Service de guide-expert : aider une petite entreprise à concrétiser son rêve d'expansion

Le 03 février 2015— Montréal (Québec)

Les utilisateurs de la plateforme BYS n’ont rien à télécharger ou à installer, qu’ils soient sur un PC, un Mac ou un appareil mobile. Les cyberconférences BYS garantissent une connexion instantanée à tous les participants.

Les entrepreneurs de petites entreprises ont souvent de grands rêves, notamment la croissance financière de leur entreprise et l'expansion vers de nouveaux marchés. Pour faire de ce rêve une réalité, ils cherchent souvent de l'aide et du soutien, sans trop savoir vers quelles ressources se tourner. Le Service de guide-expert a été créé pour faciliter cette recherche, en guidant et en conseillant les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes, et en favorisant leur accès aux programmes et aux services les plus appropriés qui leur permettront de croître. Le Service de guide-expert regroupe en un seul endroit de l'information complète et à jour destinée à aider les PME canadiennes à innover avec de nouveaux produits, services et marchés.

Le soutien qu'a obtenu Facilis est un bon exemple des atouts du Service de guide-expert. Cette entreprise de Montréal, qui propose des services de téléconférence, de vidéoconférence et de cyberconférence, a mis au point une plateforme de cyberconférence qui permet de communiquer par voie audio et vidéo à partir d'un téléphone portable, d'une tablette ou d'un ordinateur. Cette plateforme, nommée BYS, se distingue par sa technologie novatrice et simple de partage d'écran qui garantit une connexion instantanée à tous les participants.

« Après avoir contacté le Service de Guide-expert, tout est devenu tellement facile! Dès notre première rencontre, Jo Van Betsbrugge, un conseiller en innovation, a rapidement répertorié un large éventail de programmes et de services destinés aux PME, et ce, au niveau fédéral, provincial et municipal »

Alain Néron, Président de Facilis Inc.

Au début de 2014, la plateforme était déjà bien implantée dans plusieurs entreprises et organismes gouvernementaux du Québec, et Facilis a jugé qu'il était temps de la commercialiser ailleurs au Canada et de percer les marchés américains et européens. Pour y arriver, il était cependant impératif de trouver les ressources financières nécessaires — mais par où commencer?

En avril 2014, le président de Facilis, Alain Néron, se met donc à la recherche de financement. « Nous cherchions de part et d'autre des ressources et des programmes gouvernementaux capables de nous appuyer dans la commercialisation de la plateforme BYS, mais en vain », affirme-t-il. Il entend parler du Service de guide-expert du gouvernement du Canada, administré par le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC). « Après avoir contacté le Service, tout est devenu tellement facile! Dès notre première rencontre, Jo Van Betsbrugge, un conseiller en innovation, a rapidement répertorié un large éventail de programmes et de services destinés aux PME, et ce, au niveau fédéral, provincial et municipal », rapporte Alain Néron.

Plus de 400 000 $ en financement

Jo Van Betsbrugge connaît bien les divers programmes qui sont mis à la disposition des PME canadiennes. Il sait comment trouver les programmes qui répondent le mieux aux besoins d'un client et il est au fait de leurs critères d'admissibilité et des exigences à respecter pour présenter des demandes complètes et recevables.

« Au départ, mon travail avec la société Facilis consistait à bien comprendre ses besoins et ses objectifs. Par la suite, nous avons sélectionné ensemble les programmes et les services les plus pertinents. J'ai également aidé le président à remplir ses demandes et l'ai mis directement en contact avec les personnes-ressources des programmes en question », souligne M. Van Betsbrugge.

La donne venait de changer – en quelques mois seulement, Facilis a reçu quelque 400 000 $ en prêt dans le cadre de différents programmes gouvernementaux, permettant ainsi l'expansion souhaitée.

Parmi toutes ses recommandations, le conseiller en innovation a notamment aiguillé le président de Facilis vers le programme fédéral Développement économique pour les régions du Québec, qui lui était totalement inconnu. C'est ainsi que l'entreprise s'est vue octroyer un prêt de 125 000 $ pour couvrir toutes les dépenses liées à la commercialisation de BYS pour les quatre prochaines années.

M. Van Betsbrugge a également dirigé le président de Facilis vers les programmes de la Banque de développement du Canada et d'Investissement Québec, grâce auxquels il a pu obtenir davantage de financement.

« J'ai lancé mon entreprise il y a 10 ans. En autant d'années, je n'avais jamais eu vent de tous les programmes et ressources qui étaient à la disposition des entreprises comme la nôtre. Le financement obtenu à la suite de notre collaboration avec le Service de guide-expert nous permet non seulement d'éviter de perdre du temps à chercher du soutien, mais de maximiser nos efforts pour atteindre nos objectifs et assurer notre croissance grâce à l'innovation », indique M. Néron.

Une collaboration continue et davantage d'occasions de financement

Fort de ce nouveau soutien qui a amélioré la santé financière de Facilis, son président croit être en mesure de tripler son chiffre d'affaires au cours des trois prochaines années. Par ailleurs, des entreprises américaines ont déjà signifié leur intérêt à utiliser la plateforme BYS.

« Les précieux conseils de notre conseiller en innovation se sont avérés très utiles et ils nous permettront d'atteindre des objectifs qui nous étaient jusqu'ici inatteignables. Dans notre cas, c'est une collaboration qui est continue avec le Service de guide-expert. Il se crée de nouveaux programmes tous les ans et, en tant qu'entrepreneur, il est difficile de rester à l'affût. Je sais maintenant que nous sommes appuyés à ce niveau-là », conclut M. Néron.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :