Surmonter un tourbillon de changements grâce à la technologie numérique

Fiber-Werx International

Le 21 janvier 2014— Sylvan Lake, AB

Un employé de Fiber-Werx applique de la fibre de verre sur le capuchon avant d’une remorque.

Un employé de Fiber-Werx applique de la fibre de verre sur le capuchon avant d’une remorque.

L'usine de 17 000 pieds carrés de Fiber Werx International située en Alberta a fabriqué des pièces de toutes sortes pour des avions, des autos électriques, des réservoirs à huile et des glissoires pour des parcs aquatiques. Ce manufacturier compte neuf employés et fabrique de la fibre de verre sur mesure, acceptant le travail ardu qui intéresse peu les concurrents. Les quatre dernières années, l'entreprise a connu une croissance constante ainsi que des changements profonds en matière de systèmes.

L'entreprise est spécialisée dans la fabrication sur mesure et les projets de réparation et peut difficilement prévoir sa charge de travail. C'est pourquoi la planification et l'établissement de calendrier ont été longtemps fondés sur des estimations. On peut donc comprendre que la croissance exceptionnelle de la société a entraîné des difficultés sur le plan du déroulement des opérations, de la planification, du suivi et de la livraison.

Tout a changé grâce au soutien du Programme pilote des technologies numériques (PPATN), exécuté par le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC). Maintenant, les opérations se déroulent sans accroc, soutenues par une plateforme numérique, et Scott Getschel, le président-directeur général de Fiber-Werx, parle « d'un revirement majeur. Sans le soutien du PPATN, il nous aurait été impossible de survivre au tourbillon créé par l'expansion et la transition. »

L’atout de la technologie numérique

L'économie de temps et l'efficacité constituent deux des plus grands avantages de la collaboration avec le PPATN. Par exemple, M. Getschel ne passe plus physiquement toutes ses journées sur le plancher de l'usine : il est maintenant en mesure de diriger plusieurs activités à distance. Ainsi, il peut consacrer plus de temps à l'analyse stratégique des processus et déterminer les changements à apporter pour améliorer le déroulement des opérations. Il échange également en ligne avec les opérateurs et les superviseurs au moyen de tablettes numériques qui sont connectées à un système de code à barres permettant de répertorier et de suivre les réparations et les produits fabriqués. Les codes à barres installés sur les pièces qui doivent être réparées, par exemple, permettent aux travailleurs de les balayer, puis d'identifier quand ils commencent ou cessent d'effectuer la réparation. Ce système permet également aux superviseurs de commander le matériel avant qu'il ne s'épuise.

« Grâce au système de code à barres, nous pouvons suivre les tâches plus précisément que jamais auparavant, remarque-t-il. Lorsque vient le temps de faire une réparation, on sait quelles pièces sont disponibles dans l’usine, leur numéro de lot, la date de leur achèvement, qui y a travaillé ainsi que le temps pour accomplir chaque étape du processus manuel. »

La clé pour relever les défis posés par la production et le service à la clientèle a été d'intégrer aux systèmes existants un système de planification des ressources de l'organisation. Malheureusement, l'intégration a été freinée parce que les systèmes de l'usine n'étaient pas harmonisés.

Le conseiller en technologie industrielle (CTI) du CNRC George Bacioiu a aidé M. Getschel à harmoniser les systèmes selon des principes de génie industriel. « Cette approche systématique qui a servi de préparation à la mise en œuvre de la technologie numérique a été la clé du succès », rapporte-t-il. « On a ainsi accru nos capacités de développer de nouveaux produits et d'attirer de nouveaux clients. »

« Grâce au soutien exceptionnel du PPATN et du PARI, notre société a pu poursuivre ses opérations et peut entrevoir un avenir prometteur » — Scott Getschel, président-directeur général de Fiber-Werx.

L’élément humain

M. Bacioiu souligne qu'un des facteurs importants du succès de la numérisation des opérations a été l'adhésion des employés dès le départ. « Non seulement, M. Getschel les informait, mais il les a fait participer à chaque étape de la transformation », y compris la réorganisation des services, la promotion interne, les réunions de production qui avaient lieu deux fois par jour. De plus, il a embauché des consultants pour donner des séances de formation afin que « tout le monde parle le même langage. » Le PPATN a aussi aidé Fiber-Werx à attirer et à embaucher divers spécialistes pour complémenter les compétences de M. Getschel et travailler avec des outils de pointe.

M. Getschel affirme que le personnel est fier d'avoir surmonté l'épreuve que constitue cette nouvelle direction prise par Fiber-Werx avec l'aide du PARI. Selon lui, la hausse de productivité est le fruit de la fierté de ses employés et de leur travail d'équipe et représente un facteur important dans la croissance de l'entreprise. « Le soutien exceptionnel du PPATN et du PARI a permis à notre société de poursuivre ses opérations et d'entrevoir un avenir prometteur ».

Maintenant que les fondements de la technologie numérique sont intégrés, M. Getschel voit se décupler l'essor de son entreprise : création d'emplois, nouvelles sources de revenus pour les Canadiens et accès au marché de l'exportation. Grâce à la technologie numérique, Fiber-Werx a fait de grands progrès, notamment :

  • Une hausse de productivité de 15 %;
  • Une diminution des coûts de fabrication de 10 %;
  • Une baisse du temps de préparation des projets individuels de 5 %;
  • Une réduction de 60 % du temps passé à chercher des documents;
  • Une diminution du gaspillage d'au moins 10 %.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :