ARCHIVÉ - Travailler avec les meilleurs. Attirer les meilleurs.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 03 octobre 2003— Ottawa (Ontario)

Profil de travailleur invité – le Dr Marek Potemski

Le CNRC emploie près de 3 700 personnes, hommes et femmes dévoués, avertis, créateurs et talentueux qui insufflent vie à l'organisme. Chaque année, des travailleurs invités provenant d'universités, de sociétés et d'organismes du secteur public et du secteur privé du Canada et de l'étranger se joignent au personnel du CNRC. Bref, ceux qui sont les meilleurs veulent travailler avec des gens reconnus par leurs pairs comme étant les meilleurs. Les travailleurs invités viennent au CNRC en grand nombre, souvent suite à des collaborations de recherche plus larges. En 2002-2003, il y avait plus de 900 travailleurs invités au CNRC.

Dr Marek Potemski, gagnant du Prix et la Bourse Herzberg.

« Le CNRC s'efforce d'attirer vers nos installations les esprits les meilleurs et les plus brillants que le monde peut offrir, ce qui stimule de nouvelles possibilités dans le domaine des sciences et de l'innovation et renforce la capacité nationale de recherche et développement du Canada ». Dr Carty, président du CNRC.

Pour 2003-2004, le CNRC bénéficie des talents du Dr Marek Potemski, gagnant du Prix et la Bourse Herzberg. Le prix se compose d'un octroi de 25 000 $ et d'une bourse de recherche de 100 000 $ valide à l'un des Instituts du CNRC.

Physicien innovateur, le Dr Potemski est reconnu pour ses travaux sur les nanostructures de semi-conducteurs. Directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique et chef du Groupe des semi-conducteurs au Laboratoire de champ magnétique élevé, à Grenoble (France), le Dr Potemski est l'auteur de plus de 150 publications, dont plus de 10 publiées dans le Physical Review Letters. Le Dr Potemski fait présentement un stage de recherche d'un an à l'Institut des sciences microstucturales (NRC-ISM), où il travaille dans le domaine de la « spintronique » (voir la définition dans l'encadré).

Selon le Dr Potemski, son séjour a déjà produit des résultats dans un certain nombre de domaines.

Au sujet de la spintronique
  L'électronique actuelle, fondée sur la charge des électrons, approche sa limite technologique. En conséquence, les chercheurs du monde entier sont à la recherche de moyens d'exploiter la propriété quantum d'un électron, c'est-à-dire son mouvement gyroscopique ou « spin ». La « spintronique » est un champ relativement nouveau dans lequel on exploite le spin de l'électron pour créer des matériels et des circuits. La spintronique promet une génération entièrement nouvelle d'appareils électroniques plus petits, plus rapides et plus puissants.
 

Ces quelques derniers mois seulement, l'équipe a présenté des communications à des conférences qui ont eu lieu au Canada, en France, au Japon et en Espagne. Un projet en particulier a engendré de nouvelles découvertes concernant les propriétés ferromagnétiques des dilute magnetic semiconductors (DMS). La recherche a montré que de tels appareils présentent un potentiel extraordinaire pour la spintronique, mais, pour pouvoir exploiter ce potentiel, il faudra mieux connaître de quelle façon le ferromagnétisme est créé dans les matériaux DMS. Le Dr. Potemski a également partagé son expertise et ses connaissances de plusieurs techniques expérimentales de mesures. Le résultat a donné la création d'une nouvelle série d'instruments de mesure.

La bourse de recherche est la dernière étape d'une relation de presque 10 ans entre le Dr Potemski et NRC-ISM. La relation a bénéficié aux deux organismes dans les domaines des nanostructures, de la « spintronique » et des points quantiques.

Selon la Dre Marie D'Iorio, directrice générale par intérim de l'Institut des sciences microstructurales du CNRC, « L'expertise du Dr Potemski dans le domaine des nanostructures fait de lui un collaborateur idéal pour les scientifiques de l'ISM-CNRC dans le domaine du comportement quantique. Nous sommes ravis de sa contribution jusqu'à maintenant et nous anticipons avec plaisir la poursuite de ce partenariat pendant la prochaine année. »

La science progresse souvent en procédant par étapes. Les constatations et les observations sont compilées et puis publiées dans le cadre de communications de recherche, de présentations données à des conférences, ou par d'autres moyens. Ces observations montrent la voie vers des découvertes et des percées plus larges. Les travailleurs invités jouent un rôle important dans le processus. Pour beaucoup de bousiers de recherche post-doctorale employés comme travailleurs invités, le CNRC représente une occasion de développement importante. Pour les travailleurs invités provenant de l'industrie, le fait de travailler côte-à-côte dans les installations du CNRC aider à accélérer le transfert technologique. Et les protocoles de travailleurs invités avec les universités ou les organismes publics internationaux aident à solidifier des ententes de collaboration critiques pour la croissance de l'économique canadienne basée sur les connaissances.


Liens recommandés :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :