Entreprise de carburant de la biomasse

Le 20 décembre 2010— Vancouver (Colombie-Britannique)

Publiée pour la première fois le 20 décembre 2010; actualisée en décembre 2012

Nexterra Systems Corp.

À cause de l’instabilité toujours croissante des couts de l’énergie et de la nécessité de trouver des solutions pour faire face aux changements climatiques, les constructeurs d’établissements institutionnels et industriels ont commencé à lorgner des technologies d’énergie renouvelable, notamment la gazéification. La gazéification est un processus qui fait appel à la biomasse, comme le bois, pour produire une mixture appelée gaz synthétique que l’on peut utiliser pour produire de l’électricité en remplacement des carburants fossiles. En comparaison, le gaz synthétique comporte de nombreux avantages. Ses couts sont plus surs à long terme, et il peut être produit avec de la biomasse obtenue localement; il contribue en outre à la réduction de l’empreinte écologique en utilisant des sources d’énergie renouvelable.

Le système de gazéification du projet Tolko Industries (Kamloops, C.-B.)


La gazéification - un processus qui utilise le bois comme biomasse – génère un gaz synthétique qui peut être utilisé pour produire de la chaleur, de l'électricité ou des produits chimiques

Nexterra Energy Corporation a compris que si elle se lançait dans la recherche et développement et la commercialisation d'une technologie de gazéification pour des applications thermiques, elle pourrait être à la fine pointe de la technologie et positionnerait son activité commerciale pour qu'elle prenne éventuellement de l'ampleur. Cependant, Nexterra ne pouvait y parvenir seule. Depuis sa création, en 2003, elle collabore avec le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC).

Grâce aux idées novatrices de l'entreprise sur la façon de percer sur le marché émergent de l'électricité propre et autogénérée faisant appel à de la biomasse bon marché ainsi qu'au soutien du PARI CNRC, l'équipe de direction a réussi à réunir 40 millions de dollars jusqu'à maintenant, lesquels ont permis à Nexterra de transformer ses idées novatrices en une réalité commercialement viable.

La première application de Nexterra était un système destiné à amener l'industrie forestière à utiliser ses déchets de bois comme carburant au lieu du gaz naturel. L'entreprise a établi sa première installation commerciale en 2006 à Tolko Industries, une importante entreprise de produits forestiers appartenant à des Canadiens.

Le conseiller en technologie industrielle (CTI) du PARI CNRC de Nexterra a joué un rôle crucial dans la conclusion de l'accord; il a encouragé Tolko à s'engager et a contribué à déterminer des mécanismes de financement supplémentaires pour stimuler les ventes. Tim Kukler, vice-président des finances de Nexterra, déclare que l'entreprise apprécie grandement le savoir-faire industriel qu'a fourni le personnel du PARI CNRC. « Notre CTI nous a ouvert des portes pour faire cette première vente, si importante. »

Le succès du projet Tolko a débouché sur un autre projet clé pour Nexterra; la première entreprise de service public d'énergie de voisinage alimentée par la biomasse d'Amérique du Nord. Situé dans l'ensemble résidentiel Dockside Green, au centre-ville de Victoria (C. B.), le système de gazéification installé par Nexterra fournit de la chaleur et de l'eau chaude à toute la collectivité. Le projet Dockside Green a été un autre succès gigantesque pour l'entreprise; l'ensemble résidentiel, articulé autour du système de gazéification de Nexterra, a obtenu un classement platine de « Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) » et a été reconnu mondialement pour ses attributs durables.

De plus, l'installation Tolko a également conclu une alliance stratégique avec Johnson Controls, dont le siège se trouve aux États-Unis. L'alliance a fourni à Nexterra l'occasion d'installer des systèmes de gazéification de la biomasse, qui sont l'élément central d'une usine de cogénération de 20 millions de dollars à l'Université de la Caroline du Sud ainsi qu'une nouvelle centrale thermique à vapeur de 40 millions de dollars dans le plus grand laboratoire de science et d'énergie des États-Unis, le Ridge National Laboratory du Department of Energy.

La visibilité croissante que lui ont procurée ces projets aux États-Unis a permis à Nexterra de s'allier à GE Energy afin de collaborer à une solution reposant sur l'énergie de la biomasse à petite échelle pour des moteurs à combustion interne à haute efficacité. Cette alliance avec GE a le potentiel de révolutionner la production d'énergie renouvelable sur place dans le monde entier.

Chacun de ces projets a exigé que Nexterra développe ses technologies de base. Le PARI CNRC demeure engagé envers l'entreprise et lui fournit sans relâche orientation, soutien et inspiration. « Le PARI CNRC nous a aidés à examiner notre propre processus administratif, de déclarer M. Kukler. Il nous a aidés à faire face à la réalité. »

Le PARI CNRC a fourni une contribution financière à quatre projets de Nexterra et continue d'accorder son appui à des projets en cours. Cependant, le soutien continu en matière de conseils techniques et commerciaux a revêtu une importance bien plus grande pour l'entreprise en croissance.

« Notre conseiller du PARI CNRC a continuellement communiqué avec d'autres ministères fédéraux et provinciaux pour aider Nexterra à transmettre son message », de déclarer Mike Scott, président et chef de la direction de Nexterra. « Il nous a permis de multiplier par dix le financement du PARI CNRC. »

Nouvelles informations

  1. Nexterra a maintenant six systèmes de gazéification exploités commercialement ayant cumulé plus de 150 000 heures de fonctionnement. Elle compte des projets qui ont obtenu de bons résultats avec Kruger Products Tissue Mill à New Westminster en Colombie-Britannique (a débuté en 2009), l’Université de Northern British Columbia (a débuté en 2011) et le Oak Ridge National Labs du U.S. Department of Energy (a débuté en 2011). Des tests indépendants ont démontré que ces systèmes d’énergie à base de biomasse étaient dans les plus propres en Amérique du Nord. La société a été sélectionnée pour mettre en oeuvre le projet de chaleur et énergie combinées (CHP) avec le Battle Creek Medical Center du U.S. Department of Veterans Affairs au Michigan. C’était la deuxième vente de Nexterra au gouvernement américain. Ce système sera en exploitation dans la deuxième moitié de 2013.
  2. Utilisant sa collaboration avec GE Energy en vue de combiner son propre système de gazéification avec les moteurs de haute efficacité de son partenaire, Nexterra a installé le premier modèle de cette application à l’University of British Columbia (UBC). Ce projet, le premier en son genre en Amérique du Nord, produira de l’électricité et de la vapeur d’eau pour le campus tout en présentant le premier modèle de lamellés croisés, un nouveau matériau de construction fabriqué en Colombie-Britannique. Le système a été commandé à l’été 2012. UBC, Nexterra et un consortium de partenaires internationaux travaillent sur de nouvelles applications de la gazéification.
  3. Nexterra lorgne le marché international. Elle vise principalement le marché du Royaume-Uni où on a mis en place des mesures incitatives à la gazéification. Elle regarde aussi du côté de l’Asie et de l’Europe.
  4. Nexterra continue de développer sa technologie de base afin qu’elle puisse être utilisée pour des applications de pointe et avec de nouveaux carburants. La société prévoit des essais sur de nouveaux combustibles résiduaires. Elle travaille aussi à modifier son gaz synthétique en un produit chimique et un gaz renouvelables.

Renseignements : Relations avec les médias
613-991-1431
media@nrc-cnrc.gc.ca

PARI CNRC
1-877-994-4727
publicinquiries.irap-pari@nrc-cnrc.gc.ca

Restez branché

Abonnez-vous

Date de modification :