ARCHIVÉ - Un client du CNRC vogue vers la victoire lors de la Coupe America 2003

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 03 mai 2003— Ottawa (Ontario)

L'équipe Oracle BMW, l'un des deux clients du IDM-CNRC, a atteint la tranche finale des qualifications de la Coupe America.Les qualifications et la compétition de voile de la Coupe America 2003 ont renforcé davantage la solide réputation de l'Institut de dynamique marine (IDM) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) auprès des concepteurs de voiliers.

Le 2 mars, le consortium suisse Alinghi a battu l'équipe de la Nouvelle-Zélande, championne en titre, 5 à 0 pour remporter la Coupe America; c'était la première fois qu'une équipe européenne gagnait ce prix depuis la création de la compétition il y a cent cinquante-deux ans. Avant la finale, Alinghi avait défait l'équipe Oracle BMW lors de la Coupe Louis-Vuitton.

L'équipe Oracle BMW, l'un des deux clients du IMD-CNRC, a atteint la tranche finale des qualifications de la Coupe America.Durant les préparatifs des compétitions de cette année, l'IMD a aidé les équipes Alinghi et Oracle BMW à évaluer différents modèles de voilier. « Nous étions donc déchirés lors de la Coupe Louis-Vuitton », explique Bruce Parsons, directeur de recherche de l'IDM-CNRC.

« Nous avons commencé nos activités dans ce domaine en 1993 quand nous avons mis à l'épreuve les modèles de l'équipe oneAustralia », ajoute-t-il. « Le bouche à oreille a favorisé la promotion de notre expertise à ce chapitre. »

En 2001, une équipe de l'Oceanic Consulting Corporation, un partenaire commercial de l'IDM-CNRC, a mesuré la traînée, la portance et d'autres variables de rendement des modèles de voilier pour le consortium Alinghi à l'aide des installations du bassin d'essai de carènes. Entre-temps, Rob Pallard, un agent technique, a passé presque une année entière aux États-Unis afin de réaliser des essais semblables sur les modèles proposés par l'équipe Oracle BMW.

À ce moment, les règlements de la Coupe America obligeaient chaque équipe à utiliser les installations d'essais disponibles dans leur pays. « Par conséquent, toutes les équipes américaines, dont Oracle BMW, devaient utiliser le bassin d'essai de carènes de la marine américaine situé à Bethesda, au Maryland », raconte Bruce Parsons. « Nous y avons donc transporté notre équipement, nous l'avons installé et Rob Pallard a pris les mesures nécessaires, et ce, même si tous les modèles qu'il a évalués avaient été construits à Terre-Neuve. »

L'équipe Oracle BMW, l'un des deux clients du IMD-CNRC, a atteint la tranche finale des qualifications de la Coupe America. L'équipe Oracle BMW, l'un des deux clients du IMD-CNRC, a atteint la tranche finale des qualifications de la Coupe America.

Quels avantages l'IDM-CNRC propose-t-il à ses clients? Selon Bruce Parsons, la majorité du matériel de l'IMD est à la fine pointe de la technologie. « En 1993, nous avons conçu des instruments de nouvelle génération qui surclassent tout autre matériel. »

Un meilleur équipement permet des mesures plus précises et, par conséquent, une assurance accrue lors du classement des différents modèles selon leur rendement. " Par exemple, affirme Bruce Parsons, une autre équipe européenne a effectué tous les essais dans un vaste bassin d'essai dans leur pays. Après cent semaines, deux années de travail, cette équipe ne savait toujours lequel des voiliers A ou Z était le plus rapide.

À la suite de sa victoire, le consortium Alinghi a changé les règlements selon lesquels chaque équipe devait utiliser les installations d'essais de son pays. Bruce Parsons s'attend donc à une demande accrue des services de l'IDM-CNRC. « Comme nous avons mis à l'essai deux bateaux la dernière fois, nous devrions probablement en évaluer trois, quatre ou plus la prochaine fois. Bien des gens ont déjà pu constater notre succès. Peu de concepteurs navals vivent uniquement de la Coupe America; ils occupent généralement un autre emploi. Un grand nombre d'entre eux ont désormais recours à l'expertise de l'Oceanic Consulting Corporation et à nos installations pour mettre à l'essai des bateaux à moteur et d'autres choses. »

Renseignez-vous au sujet du CNRC, de ses partenaires et de la coupe America :


Renseignements : Relations avec les médias
Conseil national de recherches Canada
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :