ARCHIVÉ - Un courriel urgent vous attend

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 06 août 2006— Ottawa (Ontario)

En cas de crise, une nouvelle technologie du CNRC acheminera l'information juste aux bonnes personnes, au moment où elles en ont le plus besoin.

 
 
Concours Dossier commercial du CNRC 2006
 
  Un monstre cérébral terrassé  
  Hydrogène sur demande  
  Un courriel urgent vous attend  
  Acheminer la technologie en de nouveaux débouchés commerciaux  
 

Les logiciels de réseau social ont fait la manchette des journaux en donnant de la puissance à diverses applications comme l'échange de fichiers entre collègues ou les rencontres en ligne, cependant Steve Marsh croit que le concept n'a pas encore trouvé son utilisation idéale. Et le scientifique du Conseil national de recherches, qui est aussi entrepreneur, s'est chargé d'illustrer la puissance de ces logiciels à ceux qui pourraient en avoir le plus besoin un jour : les gestionnaires de mesures d'urgence.

M. Marsh est à la tête des efforts déployés pour développer et commercialiser EM-FLOW, un logiciel de gestion des mesures d'urgence qui aidera les décideurs à jauger correctement une situation difficile au moment précis où ils doivent le faire.

EM-FLOW, un logiciel de gestion des mesures d'urgence qui aidera les décideurs à jauger correctement une situation difficile au moment précis où ils doivent le faire.
EM-FLOW, un logiciel de gestion des mesures d'urgence qui aidera les décideurs à jauger correctement une situation difficile au moment précis où ils doivent le faire.

« Une des principales difficultés dans les crises de grande envergure est l'avalanche d'informations. À mon avis, la seule façon de la surmonter est de laisser un logiciel classer, filtrer et acheminer l'information d'une manière socialement intelligente. C'est ce que fait EM-FLOW », explique Steve Marsh, chercheur à l'Institut de technologie de l'information du CNRC (ITI-CNRC).

Cette solution informatique a récemment impressionné un jury composé de leaders éminents du milieu scientifique et du monde des affaires dans le volet « entreprise dérivée » du concours Dossier commercial de 2006 du CNRC.

Fondamentalement, EM-FLOW repose sur un agent logiciel intelligent recourant à un programme utilisateur pour filtrer, classer et acheminer l'information. EM-FLOW exploite des concepts bien connus en informatique – dont on se sert déjà pour filtrer les pourriels ou automatiser le renvoi des courriels, par exemple – pour créer un réseau complexe. Le logiciel convient idéalement aux gros organismes dont les installations sont très disséminées et qui traitent une masse énorme d'informations comme les banques ou les multinationales du secteur de la fabrication. Toutefois, M. Marsh est persuadé que ce sont les organismes provinciaux, d'état ou fédéraux responsables des mesures d'urgence qui tireront le meilleur parti des atouts de EM-FLOW.

EM-FLOW, un logiciel de gestion des mesures d'urgence qui se prête admirablement aux applications des services policiers et des services de renseignement.
EM-FLOW, un logiciel de gestion des mesures d'urgence qui se prête admirablement aux applications des services policiers et des services de renseignement.

Chaque utilisateur pourra personnaliser EM-FLOW selon ses préférences pour l'échange automatique d'information. Ainsi, les courriels qui arrivent seront classés au moyen de divers instruments comme l'analyse sémantique (identification de mots clés) et l'analyse de la priorité des messages et de la rapidité avec laquelle ils circulent dans le réseau par le logiciel. L'utilisateur pourra aussi fixer des priorités personnelles ( « inondation », par exemple), voire d'après l'information qu'il juge cruciale pour un collègue. Sachant cela, EM-FLOW lui fournira automatiquement les données pertinentes en circulation dans le réseau.

L'interface EM-FLOW ressemblera à celle d'un courriel ou d'une page Web ordinaire. Si cette interface familière accroît considérablement la convivialité du système, ce qui le démarquera des autres est que l'utilisateur le maîtrisera parfaitement au moment de prendre une décision urgente dans une situation cruciale. Car EM-FLOW est conçu pour un usage quotidien. L'utilisateur apprendra donc à transiger autant avec les communications usuelles que celles issues d'une situation anormale.

« Quand survient une urgence, vous aurez devant vous le même outil que celui employé tous les jours. Inutile d'apprendre quelque chose de neuf ou de se rappeler comment fonctionne le logiciel », poursuit M. Marsh.

Il ajoute que cette technologie se prête admirablement aux applications des services policiers et des services de renseignement. Le système fonctionne très bien sur les réseaux ouverts comme sur les réseaux en vase clos, très sécurisés.

L'équipe qui a mis au point EM-FLOW dresse actuellement un plan pour commercialiser la technologie. Un prototype fonctionnel du logiciel devrait être prêt en 2007 et sera suivi par le lancement d'une entreprise dérivée indépendante qui mettra EM-FLOW en marché.

EM-FLOW est unique — il s'agit du premier outil à base d'agents permettant de gérer les mesures d'urgence. L'équipe qui l'a créé estime qu'une solution informatique sociale pour les situations de crise pourrait aller chercher plusieurs milliards de dollars dans le secteur des administrations publiques d'Amérique du Nord, du niveau municipal au niveau fédéral. Après la débâcle des secours à la Nouvelle-Orléans, au lendemain de l'ouragan Katrina, ce marché est très sensibilisé au danger d'un effondrement éventuel des processus d'information et de prise de décisions advenant une catastrophe. L'équipe d'EM-FLOW travaille avec Sécurité publique Nouveau-Brunswick, comme site potentiel pour tester son prototype.

M. Steven Marsh
M. Steven Marsh

« Nous croyons que le logiciel arrive à point nommé, affirme M. Marsh. Le besoin existe vraiment. »

Cette technologie se fonde sur l'expertise de l'équipe d'EM-FLOW en intelligence artificielle, technologies des agents et interaction homme-machine. M. Marsh a mis au point la première formule informatique au monde qui évalue la confiance, aspect essentiel si l'on veut comprendre les interactions sociales et l'échange d'information. Le professeur Ali Ghorbani, spécialiste en apprentissage machine et directeur du Laboratoire des systèmes intelligents et adaptatifs de l'Université du Nouveau-Brunswick, fait également partie de l'équipe qui a mis au point EM-FLOW.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :