La vaccination pour lutter contre la grippe - une solution rapide

Medicago Inc.

Le 23 juin 2011— Ville de Québec (Québec)

Publiée pour la première fois le 23 juin 2011; actualisée en août 2013

Produire des vaccins pour répondre rapidement aux maladies émergentes

Pour contrer les maladies émergentes, la capacité de produire rapidement des vaccins est critique. Les systèmes traditionnels de production cellulaire et basés sur les œufs sont efficaces, mais Medicago Inc. a mis au point une technologie innovatrice qui présente des avantages en matière de rapidité et de coûts par rapport aux systèmes traditionnels.

Depuis sa fondation en 1999, Medicago développe des vaccins au moyen de deux technologies : sa technologie Proficia basée sur les plantes et ses pseudoparticules virales (PPV). La technologie Proficia a recours aux plantes vivantes pour produire des vaccins, tandis que les PPV sont des vaccins qui ressemblent à des virus et qui sont reconnus par le système immunitaire, sans toutefois utiliser le matériel génétique des virus.

Reconnaissant le potentiel en matière de connaissance et d’innovation scientifique, le Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a soutenu l’entreprise pour plusieurs projets, offrant une aide diversifiée, en commençant par l’élaboration des plans d’affaires relatifs aux PPV et aux projets Proficia.

From left to right: Elizabeth Lalonde and Nicole Bechtold - Infiltration

De gauche à droite : Elizabeth Lalonde et Nicole Bechtold - infiltration

Services-conseils techniques et commerciaux du PARI-CNRC

Au fil du temps, Medicago a travaillé avec de nombreux conseillers en technologie industrielle (CTI) du PARI, dont notamment, Alexandre Blais, Pierre Bourassa et Pierre Trépanier. Chacun des conseillers a contribué, par sa propre expertise et ses connaissances spécialisées, aux projets et aux stratégies commerciales de Medicago.

« Un de nos CTI, Alexandre Blais, avait une formation étendue en agronomie et comprenait très bien la technologie du traitement du matériel végétal. Ses connaissances étaient un énorme avantage puisque nous ne nous adressions pas à des administrateurs financiers, mais plutôt à des scientifiques qui comprenaient les difficultés et les possibilités de la technologie », a affirmé Louis‑Philippe Vézina, agent scientifique en chef de Medicago. Grâce à l’aide de M. Blais, le PARI a fourni une première contribution qui lui a permis d’acquérir la confiance de nombreux autres investisseurs, et d’obtenir éventuellement un investissement de France Luzerne.

En 1999, le CTI Pierre Bourassa a repris le flambeau et a organisé des rencontres avec bon nombre d’investisseurs possibles. Il a invité et accompagné l’entreprise à participer à plusieurs missions commerciales aux États-Unis, en France, au Japon et en Espagne pour discuter partenariats et investissement. En 2004, l’équipe du PARI menée par M. Bourassa a conclu un accord qui a aidé à obtenir une qualification des installations de l’entreprise pour la production de cGMP. Un autre projet a été réalisé avec l’aide financière du programme pour le développement du premier produit de Medicago, le vaccin contre la grippe pandémique à base de VLP.

Le CTI Pierre Trépanier a fortement appuyé l’utilisation de cellules végétales pour produire rapidement un vaccin contre la grippe. Les vaccins sont produits beaucoup plus vite dans les plants de tabac que selon les démarches traditionnelles à base d’œufs ou de cellules animales. Au cours de l’élaboration du projet, M. Trépanier a informé l’entreprise des divers processus règlementaires et l’a conseillée particulièrement sur la diffusion de lots de vaccin et l’obtention de réactifs essentiels pour les contrôler. Pour appuyer encore davantage Medicago dans sa lutte contre la concurrence, il a activement transmis l’information et les résultats importants et pertinents relatifs aux entreprises concurrentes, ce qui a confirmé l’avance technologique de Medicago dans l’industrie.

Résultats concrets : coûts de production inférieurs, hausse de productivité, création de nouveaux emplois


Nicotiana benthamiana à l’installation de production de Medicago Inc.

Nicotiana benthamiana à l’installation de production de Medicago Inc.

Grâce à l’aide du PARI et aux conseils de chacun des CTI, Medicago utilise l’une des technologies de production de vaccins les moins coûteuses, et aussi la plus rapide, dans l’ensemble de l’industrie. « Le soutien continu du PARI a été déterminant dans l’expansion de nos produits et dans l’élaboration de la technologie visant la production de vaccins efficaces et abordables », a affirmé Andy Sheldon, président-directeur général de Medicago. « Notre relation avec le PARI-CNRC nous a aidés à aller de l’avant et nous avons tiré parti de ses conseils pertinents et de ses contributions. »

En 2008, la relation avec Philip Morris International, une entreprise Fortune 100, s’est transformée en un placement privé et un partenariat chiffré à 15 975 000 $ - un jalon important pour l’entreprise. Grâce en partie à sa longue relation avec le PARI, Medicago a connu une croissance exceptionnelle en matière d’emploi, passant de 67 employés en octobre 2009 à 200 en octobre 2012.

Aujourd’hui, Medicago est le chef de file mondial de son domaine. Il est bien possible que l’entreprise fabriquera ses propres produits à base de molécules dont elle est propriétaire.

Nouvelle information :

  • En 2011, Medicago :
    • A obtenu des résultats cliniques positifs pour le vaccin contre la grippe H5N1 en phase II et pour le vaccin contre la grippe saisonnière;
    • A débuté l’exploitation d’une usine de 97 000 pieds carrés en Caroline du Nord;
    • A réuni des capitaux d’une valeur totale de 65 M$.
  • Au début de 2012, Medicago a annoncé un investissement d’environ 4 M$ pour augmenter la capacité de son usine pilote de production située à Québec. La société prévoit que cet investissement réduira les délais de développement préclinique et clinique pour de futurs produits.
  • En mars 2012, Medicago a annoncé son alliance avec Mitsubishi Tanabe Pharma Corporation (MTPC). L’objectif de cette entente est de développer et de mettre en marché au moins trois nouveaux vaccins et ainsi financer les couts de recherche et développement. En échange de droits de licence, la société pourra obtenir des paiements forfaitaires et d’étape ainsi que des redevances sur chaque produit qui sera élaboré en vertu de cet accord.
  • En juillet 2012, Medicago complète avec succès la production de plus de dix millions de doses de vaccin à PPV contre la grippe H1N1 en un mois. Cette réalisation a été effectuée en vertu d’une entente d’investissement en technologie de 21 M$ conclue avec la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) en vue de démontrer la capacité de fabrication de vaccins à base de VLP aux États-Unis. À cet effet, Medicago a construit une usine de production de vaccins de 97 000 pieds carrés au Research Triangle Park, en Caroline du Nord.
  • Le 12 juillet 2013, Medicago annonçait la conclusion d’une entente définitive relative à l'arrangement avec Mitsubishi Tanabe Pharma Corporation (« Mitsubishi Tanabe Pharma » ou « MTPC ») aux termes de laquelle MTPC fera l'acquisition de toutes les actions ordinaires émises et en circulation (« actions ») de Medicago, sauf les actions que détiennent actuellement Philip Morris Investments B.V. (« PMI »), membre du groupe de Philip Morris International Inc., et MTPC, en contrepartie de 1,16 $ au comptant par action (le « prix d'achat »). Une fois l'opération réalisée, Medicago sera la propriété conjointe de MTPC (60 %) et de PMI (40 %).
« La capacité de recherche et développement et de commercialisation de Mitsubishi Tanabe Pharma combinée à sa stabilité financière nous offrent l’occasion idéale de réaliser le plein potentiel de notre plateforme », déclare M. Sheldon, président-directeur général. « Grâce à ces ressources, nous favorisons le développement de vaccins novateurs et avons la situation financière nécessaire à l’expansion de nos activités au Québec, au Canada, aux États-Unis et à l’échelle mondiale. »

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

NRC-IRAP
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :