Des gains de productivité aux fabricant québécois grâce à la métrologie laser numérique

Le 02 avril 2013— Saint-Jérôme (Québec)

Le PPATN a aidé Produits de Métal Vulcain à adopter une technologie numérique de métrologie laser pour mesurer les grands cadres en métal fabriqués par l’entreprise, ce qui a accru ses ventes et lui a ouvert de nouveaux débouchés.

Avec ses 125 employés, Produits de Métal Vulcain inc. (« Vulcain ») est reconnue pour la grande qualité des composants et des sous-ensembles complexes en acier, en aluminium et en acier inoxydable que l’entreprise fabrique ou assemble pour les secteurs du camionnage, de l’industrie, du bâtiment ainsi que des véhicules de loisir et de transport.

Reconnue pour sa capacité à produire des pièces et des éléments de qualité pour les équipementiers, l’entreprise propose une vaste gamme de procédés de fabrication intégrés qu’appuie un service complet d’ingénierie et de gestion de programme. Elle passe constamment en revue ses opérations afin de réduire les coûts pour sa clientèle.

En 2012, Vulcain souhaitait aller de l’avant avec un plan visant à fabriquer de grands cadres métalliques pour les véhicules utilitaires massifs de Prinoth, un nouveau client. Pour l’entreprise, accepter pareille tâche signifiait mesurer des structures complexes de plus de 15 pieds de longueur avec une extrême précision – un défi de taille, car, jusque-là, elle ne composait qu’avec des ouvrages plus petits.

Une solution numérique

Vulcain a commencé par utiliser un bras Faro – appareil de mesure articulé pourvu d’un bras amovible – pour mesurer les cadres de plus grande taille. Cependant, l’appareil ne permet de mesurer que les pièces dont le volume ne dépasse pas huit pieds cubes. Il aurait donc été trop lent pour mesurer le châssis des véhicules utilitaires, et sa précision se serait avérée insuffisante.

Arrive le Programme pilote d’adoption des technologies numériques (PPATN), une initiative du Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Le PPATN est conçu pour aider les petites et moyennes entreprises à accroître leur productivité en recourant aux technologies numériques.

« Le bras Faro n’était pas vraiment l’équipement idéal pour mesurer un cadre d’environ 15 pieds par 5 pieds par 3 pieds », déclare Hamid Ould Brahim, conseiller en technologie industrielle (CTI) au PARI CNRC. « Les relevés manquaient de précision, le risque d’erreur était plus important et les délais, trop longs pour que le projet devienne économiquement rentable. »

La solution? La métrologie laser numérique, une technique assistée par ordinateur qui mesure beaucoup plus vite et précisément les cadres de grandes dimensions. L’entreprise possédait les fonds nécessaires pour investir dans la technologie, mais elle avait besoin du PPATN pour apprendre aux employés à s’en servir.

« Cette technologie a vraiment aidé l’entreprise à rehausser nettement ses capacités de mesure », estime M. Ould Brahim. « Grâce à elle, il ne faut plus qu’une heure pour mesurer un cadre qui en prenait cinq auparavant, avec une précision de 0,008 pouce par section de 15 pieds. » Outre la plus grande célérité, les gains de précision ont leur importance, car un châssis défectueux signifie une perte d’environ 10 000 $ – une erreur de mesure qui coûte cher.

Jocelyn Roireau, vice-président de l’entreprise, croit que M. Ould Brahim n’est pas étranger à la réussite du projet. « Il a validé la technologie que nous avions choisie au niveau du rendement de l’investissement et des retombées, affirme-t-il. Il nous a aussi aidés à structurer le projet du PPATN, à cerner les obstacles et à échafauder des stratégies pour les surmonter, tout en nous encourageant à procéder à quelques analyses comparatives avant d’aller de l’avant. »

« Sans le nouvel appareil et l’aide du PPATN, nous n’aurions pu acquérir les nouveaux marchés dont nous profitons maintenant. Le projet s’est révélé aussi pertinent qu’efficace, et notre CTI a veillé à ce que l’entreprise trouve la solution qui lui convenait. »
Jocelyn Roireau, vice-président, Produits de Métal Vulcain

Jauger l’utilité du PPATN

  • Grâce à ce projet, Vulcain prévoit une croissance des ventes de deux millions de dollars dans les prochaines années.
  • L’entreprise prévoit élargir sa part du marché d’au moins 5 à 10 %.
  • Les sommes injectées par Vulcain dans la nouvelle technologie devraient être récupérées en moins de deux ans, et ce, uniquement grâce à l’entente signée avec Prinoth.
  • La capacité de mesurer des composants de plus grande taille permettra à Vulcain d’attirer de nouveaux clients.

Vulcain s’attend aussi que la nouvelle technologie l’aide à vérifier la fiabilité d’appareils plus anciens, ce qui se traduira par une meilleure productivité, donc un plus grand potentiel de croissance, en général.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :