ARCHIVÉ - Aider les entreprises canadiennes à profiter du boum des aliments de santé

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 06 décembre 2006— Ottawa (Ontario)

Tomate biologiques

Avec les aliments de santé et les produits naturels, l'industrie dispose actuellement d'un marché mondial très lucratif de 150 milliards de dollars. En effet, de plus en plus de consommateurs achètent ces produits non seulement pour se nourrir, mais aussi pour les bienfaits qu'ils ont sur la santé, si bien que les entreprises canadiennes ont décidé de se lancer dans la course elles aussi.

Dans la région de Saskatoon, une trentaine de compagnies se spécialisent dans les « nutraceutiques » et les « aliments fonctionnels », espérant décrocher leur part du marché et réalisant des revenus annuels de près de 60 millions de dollars – et cela, bien que le nombre d'entreprises ne cesse d'augmenter dans l'ouest du pays. Des études révèlent cependant qu'à peine cinq pour cent des petites et moyennes entreprises (PME) survivent plus de cinq ans après avoir ouvert leurs portes. Le Conseil national de recherches (CNRC) a identifié quelques-uns des problèmes cruciaux que connaît le secteur. Ce sont, notamment, un accès insuffisant à l'information commerciale, une formation inadéquate des cadres, des lacunes dans la gestion des technologies, la méconnaissance de la réglementation et l'absence de capitaux au démarrage.

Par nutraceutique, on entend un produit isolé ou purifié à partir d'un aliment que l'on sait avoir un effet bénéfique sur l'organisme ou un effet protecteur contre des maladies chroniques (p. ex. : les acides gras oméga 3, le lycopène, le carotène ainsi que les fibres, solubles ou non).

Un aliment fonctionnel est un aliment faisant partie de l'alimentation quotidienne mais qu'on sait avoir une incidence bénéfique sur l'organisme ou atténuer les risques de maladies chroniques, en plus de ses simples vertus nutritives (c'est le cas des jus de fruit enrichis de calcium).

Dans le groupe des produits de santé naturels entrent les médicaments, les herbes médicinales ou les vitamines disponibles sans ordonnance.

En novembre 2006, le CNRC inaugurait officiellement son Centre de commercialisation BioAccess, dont l'objectif est de faciliter l'accroissement du nombre de PME de l'Ouest canadien qui survivront à l'étape fatidique du démarrage dans l'industrie des aliments de santé et des produits naturels. Situé à l'Institut de biotechnologie des plantes du CNRC (IBP-CNRC), à Saskatoon, où se trouvent déjà les bureaux régionaux de l'Institut canadien de l'information scientifique et technique du CNRC (ICIST-CNRC) et du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI-CNRC), le nouveau centre servira de guichet unique aux entreprises de cette partie du pays qui préparent des aliments de santé et des produits naturels pour ce qui est du soutien à la recherche, de l'expertise commerciale et de l'information technique concurrentielle.

Quoique l'idée d'un centre de commercialisation ne date pas d'hier, en créer un spécialement pour les PME du secteur des nutraceutiques, des aliments fonctionnels et des produits naturels est une innovation. Le Centre proposera aux PME des programmes et des services pour améliorer leur proposition de valeur – par exemple, avec des données sur les marchés et des services de consultation sur la réglementation. Grâce au Centre, les PME acquerront les aptitudes fondamentales qui leur permettront de prendre un essor durable. Plus précisément :

  • le Centre aidera les petites entreprises à commercialiser leurs produits;
  • il leur procurera une expertise technique et commerciale;
  • il leur proposera des services de veille concurrentielle;
  • il les aidera à bien se préparer pour séduire les investisseurs;
  • il les familiarisera avec la réglementation internationale.
BioAccess

On n'aurait pu rêver mieux que Saskatoon pour un tel centre. En effet, la région est reconnue pour avoir favorisé la commercialisation des sciences biologiques au cours des 20 dernières années. Ainsi, en 1983, l'IBP-CNRC a rénové ses installations, ce qui a incité les membres du secteur de la biotechnologie végétale à s'y greffer pour développer un centre régional de la biotechnologie agricole. Depuis, le CNRC a fait de nouvelles percées scientifiques, aménagé des laboratoires de recherches sophistiqués et procuré une aide industrielle de premier plan à ses partenaires.

Désormais, le secteur de la biotechnologie agricole de Saskatoon occupe une place déterminante au sein de cette industrie mondiale, avec des effectifs de plus de 1 100 employés, dont 400 professionnels en recherche et technologie dans les organismes des secteurs public et privé. Une quarantaine d'entreprises poursuivent présentement de la R-D en biotechnologie agricole dans ce secteur, qui ne s'est que récemment diversifié pour s'attaquer au marché des nutraceutiques, des aliments fonctionnels et des sous-produits industriels.

Avec son Centre de commercialisation BioAccess, le CNRC a adopté une approche globaliste et assumé un rôle de leader dans l'expansion de la R-D dans le domaine des produits naturels et de la santé. Pierre Coulombe, président du CNRC, déclarait : « Le Centre puisera l'expertise du CNRC partout au pays pour accroître et intensifier directement la compétitivité de l'économie canadienne et, au bout du compte, assurer la réussite des entreprises du pays. »

Cérémonie de lancement du Centre de commercialisation BioAccess. De g. à dr. : Kelley Fitzpatrick (présidente de NutriTech), M. Pierre Coulombe (président du CNRC), l'honorable Carol Skelton (ministre du Revenu national et ministre de la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien) et M. Kutty Kartha (directeur général, Institut de biotechnologie des plantes du CNRC). (Crédits : Heather Mcleod Photography)
Cérémonie de lancement du Centre de commercialisation BioAccess. De g. à dr. : Kelley Fitzpatrick (présidente de NutriTech), M. Pierre Coulombe (président du CNRC), l'honorable Carol Skelton (ministre du Revenu national et ministre de la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien) et M. Kutty Kartha (directeur général, Institut de biotechnologie des plantes du CNRC). (Crédits : Heather Mcleod Photography)

Liens suggérés :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :