Feuille de route canadienne sur le stockage d’énergie

Cadre de référence et tour d’horizon

Ce projet est le premier à utiliser une approche holistique à l’élaboration et au maintien d’une feuille de route pluriannuelle (2016-2021) sur le stockage de l’énergie (SE) au Canada. Son objectif est de mieux cerner le potentiel commercial, les obstacles et les mesures requises à diverses étapes (planification, acquisition du matériel, établissement des tarifs, interconnexion, mise en marché, réglementation) pour que les technologies de stockage de l’énergie soient adoptées au Canada d’ici à 2021. Le projet mettra en place des cadres de fonctionnement et des mécanismes équitables et des pratiques qui faciliteront le développement et l’intégration de solutions de stockage fiables et rentables aux échelons provincial et national. Il aura notamment pour conséquence d’amener les secteurs de l’électricité et de la fabrication à commercialiser de nouvelles technologies que l’on pourra exploiter localement ou exporter.

Tour d’horizon — janvier 2017

En juillet 2016, le CNRC et le Bureau de la recherche et du développement énergétiques de Ressources naturelles Canada, dans le cadre de son Programme d’innovation énergétique (PIE), a financé conjointement les deux premières années de l’initiative, qui vise à tracer une feuille de route canadienne pour le stockage de l’énergie.

Les travaux associés à la première phase (partenariat et élaboration d’un cadre de référence) se sont amorcés à la fin de l’été 2016 avec le développement de plans d’exécution pour les trois piliers du projet. Ainsi, on avait affecté des ressources internes et trouvé des partenaires stratégiques, dont Alevo Analytics, pour compléter les capacités de l’équipe responsable du projet.

Au début de 2017, on misera sur l’engagement extérieur et établira des canaux de communication en conséquence. Des forums permettront de renseigner trois groupes distincts et d’en recueillir les points de vue. Ces groupes sont les suivants :

  1. membres d’un conseil consultatif — représentants du CNRC, des exploitants des réseaux provinciaux, des organismes de réglementation, des associations et des ministères;
  2. partenaires-contributeurs — importants membres de l’industrie dans chaque province pouvant donner leur point de vue d’expert, fournir des données et formuler des commentaires;
  3. autres intéressés — intervenants que les progrès et les résultats de l’initiative intéressent.

Les membres du conseil consultatif et les partenaires-contributeurs seront officiellement conviés à participer à l’élaboration du projet. Ils auront accès aux webinaires, aux ateliers ainsi qu’à un espace privé en ligne, consacré à la collaboration. Par ailleurs, on tiendra les autres intéressés au courant des progrès accomplis et des résultats grâce à des pages Web publiques, au bulletin d’information trimestriel du CNRC et à d’autres moyens comme des exposés aux conférences, des rapports et les médias.

Pour en savoir plus, on consultera le cadre de référence ou prendra contact avec Adam Tuck, responsable du programme Stockage d’énergie pour la sécurisation et la modernisation des réseaux du CNRC.

Date de modification :