ARCHIVÉ - Essai du nouveau pont de Tacoma dans la soufflerie du CNRC

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 03 juin 2003— Ottawa (Ontario)

Tacoma, pont de l'État de Washington qui surplombe le détroit de Tacoma, surnommé « Galloping Gertie ».

En 1940, le pont surplombant le détroit de Tacoma, dans la ville de l'État de Washington du même nom, s'est effondré sous l'effet de vents violents à cause de son instabilité aérodynamique. À la suite de cette catastrophe, les maquettes des nouveaux ponts sont testées en soufflerie afin d'atténuer les vibrations qu'engendre le vent. En 1940, le pont s'est effondré à cause de son instabilité aérodynamique en présence de vents de 65 km à l'heure. Suite à cette catastrophe, les ponts subissent dorénavant des tests en soufflerie à l'étape de la conception afin de minimiser les impacts du vent. Le CNRC possède une vaste expérience dans ce domaine. »

Un nouveau pont, bâti en 1950 au-dessus du détroit de Tacoma, a dépassé sa capacité. Un nouveau pont, avec une structure améliorée, parallèle au pont existant, est envisagé.

Ces deux dernières semaines, l'Institut de recherche aérospatiale du Conseil national de recherches du Canada (IRA-CNRC) et Rowan Williams Davies & Irwin Inc. (RWDI) ont effectué dans la soufflerie de 9 mètres du CNRC les premiers essais au monde de deux maquettes de ponts suspendus installés côte à côte.

Des maquettes des ponts existants et proposés dans la soufflerie de 9 mètres du CNRC Des maquettes des ponts existants et proposés dans la soufflerie de 9 mètres du CNRC

Peter Irwin, président de l'entreprise et ancien chercheur à l'IRA-CNRC, a déclaré : « Si nous avons choisi le CNRC c'est non seulement en raison de son excellente soufflerie de 9 mètres, l'une des plus grandes en Amérique du Nord, mais aussi parce que nous pouvons compter sur les compétences du Groupe d'aérodynamique du CNRC. Voilà un avantage appréciable lors d'essais aussi complexes. » C'est RWDI qui a conçu et construit les maquettes aéroélastiques à l'échelle de 1:211. Ces deux dernières semaines, une équipe d'employés de RWDI et de l'IRA-CNRC leur ont fait subir des essais dans la soufflerie en recréant diverses conditions de vent.

Guy Larose de l'IRA-CNRC, aérodynamicien spécialisé dans les ponts, a de son côté déclaré : « C'était très impressionnant. Chacune des maquettes est constituée d'un ruban de 8 m de longueur et de 8 cm de largeur qui s'étend sur toute la largeur de la soufflerie à hauteur d'environ 30 cm. Au moyen d'une plaque tournante construite sur mesure, nous avons fait tourner les maquettes de 45 degrés d'un côté puis de l'autre afin de recréer des vents provenant de diverses directions puis nous les avons interchangées afin d'effectuer des essais dans l'autre sens. »

« Ce type de collaboration de recherche avec l'industrie canadienne, tout en nous permettant de trouver de nouvelles idées et solutions pour relever des défis techniques internationaux, renforce aussi la position du Canada en tant que chef de file de l'innovation, » a déclaré Arthur Carty, président du CNRC.

Renseignez-vous au du travail de l'Institut de recherche aérospatiale du CNRC et du project Tacoma Narrows :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :