La permission de croitre

Une entreprise prospère d'interprétation géophysique reconnait que le PARI-CNRC lui a fourni la vision, les outils, l’inspiration et la confiance nécessaires à son expansion

Le 09 juillet 2012— Calgary (Alberta)

Photo de Laurie Bellman, fondatrice et présidente (à droite), et Nancy Laing, présidente-directrice générale, se préparent à faire une présentation au client..

Laurie Bellman, fondatrice et présidente (à droite), et Nancy Laing, présidente-directrice générale, se préparent à faire une présentation au client.

Au début, Oil Sands Imaging (OSI) était une société unipersonnelle : une entreprise de consultation dans l’industrie pétrolière et gazière lancée en 2007 et dirigée par la présidente et fondatrice, Laurie Bellman. Aujourd’hui, OSI est une entreprise en voie d’expansion qui compte sept employés à temps plein. Grâce au développement de logiciels propriétaires et à l’établissement de partenariats à l'horizon, elle semble prête à prendre son envol.

OSI est une entreprise d'interprétation géophysique quantitative qui se spécialise dans les solutions personnalisées destinées à la caractérisation de réservoirs pour le secteur pétrolier et gazier. L’entreprise travaille avec des sociétés d’exploration et de production qui veulent maximiser la rentabilité des réservoirs et l'efficacité du forage. À l’aide de son logiciel innovateur, interprétatif et exclusif sur l’organisation du travail, Seismic Transformation and Classification (STACMC), OSI aide des clients à prendre des décisions éclairées en matière de forage.

Mme Bellman et la directrice générale Nancy Laing reconnaissent que le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) leur a fourni les outils, la motivation, la vision et la confiance pour faire croitre l’entreprise efficacement.

Une heureuse coïncidence

En 2009, Monica Varga, conseillère en technologie industrielle (CTI) du PARI-CNRC, a vu une annonce d’OSI dans une revue de l’industrie et, dans la même semaine, a remarqué le logo d'OSI pendant une présentation à laquelle elle assistait. Sa curiosité piquée, elle est donc allée voir Mme Bellman pour en apprendre davantage sur la société.

« Je me suis dit, c’est un domaine nouveau et vaste qui compte un grand nombre de producteurs – si elle dispose d'une expertise technique de créneau, ces compétences auront une valeur inestimable pour de nombreuses entreprises », de dire Mme Varga.

Pure coïncidence, Mme Bellman songeait à l’expansion de son entreprise, mais ne savait pas trop comment s’y prendre. L’une des premières recommandations a été d’embaucher une directrice générale. C’est ainsi que Nancy Laing s’est jointe à l'équipe.

Peu après, en 2010, Mme Varga a aidé OSI à obtenir du financement dans le cadre du Programme emploi jeunesse du PARI-CNRC pour embaucher un géophysicien débutant. L’entreprise a ensuite amorcé sa véritable phase de croissance : elle a embauché un technologue, un géophysicien principal et un développeur de logiciel.

Une feuille de route pour la croissance

« Notre CTI, Monica Varga, nous a épargné des années de développement en nous aidant à nous concentrer sur les bons domaines afin de faire croitre l’entreprise. »

Nancy Laing
Directrice générale, OSI

Mme Varga affirme que sa plus grande contribution à OSI a été d'offrir à sa fondatrice une vision de la façon de planifier la croissance et de dissiper un peu l'anxiété causée par cette situation.

Mme Laing explique que, d’une certaine façon, Mme Varga a accordé à la jeune société la « permission » de croitre. « Le fait d’avoir quelqu’un du PARI-CNRC avec nous était rassurant, dit-elle. Les représentants du PARI-CNRC nous ont encouragés à regarder au-delà du statu quo et à commencer l'élaboration de solutions logicielles internes ayant le potentiel de transformer radicalement la façon dont les géophysiciens interprètent les données sismiques. »

Mme Varga a également suggéré d’examiner l’organisation du travail et de réfléchir à l’efficacité. Elle a demandé à OSI d'indiquer les principales étapes du processus lié à l'interprétation de la géoscience qui pourraient soutenir l'automatisation.

« Monica a posé la question suivante : "Combien de temps vous faut il pour terminer un de ces projets?", rapporte Mme Laing. La réponse était de deux à quatre mois. Elle a ensuite demandé : "Et si cela vous prenait de deux à quatre semaines ou de deux à quatre jours?" Cette question nous a fait examiner nos façons de faire et trouver les outils pour être plus efficaces. »

OSI élabore actuellement ses propres outils logiciels et entreprend un partenariat avec une entreprise établie d’élaboration de logiciels géophysiques.

Des conseils, du mentorat et du financement du PARI-CNRC ont aidé OSI à faire ce qui suit :

  • Plus que doubler ses revenus, malgré le ralentissement économique qui a marqué ses premières années;
  • Hausser le nombre de ses employés à temps plein de un à sept;
  • Tripler sa surface de bureaux;
  • Acquérir plus de 20 nouveaux clients.

Plus d’un tiers des sociétés qui entreprennent des activités dans les sables bitumineux canadiens sont maintenant des clients d’OSI. L'entreprise a un solide potentiel de croissance, car en dépit de son nom, ses services s'appliquent également à la caractérisation de réservoirs dans d’autres milieux géologiques – un point important que l’entreprise doit considérer pour définir son image de marque.

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :