Essais préliminaires pour une meilleure productivité

Le 11 mars 2013— Brockville (Ontario)

Désormais, EIT Ltd. teste l’équipement de télécommunication dans un laboratoire de simulation avant de l’installer, ce qui a accru son rendement, réduit le nombre d’erreurs et rehaussé sa réputation.

Depuis sa fondation, il y a 37 ans, Eastern Independent Telecommunications Ltd. (EIT) a connu des hauts et des bas. En effet, de 280 avant les attentats du 11 septembre et l’effondrement du secteur des télécommunications, ses effectifs ont été réduits à une vingtaine seulement. Avec 10 de plus aujourd’hui et un chiffre d’affaires agréablement à la hausse, EIT se range parmi les vétérans de l’industrie et s’avère un innovateur d’expérience, spécialisé dans les produits, les services et le soutien en télécommunications.

EIT offre ses services de distribution et d’entretien aux fabricants mondiaux de matériel de télécommunication tels Genband, Acme Packet, Emerson Power et d’autres. Entreprise financée aux États-Unis, Genband développe l’infrastructure du protocole Internet (IP), des commutateurs logiciels et des applications variées. Elle possède aussi un centre de recherche et développement à Ottawa. En 2010, Genband a acquis les installations de la division des communications téléphoniques de Nortel partout sur la planète, y compris le Canada. EIT installe l’équipement de télécommunication pour Genband et d’autres fabricants lors d’opérations complexes qui nécessitent souvent une interface efficace avec de l’équipement plus ancien. Pour cette raison, chaque installation présente des difficultés particulières.

Économiser par la simulation

Mike Barre, conseiller en technologie industrielle (CTI) au Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI CNRC) du Conseil national de recherches du Canada, avait déjà travaillé avec EIT et en connaissait à la fois les plans et les possibilités. Selon lui, les rouages se sont enclenchés quand le CNRC a lancé son nouveau Programme pilote d’adoption des technologies numériques (PPATN). Après quelques séances de remue-méninges, Clifton T. White, président et chef de direction d’EIT, et le CTI ont compris que si elle disposait d’un laboratoire où on pourrait simuler l’interopérabilité du nouvel équipement de télécommunication avec le matériel existant du client, l’entreprise réaliserait d’importantes économies en temps et en argent.

M. Barre a donc proposé que le PPATN aide EIT à monter un laboratoire autorisant la modélisation des diverses situations dans lesquelles le nouvel équipement de télécommunication serait installé. Le PPATN est conçu pour aider les petites et moyennes entreprises à rehausser leur productivité par l’adoption de technologies numériques.

« L’idée était de tester l’équipement dans un milieu contrôlé, en laboratoire, avant son installation », explique M. Barre. « De cette façon, il serait déployé plus vite et on réduirait considérablement les bévues, ce qui se solderait par d’importantes hausses de rendement. »

« L’aide du PPATN a accéléré le projet et nous a permis de capitaliser le gain de productivité plus vite que nous y serions parvenus en d’autres circonstances. »

Paul Donovan,
gestionnaire de la division du reconditionnement, EIT Ltd.

Confirmer une réputation de qualité et de célérité

« Dans son nouveau laboratoire, EIT recrée l’environnement d’un client, vérifie les connexions, le logiciel et le branchement des appareils et détermine à l’avance tout ce qui pourrait mal tourner », reprend M. Barre. « Ainsi, quand le moment est venu de passer à l’action, le travail s’effectue en l’espace de quelques jours – installation complète, essais et évaluation – et non de semaines. EIT économise considérablement de temps et d’argent, et le client obtient un travail de meilleure qualité. »

Le projet a aussi permis aux ingénieurs et aux techniciens d’EIT d’augmenter considérablement leur connaissance des technologies de voix sur protocole Internet (VoIP) et de transmission des données sur Internet avant le déploiement de ces nouveaux produits dans des situations bien réelles.

Qu’apporte le projet d’EIT entrepris dans le cadre du PPATN à l’économie canadienne?

  • Sur le plan stratégique, EIT ajoute du contenu canadien à des produits internationaux en déployant et en proposant des services de soutien au pays.
  • Grâce à sa stratégie, EIT a accès aux produits et à la formation à la fine pointe de la technologie des fabricants du monde entier, ce qui lui permet de préserver et de créer des emplois de haute technologie au Canada.
  • Le projet du PPATN a concouru à accroître la productivité de plusieurs autres projets, y compris la configuration des services de vente et des logiciels d’un réseau optique Huawei (valeur approximative de 280 000 $) ainsi que le développement et l’implantation d’un réseau de fibres optiques desservant les foyers (valeur approximative de 1,2 million de dollars).

Le PPATN permet à EIT de mener à bien une brochette de projets, plus vite et plus efficacement, ce qui renforce sa réputation quant à la célérité et à la qualité de ses installations. Le nouveau laboratoire a donné lieu à d’importantes améliorations au niveau de la productivité en général, et illustre combien l’intégration de la technologie numérique aux activités d’une entreprise peut s’avérer utile.

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :