Faire la démonstration de résultats tangibles au profit de l’industrie

Des projets de démonstration canadiens d’avant-garde de stockage de l’énergie ont, individuellement, ouvert la voie à l’innovation. Et collectivement, les leçons apprises et les données recueillies dans le cadre de ces projets pourraient nous permettre de résoudre nos plus urgentes lacunes technologiques.

Plus de 30 projets indépendants de stockage de l’énergie sur réseau sont actuellement en développement ou totalement fonctionnels au Canada. Mais jusqu’à maintenant, aucune initiative n’a permis de regrouper les résultats de ces différents projets de démonstration en vue de favoriser la réussite de la prochaine vague de projets. En règle générale, les leçons apprises ne sont pas communiquées à large échelle — étape essentielle pour franchir le fossé qui nous sépare d’un réseau canadien plus sécuritaire et plus fiable.

Le CNRC change la donne avec son initiative pluriannuelle de collecte et d’analyse des données sur le stockage de l’énergie qui vise à mieux cerner les réussites et les défis des projets de démonstration terminés, ainsi qu’à ouvrir la voie à une adoption accrue de la technologie.

Le terme démonstration peut être défini comme un mécanisme par lequel est démontrée l’existence de quelque chose en y apportant la preuve. Mais dans quel but? Pourquoi démontrons-nous quelque chose, si ce n’est pour tirer des leçons de nos réussites et des défis rencontrés?

Le projet Systèmes stationnaires de stockage de l’énergie – collecte des données de projets de démonstration pour soutenir les codes, les normes et les règlements permettra de définir les lignes directrices requises pour une adoption réussie des technologies de stockage de l’énergie. L’initiative profitera notamment à la réalisation de projets en diminuant les risques liés au développement, à l’évaluation et aux opérations, en réduisant les incertitudes que doivent gérer les promoteurs de projet et en améliorant l’évaluation des projets et la diffusion des résultats en vue de favoriser l’apprentissage continu dans l’ensemble de l’industrie.

Le CNRC a récemment terminé la première phase de cette initiative pluriannuelle et a créé une plateforme efficace pour la cueillette des données et l’analyse du rendement des systèmes de stockage de l’énergie sur réseau. 

La deuxième phase, consacrée à l’évaluation des résultats obtenus des projets en fonction des résultats prévus, est en cours en partenariat avec Ressources naturelles Canada, divers organismes d’élaboration de normes, l’Electric Power Research Institute et les maîtres de projets de démonstration.

Cet effort de collaboration bénéficiera à un groupe diversifié de joueurs canadiens :

  • Les services publics. Beaucoup de questions demeurent quant au rendement réel des technologies de stockage de l’énergie sur réseau, ainsi que de leurs impacts sur les réseaux électriques. La collecte et l’analyse des données de projets de démonstration fourniront à ces parties prenantes un ensemble complet de renseignements – impossible à obtenir dans le cadre d’un projet unique – ce qui leur permettra de prendre des décisions plus éclairées en ce qui a trait à la technologie ainsi qu’à la taille, l’emplacement et la capacité de répartition des installations futures.
  • Les concepteurs et les fabricants de technologie de stockage de l’énergie. Pour répondre à une demande croissante de technologies de stockage de l’énergie sur réseau, les concepteurs s’empressent de construire et de mettre à l’échelle de nouveaux composants et systèmes. Valider le rendement de ces produits en situation réelle, dans un réseau, accroîtra la confiance des clients et réduira les risques liés aux investissements nécessaires à leur production en série.
  • Les organismes de réglementation, les assureurs et les premiers intervenants. Rien n’est plus vital pour l’adoption des technologies de stockage de l’énergie que leur fonctionnement sécuritaire. Les systèmes de démonstration visent présentement à valider cet aspect, mais des données doivent être recueillies et communiquées sur le nombre total d’heures de fonctionnement, les défaillances, les temps d’arrêt, les incidents, etc.

Globalement, notre industrie profitera d’une meilleure compréhension collective du rendement et de la sécurité de ces technologies novatrices, laquelle permettra d’établir des codes et des normes harmonisés pour l’ensemble de l’Amérique du Nord.

Une plus grande comptabilité et la diminution des écarts dans le domaine des codes et des normes devraient réduire les coûts du cycle de vie complet ainsi que les risques associés aux systèmes de stockage de l’énergie et, par conséquent, accroître l’adoption de ces technologies novatrices.

Le moment est venu d’en apprendre davantage et de participer plus activement à ce projet essentiel à l’industrie du stockage de l’énergie.

Nous recrutons actuellement des membres pour siéger à notre comité consultatif sur les codes et les normes, lequel a pour mandat de nous aider à établir une feuille de route sur les codes et les normes de stockage de l’énergie ainsi qu’à réduire les écarts actuels dans ce domaine. Nous sommes aussi à la recherche de maîtres de projet de démonstration désireux d’analyser leur projet et de tirer parti des autres projets réalisés au Canada et ailleurs dans le monde.

Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour participer à ce projet novateur.

Date de modification :