Noël 2015

Ken Tapping, le 9 décembre 2015

Dans le ciel cette semaine…

  • Vénus brille avec intensité avant l’aube.
  • Au-dessus, Jupiter est presque aussi éclatante.
  • Mars, beaucoup moins lumineuse, se trouve entre les deux.
  • Nouvelle lune le 11 décembre.

Le choix de livres, d’équipement et de logiciels destinés aux astronomes amateurs s’accroîtchaque année. Si vous magasinez pour vous-même, votre idée est probablement déjà faite; les choses se corsent toutefois si vous cherchez à offrir un cadeau à l’amateur sur votre liste de cadeaux de Noël. Dans le cas d’un astronome chevronné, il est certain que cette personne sait ce qu’elle veut sous le sapin et saura vous donner des indices. À vous de bien ouvrir les oreilles! Il en va autrement pour un débutant. En choisissant bien toutefois, vous pourrez faire éclore une passion qui durera toute une vie. J’espère que les conseils qui suivent vous aideront à guider votre choix.

D’abord, tout astronome amateur qui se respecte a besoin d’un planisphère céleste. Le planisphère, un outil se composant de deux disques plastifiés tournant l’un surl’autre autour d’un rivet central, sert à trouver la configuration du ciel à une date donnée. Le disque du dessous représente une carte du ciel ceinturée d’un calendrier sur son pourtour. Celui du dessus comporte une fenêtre qui permet de voir une partie du ciel imprimé sur le disque du dessous. Il suffit de choisir la date et l’heure normale locale sur la périphérie du disque découpé pour voir les constellations qui seront visibles à ce moment. Oubliez le carton et optez pour un modèle plastifié. Prenez aussi soin de choisir un planisphère convenant à votre latitude. Pour faire bonne mesure, ajoutez un exemplaire du guide Observer’s Handbook, publié annuellement par la Société royale d’astronomie du Canada (en version anglaise seulement). En plus de présenter le ciel du mois, avec les planètes et les événements à surveiller, comme les éclipses, il renferme une foule de renseignements utiles qui en font un outil précieux.

On pense naturellement à offrir un télescope à un astronome, mais ce pourrait être un désastre. Les grands magasins offrent des instruments d’allure impressionnante et bon marché ayant un pouvoir grossissant incroyable. Dans presque tous les cas, ces instruments sont parfaitement inutiles et ceux qui les vendent n’y connaissent rien. J’ai personnellement vu un de ces télescopes dans un magasin qui en plus d’être mal conçu avait été mal monté. Pour des conseils avisés sur les télescopes et les jumelles et tout un assortiment d’accessoires, Nightwatch de Terence Dickinson est toujours d’actualité. Vous y trouverez en outre des conseils pour choisir des compléments de cadeau.

Le premier instrument d’observation de l’astronome en herbe sur votre liste devrait être de bonnes jumelles. Des jumelles cotées 7x50 (soit un coefficient degrossissement de 7 et des lentilles d’un diamètre de 50 mm) seraient un bon choix pour commencer. De plus, elles conviennent autant à l’astronomie qu’àl’observation de la faune. Choisissez les meilleures que vous permet votre budget et faites-en l’essai avant l’achat. Les jumelles sont en fait deux lunettes indépendantes montées de façon solidaire pour pointer exactement dans la même direction. Le cerveau peut compenser le défaut d’alignement que présentent souvent les modèles bas de gamme, mais au prix d’un inconfort et d’un mal de tête garanti. Les jumelles idéales doivent pouvoir se régler dès la première utilisation pour obtenir une vision tout confort.

Le télescope pour débutant doit être facile à manier. S’il est destiné à un jeune, le poids et la taille importent aussi. On choisira ainsi une lunette astronomique (télescope classique doté d’une lentille à chaque extrémité) munie d’une lentille d’au moins 50 mm. Comme les objets célestes sont peu lumineux, plus la lentille est grande, plus elle collecte de lumière et meilleure sera l’image captée. Il faut aussi que l’oculaire du télescope soit interchangeable pour se prêter à différentes conditions d’observation; pour cela, assurez-vous qu’il soit de taille standard, soit 1,25 ou 2 pouces. Finalement, un trépied stable est essentiel.

Si vousle pouvez, rendez-vous dans une boutique de matériel scientifique pour faire affaire avec un expert. Vous pouvez également magasiner sur Internet; dans ce cas, demandez conseil à votre club d’astronomie locale. Un abonnement à un club serait également une belle suggestion de cadeau. Partager un passe-temps avec d’autres passionnés permet de s’investir davantage et d’accroître le plaisir qu’on en tire. Joyeux Noël!

Ken Tapping est astronome à l'Observatoire de radio-astrophysique du Conseil national de recherches du Canada, à Penticton (C.-B.) V2A 6J9.

Tél. : 250-497-2300
Téléc. : 250-497-2355
Courriel : ken.tapping@nrc-cnrc.gc.ca

Date de modification :