ARCHIVÉ - Des gens hors pair pour des recherches de premierplan

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 01 février 2003— Ottawa (Ontario)

La recherche de premier plan, celle susceptible d'aboutir à des découvertes capitales, propres à changer la vie du monde entier. Pareille recherche exige des gens hors pair. Le CNRC compte déjà dans ses effectifs près de 4 000 esprits parmi les plus vifs et les plus brillants. Son intention? Grossir leurs rangs grâce à un programme baptisé « De nouveaux horizons, de nouvelles perspectives ».

Cette initiative a récemment conduit à l'embauche de deux chercheurs de l'étranger.

Dr   Guy Austing Le Dr Guy Austing, qui travaillait naguère pour l'entreprise japonaise Nippon Telegraph and Telephone et a signé une multitude d'articles dans diverses revues scientifiques, a lui aussi été engagé dans le cadre du programme Nouveaux horizons. Le Dr Austing s'est joint au personnel de l'Institut des sciences des microstructures du CNRC (ISM-CNRC), à Ottawa, qui joue un rôle stratégique dans la création de matériel de la prochaine génération pour le secteur canadien de la haute technologie et se spécialise dans la photonique et la conception de semi-conducteurs. Partout dans le monde, le Dr Austing est reconnu comme une sommité dans le domaine des semi-conducteurs à point quantique pour les applications de spintronique et d'informatique quantique. Il poursuivra ses travaux au sein du groupe de physique quantique de l'ISM.

Dr   Lizann BolingerLa Dre Lizann Bolinger, antérieurement professeure associée en radiologie et en génie biomédical à l'Université de l'Iowa, a en effet rejoint l'Institut du biodiagnostic du Conseil (IBD-CNRC), à Winnipeg. Cet institut se spécialise dans la création de dispositifs médicaux et de systèmes d'imagerie pour le diagnostic telle l'imagerie à résonance magnétique (IRM). Les techniques de ce genre servent à la fois à diagnostiquer et à soigner des maladies comme le cancer du sein, le cancer du côlon et l'arthrite. La Dre Bolinger s'est taillée une réputation internationale dans la conception des techniques de RM. À l'institut, elle poursuivra ses recherches sur l'évaluation et le traitement des maladies par des méthodes non invasives.

« Être membre de l'équipe de l'IBD-CNRC est fantastique et pouvoir continuer à créer des outils de diagnostic faisant appel à la résonance magnétique m'enthousiasme au plus haut point, a déclaré la scientifique. Le programme Nouveaux horizons donnera à maints autres chercheurs comme moi l'occasion de s'associer à un organisme de recherche de calibre mondial. »

Le CNRC reste à l'affût des nouveaux champs de recherche d'importance stratégique. Le programme Nouveaux horizons a pour objectif le recrutement d'une cinquantaine de chercheurs hors pair en cinq ans. Il vise spécifiquement les jeunes scientifiques et ingénieurs d'exception, susceptibles de devenir des chefs de file mondiaux dans leur domaine et des chercheurs émérites à la réputation solidement établie. Le CNRC veille à ce que le Canada dispose d'un nombre suffisant de gens hautement qualifiés, cumulant les aptitudes indispensables dans une économie du savoir plus concurrentielle.


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :