Le Canada devient le chef de file mondial en matière de maintenance préventive des réseaux électriques

ndb Technologie inc.

Le 12 novembre 2013— Québec, Québec

Un technicien en Indonésie qui localise une décharge partielle sur un transformateur

ndb dispose de 60 agents et distributeurs dans 40 pays. Ici, un technicien en Indonésie est en train de localiser une décharge partielle sur un transformateur.

La défaillance d'un transformateur de puissance électrique et les interruptions de courant pouvant en découler se traduisent par de très lourdes conséquences financières pour les producteurs d'électricité.

Avec la collaboration du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), l'entreprise de Québec, ndb Technologie inc. (ndb) a remédié à ce problème en développant le meilleur système portable au monde pour la détection et la localisation des risques de décharges électriques partielles et de surchauffe dans les transformateurs électriques de puissance en 2011‑2012.

L’AE‑150 : une innovation canadienne consolidée par un solide partenariat

Les producteurs d'électricité comme Hydro‑Québec ne disposaient d'aucun instrument permettant de localiser efficacement ces problèmes de courant. Or, un seul transformateur endommagé résulte en une perte de plusieurs millions de dollars par appareil!

Résolue à trouver une solution à ce problème, ndb Technologie inc, une entreprise fondée à Québec en 1991, a sollicité l'appui du PARI‑CNRC dès 2009. ndb a obtenu des aides financières en vue de la conception électronique, mécanique et logicielle de l'AE‑150, qui est devenu le premier appareil au monde à utiliser simultanément des ondes acoustiques et électriques pour une détection plus précise.

L'AE‑150 est un dispositif unique en son genre pour localiser avec précision les défectuosités liées à la surchauffe et aux décharges électriques partielles dans les transformateurs de haute puissance.

Les judicieux conseils issus du PARI‑CNRC ont été très bénéfiques à ndb. En effet, Marc Quintin, le conseiller en technologie industrielle (CTI) du PARI‑CNRC, a aidé l'entreprise à mieux structurer son projet, à identifier ses nouveaux fournisseurs, et leur a fait profiter d'information stratégique. M. Quintin leur a également été d'une aide précieuse pour la gestion de leur propriété intellectuelle.

« Non seulement l’assistance du PARI‑CNRC nous a permis de concevoir l’AE‑150, mais cela nous a également amenés à devenir un partenaire de choix d’Hydro‑Québec, puis à exporter notre produit mondialement » M. Luc Hamel, président‑directeur général de ndb.

Les résultats d’un partenariat fructueux

Vue de l'AE-150

Automatisé, portable, précis et convivial, l’AE‑150 permet une interprétation aisée et inégalée des résultats.

À la suite du développement de l'appareil le plus avancé au monde pour la localisation précise des décharges partielles dans les réseaux électriques avec l'appui du PARI‑CNRC, ndb a vu son chiffre d'affaires tripler depuis 2009, la superficie de son usine quadrupler et sa crédibilité décupler. Une trentaine d'emplois ont également été créés, dont 14 en R‑D.

Les exportations hors Québec sont aussi passées de 57 % à plus de 83 % pour la même période.

Outre le financement d'environ 500 000 $ de 2009 à 2012 du PARI‑CNRC, ndb a obtenu des services‑conseils essentiels de la part de Marc Quintin. L'adoption par ndb d'une stratégie de négociation de ses ententes avec ses partenaires et une approche scientifique rigoureuse pour son projet découlent de ces recommandations.

Jusqu'à présent, l'AE‑150 a généré des retombées directes de plus de 1,5 M$. En étant l'appareil le plus innovateur en localisation de décharges partielles dans les transformateurs, l'AE‑150 a eu un effet de levier majeur pour ndb. L'appareil a permis à l'entreprise de mieux se positionner et d'aboutir à une meilleure commercialisation de toute sa gamme de produits.

ndb est devenue la référence pour tout ce qui a trait à la maintenance préventive des réseaux électriques mondiaux : son appareil est commercialisé auprès de manufacturiers de transformateurs et de producteurs d'électricité dans une quinzaine de pays, et ce, sur tous les continents.

« Notre conseiller technique continue de nous fournir beaucoup de conseils éclairés dans bien des domaines et effectue une veille technologique avantageuse pour nous. Les rapports que nous devons remettre au PARI‑CNRC nous aident également à mieux structurer nos projets et à en effectuer une meilleure gestion et un meilleur suivi », précise M. Hamel.

ndb vise une croissance et un perfectionnement continu de ses solutions pour devenir le chef de file mondial orienté sur la fiabilité optimale des réseaux électriques.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :