerk Maxwell a enregistré le tremblement de terre d'Hawaï – ce qui a fait du télescope « le sismographe le plus dispendieux au monde », selon Ken Tapping.*
Pendant une vérification de routine de calibration de l'alignement, le télescope James Clerk Maxwell a enregistré le tremblement de terre d'Hawaï – ce qui a fait du télescope « le sismographe le plus dispendieux au monde », selon Ken Tapping.*

Tout juste passé 7 heures du matin, le dimanche 15 octobre, la grande île d'Hawaï a été frappée par un tremblement de terre massif. À 6,7 sur l'échelle de Richter, il a fait s'écrouler quelques édifices et il en a endommagé d'autres. La Terre a tremblé si fort que les gens avaient peine à se tenir debout.

L'épicentre de la commotion était très près du Mauna Kea, un volcan éteint couronné de quelques-uns des observatoires les plus importants du monde. Le Canada a des intérêts dans trois de ces observatoires : le télescope Canada-France-Hawaï, Gemini Nord (Gemini Sud est au Chili), et le télescope James Clerk Maxwell.

Le tremblement de terre a renversé de lourdes armoires et endommagé les plafonds dans les installations du quartier général du CFHT, à Waimea.*
Le tremblement de terre a renversé de lourdes armoires et endommagé les plafonds dans les installations du quartier général du CFHT, à Waimea.*

Les îles d'Hawaï sont en fait une chaîne de volcans qui se soulèvent du fond de l'océan Pacifique. Il y a un point chaud dans le manteau de la Terre, où le magma monte pour former des îles volcaniques et, à mesure que le mouvement du plancher océanique porte les îles vers le nord en les éloignant du point chaud, une nouvelle île volcanique se forme. Pourquoi devrions-nous investir de façon massive pour mettre quelques-uns des instruments les plus sophistiqués et les plus précis qui puissent se faire à un endroit susceptible d'être frappé par les tremblements de terre?

De nos jours, les instruments dont nous avons besoin pour nous attaquer aux problèmes astronomiques les plus importants sont trop gros, trop complexes et trop chers pour qu'un pays individuel agisse seul. Nous formons plutôt des partenariats multinationaux, puis nous faisons notre possible pour situer ces instruments dans les meilleurs endroits qui puissent se trouver. Hawaï est probablement le meilleur endroit de l'hémisphère Nord. Mauna Kea offre un endroit en haute altitude, bien au-dessus des parties les plus sales de l'atmosphère, et il est entouré par l'océan. La température de la mer ne varie pas beaucoup, ce qui stabilise l'air qui est en contact avec elle et permet aux télescopes d'obtenir de meilleures images. L'investissement a été rentable; le télescope Canada-France-Hawaï et les radiotélescopes James Clerk Maxwell sont en lice pour être les télescopes qui ont le plus de succès scientifique sur Terre!

Cette photo du télescope Canada-France-Hawaï (CFHT) montre les dommages subis par un des deux coussinets qui poussent le rouleau sur le rail.*
Cette photo du télescope Canada-France-Hawaï (CFHT) montre les dommages subis par un des deux coussinets qui poussent le rouleau sur le rail.*

On a mis beaucoup de soin à protéger les télescopes contre les tremblements de terre et, dans une large mesure, ce travail a été fructueux. Malgré la gravité du tremblement de terre, les dommages ont été mineurs et les télescopes sont de retour au travail ou près de l'être. Le dôme du télescope Canada-France-Hawaï a déraillé et un des codeurs de position a été écrasé. Le codeur a été changé et quelques boulons tordus ont été remplacés. Le télescope devrait recommencer à fonctionner d'ici la fin de semaine. Quant au télescope Gemini, quelques boulons ont été cassés, mais le télescope a subi peu d'autres dommages. Les réfrigérateurs qui servent à garder au froid des appareils d'imagerie ultrasensibles ont continué à fonctionner grâce à un générateur diesel. On est en train de tout vérifier avant de remettre en ligne soigneusement. Lorsque le tremblement de terre a frappé on procédait à vérifier la calibration de l'alignement du télescope James Clerk Maxwell. L'enregistrement de position montre magnifiquement la commotion, ce qui fait de cet instrument le sismographe le plus dispendieux de la planète. Au moment où vous lirez ces lignes, Mauna Kea sera de nouveau au travail, à l'observation d'événements beaucoup plus dramatiques, heureusement très loin de nous.

>> Abonnez-vous à l'astronomie au gré des saisons et chaque semaine, Ken Tapping, du CNRC, vous amènera à découvrir quelque chose de nouveau qui se passe dans le ciel.

>> Archives de l'astronomie au gré des saisons

>> Site Babillard Techno-sciences du CNRC


Ken TappingKen Tapping est astronome à l'Institut Herzberg d'astrophysique du Conseil national de recherches du Canada (IHA-CNRC). Il travaille à l'Observatoire fédéral de radio-astrophysique de Penticton (C.-B., V2A 6K3). Tél. : (250) 493-2277; téléc. : (250) 493-7767;
Courriel : ken.tapping@nrc-cnrc.gc.ca.

*Photos, gracieuseté du télescope Canada-France-Hawaï.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :