ARCHIVÉ - Perspective du président

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 06 juin 2006— Ottawa (Ontario)

La nanotechnologie pour le Canada

Juin 2006 verra l'ouverture tant attendue des locaux permanents de l'Institut national de nanotechnologie (INN) du CNRC, une initiative conjointe du Conseil national de recherches du Canada, de la province d'Alberta et de l'Université de l'Alberta. Le nouveau centre de recherche, construit sur le campus de l'Université de l'Alberta, sera l'un des plus perfectionnés au monde.

Le centre sera un haut lieu de la recherche et du développement sur d'importantes plates-formes nanotechnologiques, et favorisera la participation de l'industrie, tant à l'échelle nationale qu'internationale.

L'ouverture des nouveaux locaux de l'INN marque non seulement l'aboutissement d'un ambitieux projet, mais constitue également un jalon tangible du renforcement de l'infrastructure scientifique et technologique du Canada.

Un des atouts uniques du nouvel institut est à n'en pas douter le modèle de collaboration étroite avec ses partenaires qu'il a adopté. Les collaborations et les partenariats comptent pour une grande part des activités que nous menons au CNRC. Pour nous, ce n'est que de cette façon que le Canada sera en mesure d'être compétitif dans l'économie mondiale du savoir.

Le domaine émergent de la nanotechnologie privilégie les compétences et les activités multidisciplinaires, le travail d'équipe entre gens de divers horizons. Et c'est certainement là que réside un de ses intérêts. Il représente une nouvelle manière de penser en exigeant une approche multidisciplinaire qui fait appel à la biologie, la chimie, l'informatique, l'ingénierie, la science des matériaux, les mathématiques, la médecine et la physique.

Toutes les grandes universités au Canada font de la recherche en nanotechnologie – et de la même manière, plus de la moitié des instituts du CNRC sont engagés dans des activités de recherche dans ce secteur. Le CNRC élabore présentement un programme de gestion horizontale pour la nanotechnologie dans le cadre duquel nous examinerons nos efforts de manière coordonnée, et regrouperons nos ressources en vue d'atteindre le but commun que se fixe notre organisme.

Il est largement reconnu que la convergence scientifique amènera au cours des premières décennies du XXIe siècle de vastes progrès au chapitre des aptitudes humaines, des retombées sociales, de la productivité et de la qualité de vie. En se fondant sur la collaboration et la convergence, la nanotechnologie se situe à l'avant garde de ces progrès.

L'importance du domaine pour les gouvernements, l'industrie et le public en général peut être mesurée à l'aide de plusieurs facteurs, notamment les niveaux de financement qu'on lui accorde, le volume de publications qu'il génère, les politiques dont il fait l'objet, et le simple nombre de rapports publiés. Il apparaît selon ces critères, que la nanotechnologie occupe une place privilégiée dans les priorités des pays industrialisés et en voie de développement.

Pierre Coulombe, président du CNRC.
Pierre Coulombe, président du CNRC.

Le Canada est parfaitement au fait du potentiel de la nanotechnologie et reconnaît l'importance économique de participer à son développement. Il veut cependant être davantage qu'un consommateur de cette technologie, il veut en être un concepteur et un producteur.

L'INN est la preuve de la reconnaissance par le Canada de l'importance de ce domaine émergent porteur d'immenses promesses, tant du point de vue de la découverte scientifique que des débouchés commerciaux. Les programmes de recherche de l'INN repoussent déjà les frontières de la connaissance scientifique en permettant de mieux comprendre des problèmes complexes, et il ne fait aucun doute qu'à terme, ils contribueront à l'amélioration de la qualité de vie des Canadiens. L'Institut national de nanotechnologie du CNRC illustre bien ce qu'est La science à l'oeuvre pour le Canada.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :