Une entreprise sur la voie rapide du succès grâce aux arches de bois de l'anneau olympique

Le 12 février 2010— Penticton (Colombie-Britannique)

A zamboni cleans the ice at the Oval in preparation for the Olympic events.

Quand Bill Downing a vu la une du USA Today affichant une photo de l'anneau olympique et le plafond de bois qui le caractérise, il a compris que sa petite entreprise de Penticton venait de passer dans les ligues majeures. Downing est le président de Structurlam Products Ltd., l'entreprise qui a construit les élégantes poutres de bois et les connecteurs en acier qui supportent ce plafond innovateur.

« L'attention médiatique portée à l'anneau est incroyable », s'étonne Downing.

Structurlam, principal fournisseur d'éléments structuraux en bois massif au Canada, est l'une des seules entreprises en Amérique du Nord à pouvoir fabriquer les complexes poutres en lamellé‑collé comme celles utilisées dans l'anneau. Les produits de l'entreprise ont également été utilisés dans la construction de six autres bâtiments sur le site des Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.

Des employés de Structurlam s’affairent à appliquer et à vérifier la torsion nécessaire pour assembler l’arche en laminé-collé.

Tout en savourant le succès de ce projet olympique, Structurlam est fin prête pour sa prochaine entreprise, la conception et la mise au point de panneaux de bois en stratifié croisé pour des ensembles de construction modulaire. Les ensembles de construction, composés de murs, de planchers et de plafonds préfabriqués en bois, sont populaires en Europe, mais peu connus au Canada. Selon Downing, ils pourraient un jour remplacer le ciment dans les bâtiments résidentiels, institutionnels et commerciaux.

L'entreprise, qui emploie à l'heure actuelle 100 personnes, étudie la possibilité de se doter d'installations de production dans la vallée de l'Okanagan, ce qui pourrait créer 50 emplois de plus.

« Nous cherchons continuellement à aller plus loin en matière de conception et de construction de bois », confie Downing. « Le produit de bois en stratifié croisé a le potentiel de révolutionner la construction d'immeubles commerciaux au Canada. »

Grâce à la contribution de 50 000 $ du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI‑CNRC), Structurlam a pu mener des études de marché et techniques. Le programme travaille en étroite collaboration avec les petites et moyennes entreprises en vue de les aider à augmenter leur chiffre d'affaires, à accroitre leur compétitivité et à prendre une plus grande place sur le marché.

« Si le PARI‑CRNC n'avait pas financé cette étude de marché, », conclut‑il, « l'idée de mettre au point ce nouveau produit aux perspectives emballantes ne nous aurait même pas traversé l'esprit. »

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI-CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :