Prête à l’envol : une entreprise de l’est du pays spécialisée dans le marketing numérique voit sa productivité s’accroître grâce aux technologies numériques

Le 09 décembre 2013— Sydney, Nouvelle-Écosse

Virtual Media Productions Limited

Grâce au projet réalisé dans le cadre du PPATN, le Groupe VMP a remplacé son système téléphonique traditionnel par le protocole « voix sur Internet » (VOIP), regroupant uniquement les services dont il avait besoin sur une plateforme unique moins dispendieuse.

Le Groupe VMP est une agence de marketing numérique de la « prochaine génération » proposant une expérience unique des médias électroniques à ses clients, parmi lesquels figurent aussi bien des compagnies locales que des noms connus, telles les chaînes CTV et Teletoon. Le Groupe VMP fournit des cyberservices (par exemple, des outils et des solutions pour les sites Web, la conception adaptative, les bases de données, le cybercommerce et le marketing électronique, le référencement ainsi que la gestion de contenu) avec lesquels sa clientèle réussit à atteindre le créneau du marché ciblé. L'entreprise offre aussi des services de création, notamment la conception et la production, le tournage, la rédaction, la direction de la production et les effets visuels. Enfin, elle propose à ses clients des produits qui facilitent le partage de l'information, la signalisation numérique et les campagnes de promotion personnalisées.

Née il y a près de 20 ans sous la forme d'une agence de marketing, l'entreprise a évolué peu à peu pour se tourner vers la production médiatique et la création de logiciels. À présent, elle amorce une nouvelle métamorphose qui la transformera en entreprise de produits.

En 2012, l'entreprise, qui souhaitait accroître sa productivité en offrant un meilleur service à la clientèle, en raccourcissant ses délais d'exécution et en contrôlant mieux la qualité, s'est tournée vers le Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) pour savoir si elle pourrait participer au Programme pilote d'adoption des technologies numériques (PPATN). Son président-directeur général, Shawn Green, s'est entretenu avec le conseiller en technologie industrielle (CTI) Stephen Manley, lui expliquant les difficultés que sa petite entreprise éprouvait à percer sur un marché où la concurrence s'avère particulièrement féroce.

M. Manley a vite vu dans l'entreprise un candidat potentiel pour le PPATN, et les deux hommes ont commencé à discuter pour voir comment VMP pourrait adopter les technologies susceptibles de la rendre plus compétitive en baissant ses coûts et en rendant ses procédés plus efficaces.

Une introspection

Malgré la gamme de services innovants que l'entreprise proposait à ses clients, M. Green admet que VMP n'avait guère investi à l'interne au cours des récentes années, que ce soit en ressources ou en technologies capables de rehausser sa performance. « Certes, j'y pensais souvent, confie-t-il, mais cela n'est jamais devenu une priorité. Quand il est question de temps ou d'argent, on a souvent tendance à mettre l'accent sur les facteurs externes comme la clientèle ou comment arriver au bout de la semaine. »

M. Manley a guidé l'entreprise à travers un projet à étapes multiples comportant trois grands volets. Le premier consistait à mettre en place un nouveau système de soutien à la clientèle et de suivi des problèmes. Ensuite, l'entreprise a intégré une technologie qui lui permettrait de mieux contrôler et garantir la qualité. Enfin, elle a troqué son système téléphonique traditionnel pour un protocole « voix sur Internet » (VOIP). Bien qu'anodin en apparence, le nouveau système, beaucoup plus pratique, s'est soldé par des économies substantielles. En effet, le VOIP permet à l'entreprise de regrouper uniquement les services dont elle a besoin, comme une boîte vocale et la téléconférence, sur une seule plateforme bon marché.

Selon M. Manley, VMP et le PPATN étaient faits l'un pour l'autre. « C'était le cas rêvé, explique-t-il. Une contribution relativement modeste de notre part a aidé l'entreprise à épouser une technologie comme elle n'aurait jamais pu le faire en d'autres circonstances. Et les avantages qu'elle en a retirés sont très palpables, non seulement au niveau d'une productivité supérieure, mais aussi de l'impression qui s'en dégage auprès de la clientèle. Grâce à cette technologie, VMP projette désormais l'image d'un plus grand professionnalisme et véhicule un message cohérent. »

Les fonds du PPATN ne servent pas à acheter des logiciels ni du matériel. Dans le cadre de ce projet, VMP a payé l'équipement neuf requis, notamment des ordinateurs et un serveur, tandis que la contribution du PPATN a aidé à l'élaboration d'une solution, la planification du projet, le choix du matériel et des logiciels, leur installation et leur configuration, les essais, de même que la formation du personnel et la maintenance.

« Le PPATN nous a rendus plus productifs et efficaces. Il nous a permis de mieux servir nos clients et d'acquérir un avantage sur la concurrence, très féroce sur ce marché. »—Shawn Green, président-directeur général, Groupe VMP.

Poser les bases d'une expansion

Consécutivement à ces changements, VMP s'apprête à abandonner le modèle des services rémunérés pour celui d'une entreprise axée davantage sur les produits, donc en mesure de grandir. « Même si nous développons des technologies, en adopter de nouvelles nous-mêmes se révèle souvent malaisé, avoue M. Green. C'est sur ce plan que le PPATN a vraiment fait une différence. Le programme a eu un impact indéniable. »

Les conseils de M. Manley ont aidé les dirigeants de VMP à acquérir la confiance voulue pour passer à l'étape subséquente, qui consistait à adopter des technologies de sources ouvertes relativement peu dispendieuses. « M. Manley nous a guidés tout au long du projet et nous a épaulés lorsqu'il a fallu examiner et définir ce que nous souhaitions accomplir », conclut M. Green.

Le projet de VMP soutenu par le PPATN a pris fin en janvier 2013. En voici les retombées :

  • l'entreprise a réduit ses frais de télécommunication de 90 % tout en se dotant d'une infrastructure en communications de calibre mondial;
  • elle a rehaussé la qualité de son service à la clientèle en accélérant son temps de réponse de près de 300 %;
  • elle a intégré une technologie numérique financée par le PPATN à la solution d'un client, permettant à celui-ci de solliciter de l'aide directement au moyen d'une application.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :