Des accessoires aérodynamiques de facture canadienne rendent les camions moins gourmands

Laydon Composites Ltd.

Le 16 décembre 2013— Oakville, Ontario

Les jupes de polymère aérodynamiques installées sur des remorques réduisent la consommation de carburant et les éclaboussements.

Les entreprises possédant un parc de véhicules important telles FedEx, UPS et Conway subissent de plus en plus de pressions pour réduire leur consommation de carburant et les émissions nocives qui en découlent. Dans leur course pour livrer la marchandise à temps, les camions de transport qui roulent à vive allure brûlent de l’essence supplémentaire afin de lutter contre la résistance du vent. Beaucoup de ces entreprises se tournent maintenant vers Laydon Composites Limited (LCL), une société ontarienne, afin qu’elle leur propose une solution susceptible d’améliorer leur kilométrage tout en atténuant leurs rejets dans l’atmosphère. Et avec le soutien du Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), LCL a pu entreprendre des recherches et développer des produits qui ouvrent de nouvelles pistes.

Les deux principaux articles de LCL – les carénages fixés au toit de la cabine des camions et les jupes attachées latéralement aux remorques – dévient l’air au-dessus et sur les côtés du véhicule, supprimant une bonne partie de sa résistance. Selon le président de LCL, Brian Layfield, de tels ajouts coupent le coût du carburant jusqu’à 7 %, une économie de plusieurs milliers de dollars pour les flottes automobiles.

Les clients font la queue pour obtenir des articles neufs ou rénovés, et LCL a récemment signé le plus important contrat de réfection de remorques dans l’histoire de l’Amérique du Nord. Au cours des deux dernières années, cette entreprise d’une cinquantaine d’employés a connu une expansion de 300 % et vu sa part du marché nord-américain gonfler de 2 à 15 %.

« Nous écoutons nos clients, et ceux-ci nous disent qu’ils sont en quête de stratégies pour s’écologiser davantage, pour alléger leur empreinte carbone et pour économiser l’énergie », explique M. Layfield. « Notre réponse a été de fabriquer des accessoires de qualité en composites légers et de faire en sorte qu’ils soient réalisés et livrés rapidement— au prix le plus concurrentiel qui soit. »

Il souligne que la facilité d’expédition et d’installation est une des clés de voûte du succès remporté par l’entreprise. « Les cabines de camion sortent de la chaîne de montage empilées quatre par quatre, donc les carénages doivent pouvoir se plier en prévision de l’expédition », poursuit M. Layfield. « Les jupes, qu’installe l’utilisateur, doivent être faciles à monter et assez souples pour reprendre leur forme quand elles heurtent la bordure d’un trottoir ou une congère. » Les jupes réduisent aussi les éclaboussures et les pulvérisations, ce qu’apprécieront non seulement les automobilistes au volant, mais aussi les piétons et les cyclistes, en ville.

Le PARI-CNRC, moteur du changement

Les carénages et les jupes de remorque aérodynamiques fabriqués par Laydon Composites Limited dévient le vent, réduisant ainsi la consommation de carburant.

LCL a effectué des recherches sur ces produits et les a améliorés pendant près d’une décennie avec la complicité du PARI-CNRC. Pour compléter le savoir-faire de l’entreprise, des conseillers en technologie industrielle (CTI) comme George Boden ont rapproché celle-ci de spécialistes en polymères et en technologies de moulage par injection. M. Layfield note que M. Boden s’est « révélé fort utile quand il a fallu coordonner le financement et les ressources externes pour mettre nos produits plus vite en marché. » LCL a également bénéficié de l'aide des installations d'essais en soufflerie du CNRC où il fut possible d’effectuer des simulations qui optimisent l’aérodynamisme des articles.

Selon M. Boden, le PARI-CNRC a prêté main-forte à LCL pour mettre au point plusieurs modèles, notamment un dispositif fort populaire qui fixe les jupes au camion. « Nos clients voulaient passer de l’acier à quelque chose de plus léger et durable. » M. Layfield explique que le plastique n’ était pas assez élastique pour les rudes conditions du camionnage. C’est pourquoi l’entreprise a misé sur les composites tels que les polymères qui se « rappelent » et reprennent leur forme initiale après avoir été endommagés. Pour fabriquer ces articles rapidement, LCL recourt aux techniques de formage par injection.

Un marketing avisé a aussi joué un rôle important dans la réussite de l’entreprise, croit M. Boden. « Les cadres supérieurs de LCL connaissent le camionnage. Ils jouissent d’une réputation hors pair dans la profession et exploitent leurs contacts pour réaliser des ventes. » M. Layfield convient qu’il n’y a « pas de succès sans clients », ajoutant que sa formule est « le concept, les capitaux et la clientèle ».

La rentabilité de l’entreprise et un meilleur flux de liquidités ont permis à LCL d’investir dans d’autres activités similaires qui profiteront à la clientèle – multipliant les technologies pour stimuler la productivité et réduire encore davantage la consommation d’énergie des véhicules, tout en augmentant la charge utile.

"« Le PARI-CNRC s’est avéré d’une formidable utilité en dénichant les ressources sans lesquelles nous n’aurions pu résoudre des problèmes précis. Il nous a toujours appuyé, pour le meilleur et pour le pire. » "- Brian Layfield, Président, LCL

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :