ARCHIVÉ - Une collaboration avec le CNRC amène des retombées en santé

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 01 janvier 2003— Ottawa (Ontario)

M. Iwan Kawrakow (Ph D.), chercheur du Groupe des étalons de rayonnement ionisants de l'Institut des étalons nationaux de mesure, élabore les algorithmes qui sont maintenant des outils dans la planification des radiothéraphies anticancéreuses.De concert avec MDS Nordion, les chercheurs de l'Institut des étalons nationaux de mesure du CNRC (IENM-CNRC) ont mis au point une technologie pour dresser les programmes de radiothérapie destinés au traitement du cancer. Cette technologie, dont l'exploitation sous licence a été cédée à MDS Nordion avec le logiciel servant à planifier les traitements, vient de recevoir la sanction de la FDA. Santé Canada a lui aussi approuvé le système, qui promet un calcul plus précis des doses appliquées en radiothérapie.

L'usage de radiations électroniques pour soigner le cancer est une pratique solidement établie. Une fois la taille et l'emplacement de la tumeur déterminés par le médecin, un physicien médical élabore un plan de traitements dont l'un des aspects cruciaux est le calcul de la dose appropriée. Un bon plan de traitements fera en sorte que la tumeur reçoit le maximum de rayonnements sans que les tissus en bonne santé voisins en souffrent, ou très peu.

La nouvelle technologie recourt à la technique de simulation Monte Carlo, elle-même dérivée de la méthode plus générale d'échantillonnage aléatoire. Ce système a déjà concouru à résoudre divers problèmes numériques tels l'estimation du débit de la circulation routière ou le calcul des risques pour les compagnies d'assurance. La technique Monte Carlo est devenue la méthode par excellence pour calculer la dose exacte de rayonnements nécessaire en radiothérapie. Cependant, malgré sa précision, elle n'avait encore jamais été appliquée en milieu clinique, à cause de la puissance de calcul et du temps requis pour obtenir les résultats.

Distribution de la dose d'un faisceau d'électrons de 5 meV dans une situation où l'on sait que les algorithmes utilisés actuellement sont inadéquats (simulation de Monte-Carlo).À présent, grâce à la nouvelle technique, quelques minutes au lieu de quelques heures suffisent pour effectuer les calculs sur un ordinateur personnel ordinaire. La plus grande rapidité de calcul autorisera désormais une application routinière de cette méthode, d'une précision nettement plus grande. Le calcul plus précis des doses ouvre aussi la porte à la conception de nouvelles méthodes de traitement.

Le CNRC ne ménage pas ses efforts pour s'assurer que ses découvertes scientifiques et techniques déboucheront sur des applications aussi passionnantes qu'utiles, aux retombées économiques et sociales considérables. Pour cela, il noue des liens étroits avec ses collaborateurs comme MDS Nordion et oeuvre de concert avec maints partenaires comme les universités et des organismes publics du Canada et de l'étranger. Le CNRC contribue aussi à enrichir le pays en octroyant des licences d'exploitation, en engendrant de nouvelles entreprises et en soutenant l'industrie de diverses manières, notamment par le truchement de son nouveau réseau d'Installations de partenariat industriel, de son Programme d'aide à la recherche industrielle et de son Institut canadien de l'information scientifique et technique.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :