Le succès en gros plan dans l’industrie des véhicules aériens sans pilote du Canada

Le 17 mars 2016— Waterloo, Ontario

Grâce au PARI-CNRC, Aeryon Labs Inc. a pu élaborer une charge utile d'imagerie à haute résolution pour ses UAV, offrant ainsi une toute nouvelle capacité de capture de données aéroportées sur de très grandes distances. L'appareil peut enregistrer les minuscules numéros de série inscrits sur les tours hydro-électriques à partir d'une distance de 30 mètres, ce qui rend le travail des employés des services publics beaucoup plus sécuritaire.

Bien que les drones soient couramment associés aux opérations militaires menées en lieux éloignés, de plus en plus, les industries commerciales et les organismes de sécurité publique découvrent les avantages de cette technologie, qui sont souvent beaucoup plus près de chez nous.

Pour l'entreprise Aeryon Labs Inc. de Waterloo, le marché émergent des petits véhicules aériens sans pilote (UAV) a donné lieu à des occasions d'innovation et d'expansion dans divers secteurs. Dans le but de tirer pleinement parti de ces occasions, l'entreprise s'est tournée vers le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour obtenir de l'aide; depuis lors, elle est devenue chef de file mondiale de l'industrie.

Une collaboration fructueuse

Les produits de l'entreprise Aeryon Labs sont maintenant exploités dans 35 pays partout dans le monde. Aeryon Labs propose ainsi des UAV fiables, robustes et conviviaux aux marchés commerciaux, de sécurité publique et militaires. Selon Aeryon Labs, les tâches qui nécessitaient autrefois l'aide d'un pilote d'hélicoptère et d'une équipe d'inspection peuvent maintenant être réalisées par un seul opérateur de véhicule aérien sans pilote.

La complicité entre Aeryon Labs et le PARI-CNRC remonte à 2007, date de fondation de l'entreprise et d'élaboration de son premier produit, l'appareil Aeryon Scout, pour lequel elle a obtenu des conseils et du financement. Vers la fin de 2014, l'entreprise a jugé bon de satisfaire les besoins de sa clientèle croissante en élargissant sa gamme de charges utiles de caméras embarquées offertes sur les UAV – dispositifs essentiels pour les applications de bon nombre d'industries.

Afin d'élaborer cette charge utile, Aeryon a collaboré avec Richard Adair, conseiller en technologie industrielle du PARI-CNRC. M. Adair a ainsi contribué à l'obtention du financement pour que Aeryon puisse concevoir et mettre au point sa charge utile d'imagerie nommée HDZoom30, offrant par le fait même une toute nouvelle capacité de capture de données aéroportées. Grâce à un zoom optique 30x d'une résolution de 20 mégapixels, l'appareil est en mesure de capter des détails extrêmement précis, comme le numéro de série inscrit sur un isolateur de ligne électrique à partir d'une distance sécuritaire de 30 mètres. Il peut également lire une plaque d'immatriculation ou reconnaître un visage à 300 mètres, fournissant à l'opérateur une solution plus sécuritaire et furtive que les méthodes de poursuite ou d'enregistrement classiques.

Résultats percutants

Selon Sean McCabe, vice-président de l'Ingénierie chez Aeryon, le soutien financier du PARI-CNRC pour l'élaboration de la charge utile a permis d'élargir l'équipe d'ingénierie et de livrer ces avancées technologiques plus tôt à la clientèle.

« Le financement accordé nous a permis d'accélérer nos recherches, d'accroître les ressources et de commercialiser la charge utile plus rapidement », dit-il. « Les trois quarts du projet HDZoom30 ont été financés par le PARI-CNRC, ce qui a contribué à assurer notre succès. »

Aeryon Labs contribue à la reconnaissance de l'innovation canadienne avec ses produits maintenant en utilisation dans 35 pays dans le monde entier, affirme M. McCabe. L'entreprise continue de livrer des UAV fiables, robustes et conviviaux aux marchés commerciaux, de sécurité publique et militaires. Le modèle SkyRanger est conçu pour être utilisé avec un minimum de formation, et peut voler dans des conditions environnementales extrêmes, notamment par des vents soufflant jusqu'à 90 km/h.

« Ce qui nécessitait autrefois l'aide d'un pilote d'hélicoptère et d'une équipe d'inspection peut maintenant être réalisé par un seul opérateur de l'appareil SkyRanger doté de la charge utile HDZoom30, » mentionne M. McCabe. « Les coûts et les facteurs de risques pour les entreprises, ainsi que leurs employés, ont été considérablement réduits », ajoute-t-il.

« Le financement accordé nous a permis d'accélérer nos recherches, d'accroître les ressources et de commercialiser la charge utile plus rapidement. Les trois quarts du projet HDZoom30 ont été financés par le PARI-CNRC, ce qui a contribué à assurer notre succès. »

Le SkyRanger a été récemment reconnu comme le premier UAV à se conformer aux exigences de Transports Canada en matière de navigabilité et de conception des UAV, ce qui signifie que les entreprises qui l'utilisent satisfont à un élément crucial du processus d'application du ministère en vue de l'obtention du « Certificat d'opérations aériennes spécialisées », nécessaire pour tous les opérateurs de véhicule aérien sans pilote.

« Certes, nous solliciterons le soutien ultérieur du PARI-CNRC pour nos prochains projets », affirme M. McCabe.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :