Un bras robotisé canadien repousse les limites pour les personnes à mobilité réduite

Le 08 juin 2015— Montréal (Québec)

JACO permet de réaliser des tâches aussi fines que la préhension d'un œuf, tout en étant assez robuste pour saisir un litre de lait et servir un verre.

Charles Deguire, président et co-fondateur, et Louis-Joseph Caron L'Écuyer, Vice-président, technologie et co-fondateur de Kinova.

Les avancées technologiques peuvent faire une différence importante dans la vie de personnes aux prises d'un handicap physique, notamment leur offrir plus d'autonomie et ainsi renforcer leur estime personnelle. C'est précisément ce que l'entreprise montréalaise Kinova fait: améliorer le bien-être et la marge de manœuvre des personnes à mobilité réduite, particulièrement au niveau du haut du corps. L'ingéniosité de ses deux jeunes fondateurs, Charles Deguire et Louis-Joseph Caron L'Écuyer, leur a permis le développement le bras robotisé JACO en 2006. Le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) les a accompagnés dès leurs débuts et continue de soutenir leurs innovations successives.

Un partage des risques fructueux

« Quand nous avons lancé Kinova, j'avais 23 ans et j'étais passionné à la fois par la robotique et le besoin d'être au service des personnes handicapées », explique Charles Deguire. « Plus jeune, j'avais trois oncles lourdement handicapés et je rêvais déjà de donner plus de liberté et de dignité aux personnes à autonomie restreinte. Mon rêve a pu se concrétiser grâce au PARI-CNRC ».

Les deux entrepreneurs avaient besoin d'aide et d'un partenaire avec qui partager leurs risques d'affaires. En 2008, ils ont approché le PARI-CNRC pour mettre en marche le développement du bras robotisé.

« Au cours des dernières années, nous avons travaillé de près avec Kinova afin de permettre la conception de la première plateforme JACO, en finançant le projet et en aidant à structurer les étapes de développement. Nous avons également appuyé Kinova pour l'adaptation de JACO en vue de son exportation », rapporte Louis Renaud, conseiller en technologie industrielle au PARI.

Le financement du PARI-CNRC a fortement contribué à accélérer le développement des produits de Kinova. Par ailleurs, grâce à cet appui, Kinova a réussi à obtenir la certification internationale CE et a remporté son premier contrat d'un million de dollars pour la distribution de bras robotisés aux Pays-Bas.

Un succès mondial

Flexible, discret et sécuritaire, le bras JACO est considéré comme le robot le plus léger et le plus durable au monde, et dont l'efficacité énergétique est inégalée.

Les produits de la compagnie se retrouvent maintenant dans plus de 25 pays, y compris chez des clients comme Google, iRobot, la NASA et Microsoft. Les Pays-Bas ne peuvent plus se passer de JACO, les services d'urgence des pompiers cherchent à l'intégrer pour sauver des vies, la Commission d'énergie atomique française a également fait valoir son intérêt et une centaine d'universités effectuent des recherches pour l'utilisation de JACO dans des salles d'opération, pour des projets de reconnaissance sur le terrain, pour la manipulation de produits écotoxiques, pour le développement de nouvelles méthodes de contrôle, etc.

« Quand nous avons lancé Kinova, j'avais 23 ans et j'étais passionné à la fois par la robotique et le besoin d'être au service des personnes handicapées », explique Charles Deguire. « Plus jeune, j'avais trois oncles lourdement handicapés et je rêvais déjà de donner plus de liberté et de dignité aux personnes à autonomie restreinte. Mon rêve a pu se concrétiser grâce au PARI-CNRC ».

Dernièrement, le PARI-CNRC a été très impliqué dans la croissance de la division des produits robotiques chez Kinova en vue d'y ajouter des applications en robotique de service.

Kinova est en voie de devenir un chef de file dans le design et la fabrication de solutions innovatrices en robotique personnelle pour simplifier la vie du plus grand nombre de personnes à mobilité réduite. La compagnie vend les bras robotisés dans davantage de pays et souhaite contribuer à l'avancement des recherches en robotique en donnant accès à leur plateforme technologique.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :