Répondre à l'appel

Prendre de l'expansion dans le marché du chauffage central

Le 05 janvier 2012— Barrie (Ontario)

Wolf Steel Inc.

Quand l’occasion s’est présentée, cette entreprise du sud-ouest de l’Ontario l’a saisie. De plus, grâce à l’aide opportune du PARI-CNRC, elle pose de nouveaux jalons dans le marché du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (CVC).

La société Wolf Steel fabrique des foyers, des barbecues et des appareils de chauffage central de marque Napoleon. Ses propriétaires étudiaient la possibilité de prendre de l’expansion dans le marché du chauffage central depuis plus d’une dizaine d’années quand s’est présenté le conseiller en technologie industrielle (CTI) Bill Keith du PARI-CNRC en 2009.

M. Keith reconnaissait l’énorme potentiel que représentait ce marché pour cette entreprise et en a discuté avec les propriétaires. Le reste appartient à l’histoire — même s’il s’agit d’une histoire récente. Avant la fin de l’été 2009, M. Keith travaillait avec Wolf Steel à un projet de recherche et développement (R-D) financé par le PARI-CNRC. Ce projet de R-D verrait l’entreprise faire la conception, la fabrication et la commercialisation d’un nouvel appareil de chauffage central à grande efficacité vers le début de 2011.

Fournaise à haute efficacité modèle 9600 de Wolf Steel

Ces appareils à gaz sont non seulement les seuls fabriqués au Canada, mais ils sont aussi les plus compacts et les plus attrayants de l’industrie. Aussi, les appareils argent et rouge vif sont si efficaces qu’ils permettent au propriétaire moyen d’épargner plus de 350 $ en gaz et en électricité par année en comparaison avec ceux d’efficacité moyenne.

Humbles origines

La firme Wolf Steel existe depuis 1976, quand son fondateur Wolfgang Schroeter a construit son premier poêle à bois dans son garage. Peu de temps après, ses voisins ont commencé à en commander. Trente ans plus tard, l’entreprise est devenue l’un des plus importants fabricants de foyers et de barbecues dans l’industrie avec 700 employés. Elle possède plusieurs usines de fabrication ainsi que des centres de distribution partout en Amérique du Nord.

Malgré cela, M. Keith était convaincu que la société pouvait grandir et pénétrer de nouveaux marchés. Les propriétaires étaient du même avis que lui. Ils étudiaient depuis longtemps la possibilité de fabriquer des appareils de chauffage central à gaz. Puis, en 2009, quand le fabricant d'appareils de chauffage central à gaz ECR International a décidé de fermer son usine dans le sud-ouest de l’Ontario, Wolf Steel a saisi l’occasion. Elle a embauché quelques anciens employés d’ECR qui ne voulaient pas partir de la région et a entrepris de sérieuses discussions avec le PARI-CNRC.

« Heureusement, Bill Keith comprenait que ces appareils à grande efficacité étaient l’avenir», a dit M. Stephen Schroeter, premier vice-président des ventes, du marketing et de l’administration de la société.

Coup de pouce à la R-D

Dès le début, Keith a encouragé Wolf Steel à mettre sur pied un service de R-D consacré au chauffage central. Il a recommandé aussi des procédés de productivité et d’amélioration dans l’ensemble de l’usine. Il a également suggéré une stratégie organisationnelle à court terme pour atteindre le but des propriétaires, qui était d’être un important fabricant de systèmes de chauffage central.

Une fois que le projet de financer la R-D pour les appareils de chauffage central a été accepté, Keith a demandé qu’une partie du projet comprenne la production allégée et que les résultats de cette production allégée soient utilisés pour un autre projet du PARI-CNRC dans l’ensemble de l’usine.

«Le projet de R-D découlant de nos nouveaux appareils de chauffage à haute efficacité n’aurait pas connu autant de succès ou été réalisé si rapidement sans le PARI-CNRC. En particulier, il y a de fortes chances que le projet ait été annulé.»
Stephen Schroeter, premier vice-président des ventes, du marketing et de l’administration, Wolf Steel Inc.

La société Wolf Steel signale que M. Keith a joué un rôle clé dans la réussite financière de l’entreprise et par sa volonté de s’assurer qu’elle profite au maximum du marché du chauffage central. « Il a aidé à améliorer notre usine et nos procédés et à augmenter notre productivité. Il a aussi développé et amélioré la stratégie de l’entreprise à l’égard de la propriété intellectuelle. Il nous a guidés pendant le projet de production allégée et nous a mis en lien avec des personnes-ressources, des consultants et des ressources clés», a dit M. Schroeter.

Regard sur l’avenir

Ce qui est bon pour Wolf Steel l'est également pour le Canada : environ 80 pour cent de la fabrication de l’entreprise se fait à Barrie (Ontario). La société appuie autant que possible les entreprises locales en achetant des pièces et des fournitures.

Depuis sa collaboration avec le PARI-CNRC en 2009, Wolf Steel:

  • A investi dans du matériel d’essai et construit un nouveau laboratoire de CVC;
  • s’est positionnée pour la croissance dans un marché complètement nouveau;
  • a créé 25 emplois;
  • a annoncé qu’elle comptait créer 200 emplois directs et indirects additionnels au cours des cinq prochaines années;
  • a diminué son inventaire sur place de 6,5 millions $ grâce à la production allégée.

M. Schroeter prévoit que la nouvelle division d'appareils de chauffage central deviendra une source importante de revenus pour l’entreprise. « La société est actuellement reconnue pour ses foyers et ses barbecues, mais dans cinq ou six ans, elle sera reconnue pour ses appareils de chauffage central.»

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :