ARCHIVÉ - Des plans pour une installation de recherche à l'île-du-Prince-Édouard

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 03 octobre 2003— Ottawa (Ontario)

On a récemment annoncé des plans pour l'établissement de l'Institut des sciences nutritionnelles et de la santé du CNRC (ISNS-CNRC) à l'université de l'Île-du-Prince-Édouard.

L'Institut des sciences nutritionnelles et de la santé du CNRC, résultat d'un partenariat entre le CNRC, l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), du gouvernement de l'Î.-P.-É. et l'University of Prince Edward Island, permettra au CNRC et à l'université d'étendre leurs collaborations dans la recherche effectuée dans le domaine de la santé.

De gauche à droite : Arthur Carty, président du Conseil national de recherches Canada; l'honorable Wayne Easter, soliciteur général du Canada; l'honorable Allan Rock, ministre de l'industrie; l'honorable Patrick George Binns, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard; Shaun Murphy, député; Wade MacLauchlan, président de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard lors de l'annonce du lancement officiel du ISNS-CNRC.
De gauche à droite : Arthur Carty, président du Conseil national de recherches Canada; l'honorable Wayne Easter, soliciteur général du Canada; l'honorable Allan Rock, ministre de l'industrie; l'honorable Patrick George Binns, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard; Shaun Murphy, député; Wade MacLauchlan, président de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard lors de l'annonce du lancement officiel du ISNS-CNRC.

Le gouvernement du Canada, par le truchement de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), et le CNRC investiront un totale de 28 millions de $ au cours des cinq prochaines années pour contribuer à construire une nouvelle installation et à mettre sur pied un nouvel institut de recherche à Charlottetown. La contribution de la province de l'Île-du-Prince-Édouard s'élèvera à 3,5 millions de $.

L'APECA contribuera 8 millions de $ à l'université de l'Î.-P.-É. (UPEI) pour la construction d'un nouveau bâtiment sur le campus de l'université, à Charlottetown, qui logera des laboratoires de recherche des plus modernes et un espace d'incubation industrielle, dont l'institut du CNRC. Le CNRC investira jusqu'à 20 millions de $ sur les cinq prochaines années sous la forme de personnel, d'équipement et de projets de recherche pour établir le nouvel (ISNS-CNRC) à même la nouvelle installation. « Cette annonce, » a dit le ministre Rock, « marque le début d'une nouvelle ère d'innovation pour l'Î.-P.-É. et renforcera le rôle du CNRC en tant qu'organisme véritablement national ». Avec ce premier institut situé dans l'Î.-P.-É., nous contribuons à ajouter une dimension particulière à la recherche et à l'innovation dans la province, et nous faisons en sorte que le Canada continue à être à la fine pointe des nouvelles découvertes et des nouvelles technologies qui visent à améliorer la santé de l'homme et des animaux. Le plan de la nouvelle installation et de l'institut du CNRC fut établi au moyen de consultations étendues sur le développement de regroupements technologiques et a bénéficié de l'appui important de la province, de l'UPEI et de l'industrie locale. Propriété de l'UPEI, le nouvel édifice offrira des espaces pour loger des équipes de professionnels de recherche hautement spécialisés provenant de l'université, de l'industrie et du CNRC.

Institut doté d'un mandat national, le NRC-INH s'édifiera à partir des forces existantes de l'Î.-P.-É. dans la recherche fondamentale et la recherche effectuée dans le domaine de la santé avec un accent sur la compréhension de la façon dont les produits d'occurrence naturelle peuvent être bénéfiques pour la santé humaine et animale. « Les chercheurs du NRC-INH formeront des équipes multidisciplinaires qui seront reliés aux instituts du CNRC répartis à travers le Canada ainsi qu'aux programmes de recherche locaux qui existent à l'UPEI et au Atlantic Veterinary College, ainsi qu'aux ressources innovatrices qui se trouvent dans d'autres organismes gouvernementaux et dans le secteur privé, » a déclaré le Dr Arthur Carty, président du CNRC. « Ces ressources et la vision du NRC-INH formeront la pierre angulaire d'un regroupement technologique de l'Î.-P.-É. »

Historiquement, les forces économiques de l'Île-du-Prince-Édouard se sont situées dans les industries des ressources, comme la pomme de terre, le bétail, le porc et les fruits de mer. Maintenant, la croissance des marchés et les progrès technologiques dans des domaines comme les produits pharmaceutiques, les produits nutraceutiques, les aliments fonctionnels et les vaccins offrent à l'Î.-P.-É. une excellente occasion de faire profiter son expertise dans les bioressources et de passer à une économie fondée sur le savoir. Dans le cadre de son initiative atlantique, le CNRC travaille avec des organismes fédéraux et provinciaux, l'entreprise locale, et l'University of Prince Edward Island (UPEI) à la recherche d'une possibilité de regroupement de la technologie des bioressources. Les activités porteront surtout sur la découverte, le développement et la commercialisation de composés à haute valeur bioactive pour la santé et la nutrition humaines et animales.

Pour en savoir davantage sur le rôle du CNRC dans le développement de l'innovation à base communautaire, consultez :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :