Un festin productif grâce à la technologie numérique

Mexican Corn Products

Le 05 novembre 2013— Ottawa (Ontario)

Gabriela Godinez-Laverty, Jose Godinez Luna, Patricia Luna et Jose Godinez del Toro

Mexican Corn Products est une entreprise familiale fondée par (de gauche à droite) Gabriela Godinez-Laverty, Jose Godinez Luna, Patricia Luna et Jose Godinez del Toro.

Sur un marché d’amateurs éclairés où les croustilles de maïs pour gourmets abondent, un fabricant d’Ottawa (Ontario) aux effectifs de huit employés se démarque. Grâce au soutien du Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et à son Programme pilote d’adoption des technologies numériques (PPATN), l’entreprise familiale Mexican Corn Products (MCP) s’attaque aux géants de l’industrie et gagne le cœur – et le ventre – des consommateurs.

« Nos ventes ont vraiment pris leur essor après la création de notre propre marque (Los Cantores: making tortilla chips better- Los Cantores, des croustilles de maïs hors de l’ordinaire) », a déclaré Gabriela Godinez-Laverty, présidente de MCP. L’entreprise vante la facture canadienne unique de ses produits sans gluten, dont le goût et la qualité se hissent constamment au-dessus de la moyenne. Les croustilles de maïs Los Cantores ne renferment que des ingrédients naturels, notamment de la farine de maïs authentique du Mexique. « Nous avons effectué passablement d’essais auprès des consommateurs avant d’inaugurer la marque. C’est pourquoi nous avons une confiance absolue dans notre recette. »

Depuis le lancement de la marque et l’exécution de la stratégie de marketing, en 2011, le chiffre d’affaires de MCP a grossi d’environ 23 %, sa part du marché grandissant rapidement. « Avant, nous écoulions 80 % de nos croustilles à une seule entreprise possédant sa propre étiquette, et le reste, à d’autres acheteurs; désormais, le rapport est plutôt de 60/40. » Outre les épiceries fines, MCP a piqué l’intérêt des grandes chaînes alimentaires. Mais traiter avec ces dernières change complètement la donne pour cette petite entreprise.

Le PPATN : l’épice de la technologie numérique

Emballage de croustilles de maïs

Des employés de Mexican Corn Products emballent des croustilles de maïs en vue de leur expédition.

Fabriquer des croustilles pour les grands de l’alimentation a mis le personnel, l’équipement et les procédés de l’entreprise à rude épreuve. « Nous avons toujours fait preuve de débrouillardise quand il s’agissait d’adapter la machinerie à nos besoins, mais le défi est tout autre à présent », confie Mme Godinez-Laverty. « Le PPATN nous a aidé à saisir la situation et à surmonter les difficultés en nous procurant des fonds et des conseils, et en nous dirigeant vers les spécialistes adéquats. »

Selon le conseiller en technologie industrielle du PARI Jeff Linton, le PPATN a permis à MCP d’accroître son rendement et de raccourcir la durée du nettoyage à la fin de chaque cycle de production en remplaçant des procédés manuels par une technologie numérique. La friteuse, par exemple, est plus efficace, car un nouveau système diminue le temps que l’huile met à atteindre la température idéale, tandis qu’un panneau numérique garde sa température uniforme. Les autres aspects du procédé qui ont été numérisés se rapportent à la qualité du produit. Ainsi les croustilles ont toutes la même épaisseur maintenant, et les emballages sont scellés pour être hermétiques.

Depuis que la durée du nettoyage, d’une heure au préalable, à la fin du cycle a été réduite de moitié, MCP fabrique 5600 croustilles de plus par période de production de huit heures. Avant qu’on apporte des modifications à la machinerie, l’entreprise sortait 1000 boîtes de croustilles par semaine; dorénavant, ce chiffre monte jusqu’à 1800.

Le PPATN a aussi aidé MCP à évaluer les risques à son installation de fabrication, à former les employés et à obtenir un certificat HACCP, ou système d’analyse des risques aux points critiques, un système complexe de contrôle de la production qui garantit la salubrité des aliments. Un expert-conseil de l’Université de Guelph, recommandé par le PPATN, a prêté main-forte à MCP durant l’exercice.

« En accroissant sa production, en engageant du personnel supplémentaire et en multipliant les cycles de fabrication, l’entreprise réussira à composer avec les contraintes associées à des ventes plus volumineuses », affirme M. Linton.

Le PPATN a permis à MCP de réaliser ce qui suit :

  • accélérer la chaîne de production de 20 %;
  • raccourcir la durée du nettoyage de 50 % à la fin de chaque cycle (ce qui a débouché sur la production de 5600 croustilles supplémentaires par cycle);
  • augmenter la production hebdomadaire de 1000 à 1800 boîtes de croustilles;
  • mettre en place diverses mesures d’assurance de la qualité;
  • créer au moins trois emplois additionnels.
« Appliquer la technologie numérique à un procédé de fabrication quelconque fait une énorme différence sur les plans de la productivité et de l’efficacité. Nous n’aurions pu soutenir une expansion aussi rapide sans cela. »—Gabriela Godinez-Laverty, présidente, Mexican Corn Products

Un avenir de gourmet

Jusqu’ici, MCP n’écoulait ses produits que sur le marché de l’Ontario. Cependant, l’entreprise a récemment séduit un gros acheteur du Québec et ciblera bientôt le reste du pays. En effet, Mme Godinez-Laverty ne souhaite pas qu’augmenter la production et les ventes, mais aussi élargir sa gamme de produits. Pour cela, elle recourra à du maïs bleu et agrémentera ses croustilles de produits fins, notamment de la salsa, du guacamole et des trempettes variées.

« Le PPATN est un programme formidable. Il a joué un grand rôle dans notre réussite, souligne-t-elle. Appliquer la technologie numérique à un procédé de fabrication quelconque fait une énorme différence sur les plans de la productivité et de l’efficacité. Nous n’aurions pu soutenir une expansion aussi rapide sans cela. »

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :