Percer le brouillard

Dans le ciel, cette semaine…

  • Saturne surgit vers 19 heures.
  • La Lune entrera dans son dernier quartier le 24 avril.

Ken Tapping, le 20 avril 2011

Avez-vous déjà remarqué que les lunettes de soleil à verres oranges ou bruns permettent de mieux voir quand il y a du brouillard? Ces verres atténuent l’éblouissement des phares des voitures arrivant en sens inverse, tout comme le reflet de vos propres phares dans le brouillard. Les phares bleus éblouissent encore plus que les autres.

Cet éblouissement vient de la « dispersion », phénomène en vertu duquel les gouttelettes d’eau formant le brouillard renvoient la lumière qui les heurte dans tous les sens. Les ondes courtes sont considérablement plus dispersées que les longues. Ayant une plus courte longueur d’onde que le rouge, le bleu se disperse donc davantage. C’est pourquoi les lunettes qui réduisent la quantité de bleu parvenant aux yeux, comparativement au rouge, moins dispersé, permettent de mieux voir.

Au gré des saisons de Ken Tapping

Rho Ophiuchi constitue une des « pouponnières » les plus rapprochées de la Terre où naissent des étoiles. Les objets rose clair situés à la gauche du centre de l’image sont de jeunes objets stellaires, des bébés étoiles en gestation. À la lumière visible, l’obscure nébuleuse qui les entoure les cache complètement. Photo : NASA/JPL-Caltech/UCLA.

Le même problème existe en astronomie. Beaucoup d’objets qu’on aimerait observer sont enfouis dans de vastes nuages de poussière cosmique. Ainsi, quand on observe au sud, un soir d’été, on regarde vers le centre de la galaxie. À cause des nuages de poussière, cependant, le regard ne porte pas très loin. Là aussi, le problème vient de la dispersion. Comme c’est le cas avec le brouillard, on peut surmonter ce problème en observant les plus grandes longueurs d’onde comme la partie infrarouge du spectre. Des appareils photo et des imageurs sensibles à l’infrarouge dévoilent ce qui entoure le trou noir au cœur de la galaxie. Lorsqu’on recourt à des radiotélescopes, qui captent des longueurs d’onde supérieures à celles de la lumière, les nuages de poussière disparaissent. On voit carrément au travers.

Un autre sujet d’un grand intérêt pour les astronomes est la naissance des étoiles et des planètes. Puisque ces corps viennent de la contraction des nuages de gaz et de poussière, l’action se déroule loin à l’abri du regard, dans la partie la plus dense du nuage. On ne perçoit la lumière des nouvelles étoiles qu’après que celles-ci se soient allumées et que le nuage qui leur a donné naissance se soit évaporé. Ici encore, les grandes longueurs d’onde offrent une solution. En observant l’infrarouge et les ondes submillimétriques, il est possible de regarder dans le nuage pour voir ce qui s’y passe.

Nous disposons aujourd’hui d’appareils et d’imageurs qui captent les rayonnements de plus grande longueur d’onde, donc moins dispersés, ainsi que des télescopes capables d’observer cette partie du spectre électromagnétique. Le Canada fait partie du projet Gemini, qui prévoit l’érection de deux télescopes pourvus d’un miroir de huit mètres, le premier dans l’hémisphère nord (à Hawaï) et le second dans l’hémisphère sud (au Chili). Notre pays contribue aussi à l’aménagement du télescope James Clerk Maxwell, qui captera les ondes millimétriques et submillimétriques, la zone qui sépare l’infrarouge des ondes radio dans le spectre. Avec de tels instruments, nous pourrons assister à la genèse de nouvelles étoiles et planètes.

Toutefois, le télescope vedette dans lequel a investi le Canada est l’ALMA, ou Atacama Large Millimetre Array, en construction sur le plateau de l’Atacama, au Chili. Cet imageur constitué de nombreuses antennes paraboliques nous montrera des choses qui n’ont encore été jamais vues, avec un luxe de détails jusqu’à présent inimaginable.

Ken Tapping est astronome à l’Observatoire de radio-astrophysique du Conseil national de recherches, à Penticton (C.-B.), V2A 6J9.

Téléphone : 250-497-2300
télécopieur : 250-497-2355
Courriel : ken.tapping@nrc-cnrc.gc.ca

Date de modification :